Physalis

Véritable plante ornementale, le physalis est originaire d'Europe et d'Asie. Aussi appelé amour en cage, le physalis fait partie de la famille des solanacées. Il se cultive aussi bien en massif qu'en pot.

Physalis
© Harry Huber/123RF

Riches en vitamines A, B et C, les fruits du physalis prennent la forme d'une boule enveloppée dans un calice et sont comestibles lorsqu'ils sont mûrs. On les utilise notamment dans le traitement des infections urinaires et pour l'ornement de gâteaux. Il est également possible de réaliser des confitures avec les fruits du physalis. 

Entretien : Relativement facile à cultiver, le physalis se plante au printemps, dans un emplacement ensoleillé, mais pas trop chaud. Cette plante peut être semée sous abri puis mise en place 6 à 8 semaines plus tard, lorsque le risque de gelée est terminé. On peut également diviser la touffe au printemps pour multiplier le physalis. Cette plante apprécie particulièrement les sols calcaires et pierreux. Si vous plantez plusieurs pieds de physalis, respectez un espace d'au moins 1 mètre en tous sens, car cette plante peut parfois se révéler envahissante. Il est possible de tuteurer les tiges si celles-ci semblent trop fragiles. Environ un mois après la plantation, apportez de l'engrais ou du compost au pied du physalis. A partir du mois de septembre, vous avez la possibilité de récolter les fruits, à condition qu'ils soient bien mûrs. Pour qu'un fruit arrive à pleine maturité, son enveloppe doit s'ouvrir. En hiver, protégez le physalis du froid.