Rempoter un olivier : les étapes à respecter

En pleine terre ou en pot, l'olivier s'épanouira tant que vous lui délivrez les bonnes conditions de culture. Parmi elles, le rempotage, à réaliser avec méthode et un chronomètre, les racines n'appréciant pas être sorties de terre plus d'une demi-heure.

Rempoter un olivier : les étapes à respecter
© satina/123RF

A quelle période rempoter un olivier ?

La période idéale pour rempoter un olivier est le printemps, après les épisodes de gelées et avant la reprise d'activités des racines. Le printemps est d'autant plus recommandé que l'olivier est dans sa phase végétale donc assez solide pour bien vivre cette étape de vie. Le rempotage a lieu tous les trois ans environ pour le jeune olivier, magistral arbre fruitier de la famille des aracées à la longue espérance de vie.

Après son achat, n'hésitez pas à le rempoter sans tarder car ses racines ont besoin d'espace. La saison printanière est idéale pour rempoter votre olivier car il n'a pas encore entamé sa période d'activité, à son pic entre le printemps et surtout, l'été.

Dans quelle terre rempoter un olivier ?

L'olivier croit de façon lente et a l'avantage de pouvoir vivre des années. Cela en fait un arbre parfait pour une culture en pot, en Méditerranée bien sûr, mais aussi dans toute région car il peut être rentré en hiver. Mais la terre fait partie des premiers éléments d'importance afin de lui assurer des jours heureux. Il existe des terreaux spécialement conçus pour les oliviers ou bien, vous pouvez opter pour un terreau de plantation adapté.

Le terreau doit surtout être bien drainé. Vous devrez donc ajouter du sable, des billes d'argile ou des cailloux pour assurer l'écoulement de l'eau et la bonne santé du système racinaire.

Comment rempoter son olivier en pot ? Les étapes

Le rempotage de votre olivier doit être bien organisé et ne pas durer plus de 30 minutes au risque le faire mourir… Les racines ne le supporteraient tout simplement pas. Vous devez donc maîtriser le rempotage de cet arbre magistral à toutes les étapes. Il faut tout d'abord veiller à choisir le pot adapté. Les racines de l'olivier ont besoin d'espace et se développent au fil du temps.

  1. Optez pour un contenant suffisamment grand qui permettra à votre arbre de prendre toute la place souhaitée.
  2. La base de l'olivier, dont le tronc qui est susceptible de se contorsionner lors de sa pousse, doit être immergée dans l'eau avant d'être réinstallé en pot si ce dernier est en terre cuite.
  3. Déposez ensuite des billes d'argile, des graviers ou des cailloux afin d'assurer le drainage efficace de l'arbre. N'hésitez pas à réaliser une bonne couche de cet ensemble précieux.
  4. Ajoutez le terreau spécial oliviers qui sera enrichi de terre de votre jardin et de sable.
  5. Veillez à épargner les racines en sortant l'arbre fruitier de son premier pot et installez-le dans le nouveau, bien au centre.
  6. Recouvrez l'ensemble de terreau, ajoutez un peu de sable supplémentaire et arrosez généreusement.
Astuce : quand vous savez à quel moment vous avez envie de procéder au rempotage, cessez l'arrosage quelques jours avant pour faciliter le retrait de l'arbre.

Olivier trop volumineux : que faire ?

Le rempotage d'un olivier se fait surtout avec les jeunes arbres. C'est d'ailleurs préférable car ils sont plus faciles à manipuler et le système racinaire pas encore trop développé. Si votre arbre fruitier a déjà atteint sa taille adulte, vous aurez plus de mal à le retirer de son pot. Le surfaçage peut donc vous aider.

  1. Munissez-vous d'une pelle, grattez et retirez le terreau sur une dizaine de cm.
  2. Intégrez de la nouvelle terre spécial oliviers ou toute terre adaptée dans la zone laissée vide ;
  3. Tassez bien avant d'arroser comme il se doit.

Vous venez d'achever le rempotage du colosse aux olives. Le surfaçage est possible si le pot de l'arbre est assez volumineux. Dans le cas où vous préférez cette technique de rempotage, achetez le pot adéquat d'emblée.