Mandarinier

Ses délicieux fruits juteux et parfumés sont accompagnés d'une floraison blanche odorante et de feuilles persistantes. Cultivé en pot dans la majorité des régions, découvrez comment planter et entretenir un mandarinier !

Mandarinier
© loren62/123RF

3 variétés de mandarinier à ne pas manquer

  • Citrus deliciosa : ses feuilles, ses fleurs et ses fruits sont très parfumés. Les fruits très goûteux comptent toutefois des pépins.
  • Satsuma (Citrus unshiu) : une espèce japonaise dépourvue de pépins.
  • 'Orri' ou 'Or' : une variété facile à éplucher avec très peu de pépins et très savoureuse.

Où planter un mandarinier ?

Supportant jusqu'à -5 °C, -10 °C, le mandarinier ne sera planté en pleine terre que dans les régions aux hivers doux. Ailleurs, on le cultive en pot que l'on remise en hiver. Dans tous les cas, il a besoin d'une exposition ensoleillée et abritée du vent. En termes de sol, il apprécie une terre riche et drainée.

Quand et comment planter un mandarinier ?

La plupart des arbres sont plantés en automne. Ce n'est pas le cas du mandarinier qui est mis en terre entre mars et août, en pleine période de végétation !

  1. En pleine terre, creusez un trou deux fois plus gros que le volume de la motte.
  2. En pot, choisissez un contenant de la même taille que le houppier
  3. Faites un mélange de 50 % de terreau pour agrumes, 30 % de terre de jardin, 10 % de sable et 10 % de compost
  4. En pot, versez une couche de drainage au fond (billes d'argile ou graviers)
  5. Placez le mandarinier dans le trou ou dans le pot, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol ou juste en-dessous du haut du pot
  6. Rebouchez avec le substrat
  7. Tassez et arrosez copieusement.

Entretenir un mandarinier

Le principal soin à apporter au mandarinier, c'est l'arrosage ! Le substrat doit toujours rester humide, il ne doit pas sécher entre deux apports d'eau, même en hiver. N'hésitez pas à lui fournir une couche de paillage en son pied pour maintenir la fraîcheur plus longtemps.

Ce fruitier a aussi besoin d'engrais durant toute la période de végétation (de mars à fin septembre). Pour lui apporter les nutriments nécessaires, il existe des barrettes d'engrais à décomposition lente adaptées aux agrumes.

Quand sortir un mandarinier en pot ?

Dès les premières gelées, vous avez rentré votre mandarinier dans une pièce fraîche (entre 2 °C et 10 °C) et lumineuse. Vous pourrez le ressortir lorsque les gelées ne sont plus à craindre, en avril-mai, selon les régions.

Quand et comment rempoter un mandarinier ?

On rempote le mandarinier tous les 2-3 ans à l'automne, en choisissant un pot deux fois plus grand que le précédant. Commencez par sortir la motte du premier contenant. Ensuite réutilisez votre couche de drainage dans le second pot, que vous rallongerez puisqu'il est plus gros. Enrichissez votre substrat existant avec du compost et du terreau pour agrumes car le fruitier a déjà épuisé les nutriments du premier. Mettez en pot, tassez la terre et arrosez. Les années où vous ne rempotez pas pensez à surfacer !

Tailler un mandarinier

Contrairement à bon nombre de fruitiers, les mandariniers ne sont pas taillés pour mieux fructifier. Toutefois, on se contente d'aérer un peu la silhouette. Coupez les petites branches fines qui encombrent le cœur du houppier et se croisent. Cela va permettre à la lumière de pénétrer et d'atteindre tous les fruits. Procédez ainsi en fin d'hiver.

Récolter les mandarines

Comme tous les agrumes, on estime la maturité des fruits à leur poids. Plus ils sont lourds, plus ils sont gorgés d'eau et donc plus ils sont mûrs. En effet, la coloration est due aux écarts de température. Lors d'un hiver doux, les fruits pourraient rester verts et pourtant être prêts à la cueillette.

Maladies et parasites du mandarinier

Dans les jardins des particuliers, ce sont plutôt les insectes nuisibles qui sont à redouter que les maladies. Vous observez des petits amas cotonneux au revers des feuilles ? Ce sont sûrement les cochenilles qui piquent et sucent les feuilles de votre mandarinier. Vous allez alors observer des feuilles recroquevillées. Le mandarinier perd ses feuilles pour finir. Pour lutter contre, pulvérisez une solution à base d'eau, de savon noir liquide, d'huile d'olive et d'un peu d'alcool à brûler. Ce même traitement naturel peut être utilisé contre les pucerons et les aleurodes qui touchent parfois le mandarinier.

Pourquoi mon mandarinier a des feuilles jaunes ?

Si les feuilles jaunissent mais que les nervures restent vertes, c'est probablement dû à une chlorose ferrique, c'est-à-dire une carence en fer. Cette carence survient en cas d'une terre ou d'une eau d'arrosage trop calcaire, empêchant le sujet de capter le fer. Pensez à utiliser de préférence de l'eau de pluie pour l'arrosage ou de l'eau filtrée !

Mon mandarinier a des épines : que faire ?

Une nouvelle tige pousse avec des épines ? Pas de panique, il s'agit seulement du porte-greffe qui est en train de tenter de prendre le dessus. En effet, la plupart des agrumes sont greffés sur un porte-greffe résistant aux maladies : bien souvent le Poncirus trifoliata. Il vous suffit de couper les branches épineuses.