Fatsia japonica (Aralia du Japon)

Sculpturale plante verte originaire du Japon mais aussi courante dans d'autres pays d'Asie du Sud-Est, le Fatsia japonica a besoin de lumière et d'un arrosage bien géré. Impressionnante par la taille et la couleur de ses nombreuses feuilles lobées, le Fatsia japonica, appelé aussi faux ricin, aralia, aralia du Japon ou encore palmier à feuilles de figuier, donnera un goût d'exotisme à vos intérieurs.

Fatsia japonica (Aralia du Japon)
© Simona Pavan/123RF

Quand et comment planter un fatsia japonica ?

Le printemps est la saison idéale pour planter votre Fatsia japonica. Cette plante, proche du lierre en apparence, peut aussi se planter aux prémisses de l'automne si vous vivez dans le sud de la France. Étant donné que vous allez faire de votre fatsia une plante d'intérieur, il n'y a pas vraiment de période idéale pour sa plantation.

Son feuillage, imposant, fait toute sa renommée. Mais il est un peu fragile : manipulez-le avec douceur lors de la plantation. Vous pouvez le planter avec du terreau pour plantes vertes riche en minéraux, drainé (les billes d'argile devraient faire l'affaire) et léger. Puis installez-le dans un endroit rythmé par la mi-ombre et le soleil.

Comment entretenir un faux ricin ?

L'arrosage fait partie des composantes clés afin d'assurer le bon entretien de votre aralia. Le rythme d'arrosage est hebdomadaire. Bien sûr, et cette règle vaut pour bon nombre de plantes, attendez que le terreau soit sec pour renouveler l'arrosage. Ce dernier est plus important aux beaux jours durant la croissance de votre fatsia. En hiver, il est moins important.

Mettez-lui un peu d'engrais deux fois par mois au printemps et durant l'été. La plante se développera grâce à un ensemble de minéraux et autres éléments nutritifs riches. Et au vu du résultat attendu pour ses majestueuses feuilles vertes luisantes, c'est une étape indispensable si vous avez envie de profiter de votre Fatsia japonica dans toute sa splendeur.

La stabilité de la température entre aussi en ligne de compte. C'est pourquoi en hiver, vous devrez veiller à ce qu'elle ne descende pas sous les 10 °C et aux beaux jours, une température variant entre 17 °C et 21 °C sera de mise.

Vous pouvez rempoter la plante chaque année au printemps en l'installant dans un pot plus volumineux. Une fois que votre aralia aura sa place définitive, l'apport d'engrais à diffusion lente sera optimal.

Comment tailler le Fatsia japonica ?

Le Fatsia japonica ne se taille pas vraiment. Au contraire, le laisser se développer sans empiéter sur sa pousse est bienvenu car cela donne toute liberté aux sublimes feuilles en lobes de s'étirer et de former un ensemble volumineux. Néanmoins, vous pouvez choisir de lui faire une taille de formation, ce qui permettra de conserver le port compact de votre aralia. Et dans le cas où les feuilles de la base sont abîmées, ce qui sera le cas en hiver, une taille légère en rabattant ces dernières sera de bon augure. Ce type de taille se réalise à la fin de la période hivernale.

Comment faire une bouture d'aralia du Japon ?

En mai, fais ce qu'il te plaît dit l'adage : cela tombe bien, la bouture du faux ricin est à faire en mai. Voici les étapes à respecter :

  1. Choisissez un pot percé de 10 cm au moins ;
  2. Déposez des billes d'argile dans le fond sur quelques centimètres ;
  3. Versez du terreau pour plantes vertes ;
  4. Choisissez une tige solide en pleine croissance et coupez-la sur 10 cm maximum juste sous un nœud en retirant les feuilles situées à la base et en en gardant deux à trois en haut ;
  5. Plongez-la dans de l'hormone de bouturage ;
  6. Placez-la ensuite dans votre terreau, bien au centre ;
  7. Recouvrez de terre et tassez légèrement ;
  8. Arrosez généreusement ;
  9. Recouvrez votre jeune bouture d'un sac spécial bouture à l'étouffée ;
  10. Au bout de quelques semaines, l'enracinement prend, ce qui vous permettra de rempoter votre plante.

Maladies du Fatsia japonica

Garder une plante comme le faux ricin nécessite de lui assurer un espace vital confortable. Si elle se sent à l'étroit, elle risque de développer des maladies en attirant des nuisibles. Une plante sensibilisée est du pain béni pour les araignées rouges par exemple. Dans ce cas, le seul geste efficace sera de vaporiser le feuillage avec de l'eau non calcaire afin de garder votre plante humide. Si cette méthode douce ne fonctionne pas, vous pouvez opter pour des répulsifs naturels, de type purin d'ortie et prêle.

D'autres nuisibles apportent aussi des maladies, les cochenilles. Et ces dernières sont justement attirées elles-aussi par les lieux confinés mais aussi par… l'humidité. Pour en venir à bout, une décoction à base de savon noir liquide, d'alcool à 90 °C et d'huile végétale devrait être persuasive.  

fleur-fatsia-japonica
Fleurs de Fatsia japonica © YOROZU KITAMURA/123RF