Kippour 2022 : qu'est-ce qu'il est interdit de faire ?

"Kippour 2022 : qu'est-ce qu'il est interdit de faire ?"

[KIPPOUR 2022] La fête de Kippour a lieu ce mercredi 5 octobre. Consacré au repentir et à l'expiation des péchés, c'est le jour le plus saint du calendrier hébraïque. Pour l'occasion, les fidèles juifs doivent respecter un jeûne strict, qui est aussi rythmé par la prière.

[Mise à jour du 4 octobre à 14h38] Kippour est désigné comme la plus solennelle et la plus sainte des fêtes juives. Les fidèles juifs se consacrent à l'expiation de tous leurs pêchés et au pardon. Traditionnellement, Kippour se déroule sous le signe de la patience, au rythme des offices successifs. Lors de cette journée, de nombreuses restrictions, dont la plus symbolique est le jeûne, font loi. De ce fait, la pratique de Kippour doit être détachée de toutes les préoccupations matérielles et plaisirs terrestres, pour mieux se consacrer à la prière.

Quelle est la date de Kippour en 2022 ?

En 2022, la fête de Kippour démarre le mardi 4 octobre en début de soirée, et se termine le mercredi 5 octobre au soir. Au total, 25 heures pendant lesquelles les plaisirs terrestres (physiques et matériels) sont proscrits, pour permettre aux pratiquants de mieux se consacrer au repentir, à l'introspection et à la prière.

Quels sont les horaires de Kippour 2022 ?

Selon la tradition, les horaires de Kippour dépendent de l'heure à laquelle se couche le soleil et de celle de la tombée de la nuit. Ainsi, les horaires diffèrent d'une région à l'autre.

  • Horaires de Kippour à Paris : 19h05 - 20h09
  • Horaires de Kippour à Marseille : 18h56 - 19h56
  • Horaires de Kippour à Lyon : 18h57 - 19h58
  • Horaires de Kippour à Bordeaux : 19h19 - 20h19
  • Horaires de Kippour à Nice : 18h48 - 19h48

L'annonce de la rupture du jeûne est fait par la sonnerie du shofar, un instrument de musique à vent, traditionnel des synagogues, fabriqué à partir d'une corne de bélier (en rappel du sacrifice de l'animal par Abraham, à la place de son fils Isaac). S'en suit un repas familial ou avec des membres de la communauté pour partager un moment tous ensemble.

Qu'est-ce qu'il est interdit de faire durant Kippour ?

Presque tout ! Pendant près de 25 heures, les juifs sont amenés à faire le vide en eux-mêmes et à observer un jeûne strict. En plus de s'abstenir de manger et de boire, ils ne se lavent pas, ne doivent pas se maquiller, ni s'enduire le corps d'huiles ou de lotions, pas plus qu'ils ne peuvent porter de chaussures en cuir. Les relations conjugales sont elles aussi interdites. Il est de coutume de porter des habits blancs, symboles de pureté. On ne travaille pas, on ne se sert pas non plus de l'électricité, ni des transports, comme les règles du shabbat. Le jeûne ne commence qu'à partir de la majorité religieuse, 13 ans pour les garçons, 12 ans pour les filles.. Certaines personnes plus fragiles comme les malades sont exemptées de cette pratique.

Les femmes enceintes et allaitantes sont elles obligées de jeûner à Kippour ?

Une femme enceinte et allaitante a l'obligation de jeûner, comme tout le monde. Evidemment, au cas par cas et conformément au fait que chaque grossesse est unique, des dérogations peuvent être accordées en fonction de l'état de santé de la maman et des préconisations médicales. De même pour une femme allaitante dont le bébé ne supporterait aucun lait de substitution, celle-ci pourrait obtenir la permission de boire pour pouvoir nourrir bébé. Par ailleurs, il est interdit de jeûner dans les 72 heures qui suivent un accouchement, Dans tous les cas, il convient de manger avec sobriété et sans manifestation de délectation, conformément à l'esprit solennel et restrictif de la fête.

Comment occuper les enfants le jour de Kippour ?

Le jour de Kippour, les enfants ne doivent pas aller à l'école. Et à la maison, tous les loisirs qu'ils ont au quotidien sont interdits. Pas de coloriage, de consoles ou même de dessins animés... Mais bien des parents se retrouvent démunis à l'approche de la fête, ne sachant comment occuper les enfants. Alors pour passer une journée qui ne soit ni épuisante pour les parents ni ennuyeuse pour les enfants, il est recommandé de les préparer plusieurs jours à l'avance. Les initier à l'histoire de la fête, mais aussi leur parler des efforts qu'ils auront eux aussi à fournir ce jour-là, en terme de patience, d'écoute, de sagesse, cela permet de les impliquer et de leur donner une mission, qu'ils auront à cœur de respecter. Les responsabiliser à leur niveau leur permet de mieux s'accommoder de cette journée si spéciale, plutôt qu'en étant restreints à un rôle purement passif et attentiste. Et même les plus petits sont sensibles à ce genre de démarche !

Par ailleurs, il faut bien évidemment remplir la journée alors de nouveaux jouets et nouvelles histoires sont à prévoir, de même que les jeux de société qui marchent à coup sûr : memory, Uno, Le lynx.... Préparez leur des repas qu'ils aiment, permettez-leur exceptionnellement quelques friandises, et couchez-les un peu plus tard la veille pour qu'ils fassent une petite grasse matinée le lendemain. Et l'après-midi, sieste obligatoire !

Comment souhaiter un bon Kippour ?

Pour souhaiter une bonne fête de Kippour, on peut dire "Hag Saméah" (bonne fête), Tsom Kal (bon jeûne) et également "Gmar Hatima Tova" qui donne en Français "que vous soyez inscrit dans le livre de la Vie !" La fin du jeûne est annoncée à la synagogue par le son du shofar. Les croyants se réunissent alors pour casser le jeûne. Après la fête de Kippour, on prépare, dès le lendemain, la fête de Soukkot (la fête des cabanes).

Yom Kippour : quelle est la signification de la fête du Grand Pardon ?

Yom Kippour commémore le pardon qu'accorda Dieu au peuple juif après la faute du Veau d'or. Dans cet épisode biblique, Moïse disparaît durant quarante jours afin de recevoir les Tables de la loi. Pendant cet interlude, le peuple juif s'est façonné une autre idole, un veau, réalisé avec les bijoux en or des femmes. Cette figure d'adoration serait inspirée d'Apis, taureau vénéré en Egypte. Le récit biblique (Exode 32) fait mention d'une orgie qui, accompagnant cette séquence d'idolâtrie, aurait déclenché l'ire de Dieu. Afin d'obtenir le pardon du peuple d'Israël, Moïse monta sur le Mont Sinaï et implora la miséricorde de Dieu. C'est le 10ème jour du mois de Tichri – jour de Yom Kippour – qu'il obtint le pardon. Temps de repentance permettant un bilan de l'année écoulée, Yom Kippour donne aux juifs l'occasion de prier pour l'harmonie universelle et de s'engager à prendre de nouvelles résolutions pour l'année à venir. 

Que mange-t-on pour "casser" le jeûne de Kippour ?

Pour rompre le jeûne de Kippour, de nombreuses recettes sont préparées en amont de la fête. L'occasion de passer un bon moment à table, autour de plats faits maison et savoureux. Gâteaux, poulets farcis, soupes, mounas et brioches sont traditionnellement cuisinés, mais il existe des coutumes propres à chaque famille, qu'elle soit sépharade ou ashkénaze - les deux principales origine du judaïsme en France actuellement.

Que fait-on avant le début du jeûne de Kippour ?

La veille de Kippour, certains juifs procèdent aux "Kapparot" : il s'agit d'un rituel d'expiation qui consiste à sacrifier un poulet, que l'on mange ensuite avant le début du jeûne, et à la fin de Kippour. On a également l'habitude de faire don de quelques pièces aux plus nécessiteux et on allume des bougies avant le début de la fête. Selon les coutumes, un repas copieux est servi, généralement du couscous avec du poulet. Enfin, pour se faire pardonner soi-même, chaque juif se doit de demander pardon à toutes les personnes de son entourage, particulièrement celles qui auraient pu être offensées.

Fêtes de famille