Allocations familiales 2018 : montant, conditions...

A quelles prestations familiales avez-vous droit en fonction du nombre d'enfants ? Quels sont les montants des allocations familiales, les conditions et les démarches ? Prime à la naissance, allocation de soutien familial, complément de libre choix du mode de garde... On vous dit tout sur les allocations liées à la naissance d'un enfant.

A la naissance d'un enfant, les parents bénéficient de prestations familiales qui leur permettent d'accueillir leur nouveau-né dans les meilleures conditions et de faire face aux dépenses liées à la naissance d'un enfant (puériculture, vêtements, écoles, nounou, etc). Néanmoins, selon le nombre d'enfants à charge, les prestations familiales ne sont pas les mêmes. Pour exemple, les allocations familiales sont versées dès le deuxième enfant, et le complément familial à partir de trois enfants. Alors, à quoi avez-vous droit si vous attendez un enfant ? Quelles sont les allocations à partir de deux ou trois enfants ? Quels sont les montants des allocations familiales et quand sont-elles versées ? Jusqu'à quel âge ? Rappelons que ces prestations dépendent de votre situation et de vos ressources. On fait le point pour vous aider à y voir plus clair.

Les allocations versées dès le premier enfant

A la naissance de votre premier enfant, vous bénéficiez de la Prestation d'accueil du jeune enfant (Paje). Elle comprend :

  • La prime à la naissance d'un montant de 941,67 euros (le double si vous donnez naissance à des jumeaux). Elle est versée, sous condition de revenus, avant la fin du 2e mois de l'enfant. Si vous percevez l'allocation de base de la Paje, vous recevrez alors ces deux prestations en même temps.
  • L'allocation de base de la Paje. Elle est versée le premier jour du mois qui suit la naissance de votre enfant, tous les mois jusqu'au troisième anniversaire de l'enfant. En fonction de vos ressources et du nombre d'enfants à charge, le montant s'élève entre 85,36 euros et 170,71 euros par mois.
  • La prestation partagée d'éducation de l'enfant (PrePaRe). Elle concerne les parents d'enfants de moins de trois ans, qui s'arrêtent de travailler pour s'occuper de leur bébé. Le montant s'élève entre 147,67 euros et 396,01 euros par mois en fonction de votre situation et du taux d'activité (arrêt total, mi-temps ou 80%).
  • Par ailleurs, les parents qui adoptent un enfant bénéficient de prestations plus ou moins équivalentes : la prime à l'adoption (1846,18 euros) et l'allocation de base pour enfant adopté (entre 85,36 euros et 170,71 euros par mois selon le nombre d'enfants à charge et les revenus du foyer).
  • D'autres allocations sont destinées aux familles, comme le complément de libre choix du mode de garde si vous faites appel à une assistante maternelle, une nounou ou une micro-crèche pour la garde de votre enfant de moins de 6 ans. 

Allocations familiales : dès 2 enfants

Les allocations familiales sont versées chaque mois aux parents ayant au moins deux enfants à charge, âgés de moins de 20 ans. Seule exception : si vous habitez un département d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, Mayotte, Réunion), vous pouvez alors recevoir les allocations familiales dès le premier enfant. Pour bénéficier des allocations familiales, il vous suffit de faire parvenir à la Caf une copie du livret de famille ou de l'acte de naissance de votre enfant. Quant au montant des allocations familiales, il dépend de vos ressources. Par exemple, si vous avez deux enfants à charge et que le revenu net catégoriel de 2016 (pris en compte pour l'année 2018) est inférieur à 67542 euros, le montant de base s'élève à 131,16 euros. Il sera de 65,58 euros pour des revenus compris entre 67 542 et 90 026 euros et 32,79 euros pour des revenus supérieurs à 90 026 euros. A noter qu'une majoration est versée lorsque votre second enfant est âgé de 14 ans et plus. Dans ce cas, la majoration est comprise entre 16,40 euros et 65,58 euros en fonction de vos revenus. Rappelons qu'à la naissance de votre 2e enfant (ou plus), vous avez également le droit (selon vos revenus) à la Prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) avec :

  • La prime à la naissance
  • L'allocation de base de la Paje
  • La prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE)
  • Le complément de libre choix du mode de garde (en cas d'emploi d'une nounou, d'une assistante maternelle ou micro-crèche).

Les allocations versées dès 3 enfants

En plus des prestations habituelles (prime à la naissance, Paje, PreParE, CLCMG)) liées à la naissance de votre troisième enfant (ou plus), vous pouvez aussi percevoir : 

  • Le complément familialSi vous avez au moins trois enfants à charge âgés entre 3 et 21 ans, vous pouvez alors bénéficier du complément familial. Pour en bénéficier, vous n'avez aucune démarche à faire puisque les services fiscaux transmettent directement vos informations à la Caf. En fonction de vos ressources annuelles, et si vous ne dépassez pas un certain plafond, le montant du complément familial s'élève entre 170,71 euros et 256,09 euros.
  • La prime de déménagement. Les familles nombreuses (dès 3 enfants) peuvent bénéficier d'une prime leur permettant de couvrir les frais de déménagement.. Sachez que vous pouvez aussi la percevoir si vous avez deux enfants à charge et que vous êtes enceinte du troisième. Néanmoins, le déménagement doit avoir lieu entre le 1er jour du 4e mois de grossesse et le dernier jour du mois qui précède le 2e anniversaire de votre dernier enfant. Enfin, cette prime est versée aux familles qui ont droit, pour leur nouveau logement à l'APL ou à l'ALF. Le montant de la prime de déménagement s'élève à 988,61 euros (pour 3 enfants) et à 1 070,99 euros pour 4 enfants, puis à 82,38 euros par enfant supplémentaire.

Allocations familiales : jusqu'à quel âge ? 

Les allocations familiales sont versées jusqu'au 20e anniversaire de l'enfant. Par conséquent, votre aîné âgé de 20 ans, cesse d'être compté comme un enfant à charge. Aussi, pour compenser la réduction de revenus, les parents de famille nombreuse (au moins trois enfants) peuvent bénéficier d'une allocation forfaitaire provisoire, versée sous conditions. L'enfant âgé de 20 ans doit encore vivre sous votre toit, il ne doit pas percevoir de revenus supérieur à 918,35 euros et enfin, le mois précédant ses 20 ans, les allocations familiales doivent avoir été versées pour au moins 3 enfants. Ainsi et selon vos revenus, les parents de 3 ou 4 enfants bénéficient d'une allocation forfaitaire d'un montant compris entre 20,74 euros et 82,94 euros. Elle sera versée jusqu'au mois qui précède le 21e anniversaire de l'enfant.