Rhaphiolepis

Ce petit arbuste originaire de Chine offre une floraison blanche ou rose, contrastant avec des petites feuilles sombres, lustrées et persistantes. En pot ou en pleine terre, découvrez comment cultiver cet arbuste buissonnant à la floraison en panicules.

Rhaphiolepis
© YOROZU KITAMURA/123RF

Variétés de rhaphiolepsis

  • Raphiolepis umbellata 'Minor' : fleurs en étoiles blanc-rosé, petite variété de 0,50 m à 0,80 m de haut
  • Raphiolepis x delacourii  : panicules coniques de fleurs roses ou blanches au printemps, port arrondi, 1 m à 2 m de haut
  • Raphiolepis indica : panicules fleuries légères composées de fleurs en étoiles parfumées de couleur blanc-rosé, 1,50 m à 1,80 m de haut
  • Raphiolepis indica 'Springtime' : panicules de fleurs roses, 1,50 m à 1,80 m de haut
  • Rhaphiolepis indica 'Enchantress' : fleurs simples roses au cœur blanc, réunies en panicules

Quand et comment planter un rhaphiolepis ?

On plante le rhaphiolepsis à l'automne ou au printemps. En région fraîche, privilégiez plutôt une plantation au printemps.

  1. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau
  2. Creusez un trou deux fois plus gros que la motte
  3. Le rhaphiolepsis apprécie un sol léger, frais mais drainé, riche et légèrement acide. En cas de sol lourd, coupez-le avec du sable et en cas de sol calcaire, faites un apport de terre de bruyère enrichie. Dans tous les cas, ajoutez deux pelletées de compost à votre substrat.
  4. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  5. Rebouchez avec le substrat, tassez et arrosez.

En pot, appliquez une couche de billes d'argile au fond du contenant et utilisez un mélange de terreau, de terre de bruyère et d'un peu de compost.

Entretenir un rhaphiolepis

Les premières années, arrosez afin de maintenir un sol frais pendant la belle saison. Laissez sécher la terre en surface entre chaque apport d'eau et n'hésitez pas à pailler pour maintenir la fraîcheur du substrat. Faites un apport de compost à chaque printemps, afin d'enrichir la terre et d'apporter tous les nutriments nécessaires. En pot, les arrosages seront plus réguliers et un apport d'engrais liquide deux fois par mois sera apprécié, pendant la période de végétation. Rempotez tous les 2-3 ans et surfacez les années sans rempotage.

Quand et comment tailler un rhaphiolepis ?

La taille n'est pas nécessaire, l'arbuste ayant un port compact et dense, sa croissance est lente et il ne part pas dans tous les sens. Si toutefois vous souhaitez rectifier sa silhouette, procédez après floraison. Retirez alors le bois mort et raccourcissez les branches qui vous semblent déséquilibrer l'arbuste.

Comment multiplier un rhaphiolepis ?

La technique la plus employée est la bouture à l'étouffée.

  1. En août, coupez des tiges semi-aoûtées, c'est-à-dire entre le stade herbacé et le stade de bois (coupez environ 10 cm)
  2. Retirez les feuilles sur toute la partie inférieure
  3. Placez ces boutures dans une caissette remplie de terreau et de sable
  4. Recouvrez-les d'une cloche en verre ou d'une demi bouteille en plastique retournée
  5. Placez vos bouture à un endroit lumineux et maintenez humide
  6. Dès les premières gelées, mettez-les sous abri
  7. Au bout de 2 mois, enlevez la cloche
  8. Au printemps suivant, repiquez en pot individuel

Maladie du rhaphiolepsis

Le Rhaphiolepsis est parfois touché par une maladie appelée l'entomosporiose. Cette maladie cryptogamique est causée par un champignon : Entomosporium maculatum. Il survient dans une atmosphère humide et cause des taches brunes sur les feuilles qui jaunissent et tombent. Vous pouvez faire des apports de purin d'ortie pour renforcer la plante en prévention et traiter à la bouillie bordelaise au début du printemps, lors de l'apparition des jeunes feuilles.