Robinier

Le robinier est un arbre majestueux, qui peut atteindre jusqu'à 30 mètres de hauteur et vivre plusieurs centaines d'années. Il est parfois confondu avec son cousin l'acacia, d'où son surnom de "faux acacia". Recherché pour son bois imputrescible, il agrémentera votre jardin d'ornement avec ses fleurs mellifères.

Robinier
© Maryna Lipatova/123RF

Où pousse le robinier ?

Le robinier fait partie de la même famille que les acacias, les fabacées. Il est originaire d'Amérique du Nord et pousse partout dans le monde. En France, on le trouve à une altitude inférieure à 700 mètres. Il pousse de préférence sur des terrains secs, peu calcaires, riches en humus. Il n'apprécie pas les sols trop argileux ou trop humides. Le robinier apprécie le plein soleil et tolère la mi-ombre. Il ne peut pas pousser en pleine ombre. Il doit être planté à l'abri du vent et des embruns car ses branches se cassent facilement.

Certaines parties de l'arbre sont toxiques pour les humains, voire mortelles pour certains animaux comme les chevaux. Veillez à ne pas le planter près d'un champ cultivé ou dans une prairie.

Quand et comment planter un robinier ?

Le robinier se plante principalement en automne, pour un meilleur développement de ses racines et une bonne reprise mais s'il ne gèle pas, il peut être planté jusqu'à mars ou avril. Attention : le robinier ne peut être transplanté que lorsqu'il est jeune, sinon cela pourrait endommager son système racinaire.

  1. Qu'il soit planté en pot ou en pleine terre, laissez-lui de l'espace pour développer ses racines, au moins trois fois la taille de la motte.
  2. Ajoutez du gravier et du sable si la terre est argileuse pour bien la drainer. 
  3. Ajoutez à la terre que vous aurez rendue meuble du compost et du terreau bien humides. 
  4. Disposez les racines bien à plat.
  5. Laissez le collet au-dessus de la terre.
  6. Tuteurez vos jeunes plants pour les aider à résister au vent. 
  7. Paillez son pied pour préserver la fraicheur et éviter les mauvaises herbes. 

Entretenir un robinier faux-acacia

Le robinier faux-acacia ne nécessite pas beaucoup d'entretien et croît rapidement. Arrosez-le régulièrement les deux premières années, surtout pendant les périodes de sécheresse. Ajoutez du compost à son pied. Il est assez résistant aux maladies mais si du gui s'installe dans les branches, il peut en mourir. Protégez la base du tronc avec un filet contre les animaux comme les campagnols qui sont friands de son écorce ou les chats qui peuvent y faire leurs griffes. Binez les cinq premières années autour du pied sans abîmer les racines.

Attention, s'il a de nombreux avantages, cet arbre peut être invasif. Il peut nuire à la flore locale et altérer la composition des sols par l'introduction d'azote. Il peut drageonner à 40 mètres, même si vous l'abattez.

Tailler le robinier

Le robinier supporte assez mal la taille sévère et l'élagage car le bois cicatrise mal. Si vous devez absolument le faire, préférez la période juste après la floraison. Les premières années, vous pouvez le tailler pour qu'il conserve un port dense. Ensuite, évitez d'effectuer cette opération. Supprimez les branches mortes et fragiles et éliminez les rejets à l'automne. Si vous souhaitez limiter le développement du robinier, raccourcissez l'ensemble des branches.

Comment s'appelle le fruit du robinier ?

Les fruits du robinier sont des gousses qui évoquent un haricot plat et renferment des graines dures non comestibles, mais néanmoins appréciées des petits mammifères ou des oiseaux. Ces gousses d'abord vertes puis brunes mesurent environ 12 cm. Elles sont regroupées par 2 ou 4 et atteignent leur maturité en été. Elles restent sur l'arbre après la chute des feuilles. 

Ce sont surtout ses fleurs qui peuvent intéresser les gourmands : très mellifères (le miel est appelé miel d'acacia), elles sont utilisées en cuisine pour la confection de beignets

Autre atout de l'arbre : son bois est  quasiment imputrescible, il ne pourrit pas et peut remplacer des bois exotiques. Grâce à sa croissance rapide, il reste une alternative locale et écologique pour limiter la déforestation.