Propreté : trop tôt ou trop tard, cela augmente le risque d'incontinence

L'apprentissage précoce de la propreté, avant l'âge de deux ans, pourrait entraîner des problèmes d'incontinence et de constipation. Même chose pour les enfants ayant utilisé le pot tardivement, selon une étude américaine.

Propreté : trop tôt ou trop tard, cela augmente le risque d'incontinence
© Oksana

L'apprentissage de la propreté se fait en général entre 2 et 3 ans, surtout lorsque l'enfant se sent prêt. Mais selon une étude américaine, les enfants ayant appris trop tôt à aller sur le pot (avant l'âge de 2 ans), auraient plus de risques que les autres de connaître des problèmes d'incontinence mais aussi de constipation. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs du Wake Forest University aux Etats-Unis ont suivi 112 enfants de 3 à 10 ans, la plupart ayant déjà des problèmes d'incontinence. Les auteurs de l'étude ont alors comparé les informations relatives à l'apprentissage de la propreté avec celles d'enfants sans antécédents. Les tout-petits ont également été répartis en trois groupes : le premier pour les enfants ayant utilisé le pot avant 2 ans, le second pour un apprentissage normal entre l'âge de 2 et 3 ans, et enfin, ceux ayant tardé à devenir propre, après 3 ans. 

Résultat : 60% des enfants ayant fait pipi dans le pot avant 2 ans ont eu des problèmes de fuite durant la journée. De plus, en comparaison avec un apprentissage normal de la propreté, ce risque d'incontinence est multiplié par trois, de même que pour les problèmes de constipation. Quant à ceux ayant utilisé le pot après 3 ans, les chercheurs constatent les mêmes problèmes chez les 10 enfants du troisième groupe.

En cause ? Les enfants formés trop tôt à la propreté apprennent à se retenir alors même que leur vessie est en pleine croissance. Ainsi, l'habitude de rétention des selles et de l'urine entraîne un dysfonctionnement mictionnel. Les chercheurs recommandent alors d'utiliser des couches jusqu'à l'âge de deux ans afin de permettre à la vessie et au transit de l'enfant de se développer correctement. 

Comment repérer le bon moment et l'aider à devenir propre ? C'est souvent avant la rentrée des classes et pendant l'été que les parents incitent leur tout-petit à devenir propre, "mais l'impatience des parents n'y fera pas grand chose", explique au JournaldesFemmes le Dr Willig, pédiatre et membre de l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA). "En ce qui concerne la propreté, la question la plus importante reste d'observer l'enfant sans lui mettre la pression, en repérant bien le moment où celui-ci va s'amuser à s'asseoir sur le pot pour faire comme les autres, puis le moment où il va ressentir clairement le besoin de faire pipi ou de faire caca, en s'immobilisant ou en changeant de comportement. À ce stade, les parents peuvent alors lui enlever la couche et l'installer sur le pot", conseille-t-il. 

Propreté : trop tôt ou trop tard, cela augmente le risque d'incontinence
Propreté : trop tôt ou trop tard, cela augmente le risque d'incontinence

L'apprentissage de la propreté se fait en général entre 2 et 3 ans, surtout lorsque l'enfant se sent prêt. Mais selon une étude américaine , les enfants ayant appris trop tôt à aller sur le pot (avant l'âge de 2 ans), auraient plus de...