Lobelia

Très colorées, les lobélies sont connues pour être les "reines des suspensions". Dégringolant sous forme de cascades, elles viendront illuminer les balcons avec leur port retombant. Certaines espèces sont tapissantes, parfaites comme couvre-sols pour vos plates-bandes ou vos massifs. Avec près de 400 espèces existantes, vous allez avoir le choix !

Lobelia
© Judita Jurkenaite/123RF

Quand et comment planter le lobelia ?

Il existe de nombreuses espèces de lobelias, la plantation dépendra de la variété. Les vivaces rustiques peuvent être plantées en pleine terre alors que les lobelias annuels, plus frileux, se cultivent de préférence en pot afin d'être rentrés en hiver.

Le semis se réalise au début du printemps, soit dès le mois de mars sous abri, dans un terreau humidifié auquel vous aurez ajouté du sable, soit en pleine terre après les premières gelées. Les lobelias en godet peuvent être plantés au printemps et dans les régions chaudes à la fin de l'été.

Toutes les espèces apprécient une terre fraîche et bien drainée et une exposition ensoleillée. En cas de fortes chaleurs, placez-les à l'ombre pour éviter le soleil brûlant.

Quel entretien pour le lobelia ?

Le lobelia a besoin de peu d'entretien. Il apprécie l'humidité, vous pouvez arroser vos plantes régulièrement, ne laissez pas la terre se dessécher. Veillez cependant à ce que le sol soit bien drainé : avoir les pieds dans l'eau en hiver peut être fatal à la plupart des espèces de lobelias.

Les variétés les plus frileuses, cultivées en pot, seront rentrées en hiver dans les régions où les gelées sont courantes. Placez vos lobelias dans une pièce fraîche ou une véranda.

Si vos lobelias sont en pleine terre, protégez-les d'un paillage en hiver. Vous pouvez également effectuer un paillage à la fin du printemps pour éviter que l'humidité ne s'évapore pendant les fortes chaleurs.

Fertilisez vos lobelias en période de croissance, vous pouvez ajouter du compost au début du printemps. S'ils sont cultivés en pot, apportez de l'engrais liquide pour plantes en pot et en suspensions.

Quand et comment tailler la lobélie ?

Il est recommandé de tailler légèrement les lobelias après la floraison. Vous pouvez ôter les fleurs quand elles sont fanées. Après la première floraison, rabattez jusqu'au sol pour renforcer le pied et favoriser une belle remontée florale.

Maladies du lobelia

La lobélie est plutôt résistante. Elle peut être sujette aux attaques de thrips ou pucerons. Les escargots et les limaces peuvent également être des ennemis naturels, vous pouvez les repousser avec des remèdes naturels, par exemple en disposant des coquilles d'œufs ou de la cendre autour des plants.

Le lobelia craint également la pourriture, liée à l'humidité en hiver. Vérifiez que la terre dans laquelle il est planté est suffisamment drainée pour que l'eau s'évacue correctement.

Variétés de lobelia

Il existe plusieurs centaines d'espèces de lobelias, aussi bien retombantes que tapissantes. En voici une liste non exhaustive :

  • Lobelia erinus ou lobélie annuelle : c'est l'espèce la plus courante sous nos latitudes. Ses petites fleurs blanches et bleues décoreront vos balcons et s'associeront avec de nombreuses autres plantes. Elle fleurit du mois de mai aux premières gelées.
    Certaines variétés sont tapissantes comme la 'crystal palace' ou l''empereur guillaume' et n'atteignent pas plus de 15cm de hauteur, d'autres sont retombantes comme la 'white cascade' ou 'ruby cascade'.  La 'purple star' tout comme la 'blue cascade' ne craignent pas la chaleur.
  • Lobelia cardinalis ou lobélie vivace, appelée également "cardinale des marais". Hauteur : 80 cm, port dressé. Sa floraison rouge apportera des couleurs d'automne à votre jardin d'août à octobre. Elle supporte le froid mais pas l'humidité en hiver.
  • Lobelia siphilitica : hauteur : 80 cm. Cette espèce est très rustique. Ses fleurs bleues et violettes se ressèment naturellement en milieu humide.
  • Lobelia siphilitica 'alba' : cette variété tolère l'humidité, vous pouvez la planter dans des jardins d'eau, en bordure de bassin ou dans des sous-bois.
  • Lobelia laxiflora : originaire d'Amérique centrale, cette espèce est plutôt frileuse mais résiste bien à la sécheresse. Elle se pare de fleurs tubulaires rouges, orange et jaunes pour un aspect exotique.
  • Lobelia fulgens : cette espèce se distingue par sa couleur pourpre. Elle peut atteindre 1mètre de hauteur et fleurit tardivement.
  • Lobelia tupa : avec ses fleurs rouges, cette plante chamanique était surnommée "tabac du diable" par les Mapuches du Chili, en raison de ses propriétés hallucinogènes.
  • Lobelia chinensis : ne dépassant pas 10 cm, cette espèce tapissante est présente sur le continent asiatique. C'est l'une des cinquante plantes utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise.
  • Lobelia dortmanna : cette espèce peu commune se trouve surtout dans le Morbihan, c'est une plante de bordures d'étangs.
  • Lobelia deckenii : encore une autre espèce étonnante. Elle pousse sur le mont Kilimandjaro et a une forme très originale. Vous la trouverez peu sous nos latitudes, elle s'adapte difficilement en dehors de son milieu naturel.