Palmier nain (Chamaerops humilis)

Le palmier nain se cultive aussi bien en pot qu'en pleine terre, si le climat le permet. Ce charmant petit arbre donne une touche d'exotisme à votre extérieur. Découvrez comment le planter et l'entretenir facilement !

Palmier nain (Chamaerops humilis)
© Anatoly Kazakov/123RF

Où planter un Chamaerops humilis ?

Le palmier nain est planté au soleil, au sein d'un emplacement chaud. Il supporte bien la sécheresse et les embruns mais redoute le froid combiné à l'humidité. Côté température, il a une faible rusticité : s'il supporte jusqu'à -12 °C, il perdra alors certaines palmes qui repousseront au printemps suivant. On le plante en pleine terre dans les régions aux hivers doux. Autrement, il faudra le cultiver en pot.

Quand et comment planter un Chamaerops humilis ?

On plante le Chamaerops humilis au printemps ou en été, lorsque les températures sont clémentes.

Plantation du palmier nain en pleine terre

N'hésitez pas à cultiver sur butte pour favoriser un bon drainage.

  1. Creusez un trou légèrement plus gros que le volume de la motte
  2. Mélangez 50 % de sable avec 40 % de terre de jardin et 10 % de compost
  3. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  4. Rebouchez, tassez et arrosez.

Plantation du palmier nain en pot

  1. Choisissez un contenant légèrement plus gros que le volume de la motte
  2. Garnissez le fond d'une couche de billes d'argiles
  3. Recouvrez d'un mélange de 50 % de sable avec 40 % de terre de jardin et 10 % de compost
  4. Placez la motte, de manière à ce que la base du tronc arrive quasiment en haut du pot
  5. Rebouchez, tassez et arrosez

Quelle terre pour un Chamaerops humilis ?

Le Chamaerops humilis apprécie un substrat très léger. Un mélange à parts égales de terre de jardin (ou de terreau) avec du sable est idéal pour lui. Ainsi, sa terre très drainante laisse couler l'eau facilement. Il suffit d'y ajouter un peu d'engrais organique, et le tour est joué !

Quel entretien pour un Chamaerops humilis ?

Les trois premières années, il conviendra d'arroser régulièrement. Laissez sécher la terre en surface enter deux arrosages et ne laissez pas d'eau stagner dans la soucoupe. Chaque année, faites un apport d'engrais organique comme du compost. Pour cela, étalez-en une couche au pied de votre Chamaerops. En hiver, rentrez les palmiers en pot dans une pièce fraîche et lumineuse. Les sujets en pleine terre seront protégés du froid grâce à une bonne épaisseur de paillage. Tous les 3 ans, rempotez votre sujet dans un pot légèrement plus grand que le précédent.

Quand et comment tailler un Chamaerops humilis ?

La taille de ce palmier n'est pas systématique. Il suffit de retirer les palmes qui ont séché. Elles brunissent et vont finir par se décomposer naturellement, mais cela peut prendre du temps. Vous avez seulement à couper la tige à ras du stipe (tronc).

Comment faire une bouture de palmier Chamaerops humilis ?

Certains palmiers se multiplient par bouture, mais ce n'est pas le cas du Chamaerops humilis. Ce dernier est multiplié par semis, en fin d'été ou au printemps. Il faut avoir récupéré les graines, situées à l'intérieur du fruit. Pour ce faire, il suffit de le couper en deux, de nettoyer les graines et de les faire sécher. Juste avant le semis, on les fait à nouveau tremper dans de l'eau tiède pendant plusieurs heures. Ensuite, semez-les dans un mélange de terreau et de sable. Gardez-le humide jusqu'à la levée et repiquez en godet individuel dès que la jeune pousse a quelques feuilles. Il faut encore attendre 2-3 ans pour planter votre palmier en pleine terre qui a une croissance lente les premières années.

Maladies du Chamaerops humilis

  • Paysandisia archon et Charançon rouge du palmier : les dégâts de ces deux nuisibles sont les mêmes : des palmes trouées et jaunes, finissant par sécher totalement. On peut lutter contre à l'aide de nématodes ou de la Glu Biopalm®.
  • Taches jaunes et brunes : les palmes ont souffert à cause du gel, pensez à protéger votre palmier du froid.
  • Taches noires sur les feuilles : synonyme de pourrissement, elles sont causées par un excès d'eau.
  • Feuilles desséchées : votre palmier manque d'eau, arrosez-le plus fréquemment.

Variétés de palmier nain Chamaerops humilis

  • Chamaerops humilis ou faux doum : l'espèce type est composée de plusieurs stipes accueillant de grandes palmes vert clair, mesurant jusqu'à 70 cm de diamètre. Ses fleurs sont petites, à la base des tiges et apparaissent au printemps.
  • Chamaerops humilis 'Cerifera' : un peu plus petites, ses feuilles de 40 cm de diamètre dévoilent un vert bleuté. Cette variété est la plus rustique, elle tolère jusqu'à -15 °C.
  • Chamaerops humilis 'Vulcano' : ses larges palmes ont aussi des reflets bleus. Cette variété atteint 2,50 m de haut.
  • Chamaerops humilis 'Compacta' : comme son nom l'indique, ce cultivar est plus compact et touffu que l'espèce type. Il se cultive facilement en pot.