Comment se débarrasser du gui dans les arbres ?

Les druides lui prêtaient des pouvoirs guérisseurs et la tradition veut que l'on s'embrasse dessous en fin d'année. Le gui, plante porte-bonheur pour nous, n'en reste pas moins un végétal parasite qui vit aux dépens d'un arbre hôte et va parfois jusqu'à l'épuiser totalement.

Comment se débarrasser du gui dans les arbres ?
© huandi/123RF

Qu'est-ce que le gui ?

L'espèce la plus courante en Europe est le gui blanc (Viscum album). C'est une plante extraordinaire qui, selon le botaniste Jean-Marie Pelt, "s'est libérée des contraintes ordinaires de la vie végétale". Effectivement, le gui ne touche jamais le sol de toute sa vie : disséminé par les oiseaux, notamment par les grives et les fauvettes à béret, il s'accroche aux arbres et y reste suspendu.

C'est une plante hémiparasite, c'est-à-dire partiellement parasite. Grâce à des suçoirs qu'il enfonce dans le bois, le gui se sert de la sève de l'arbre pour s'approvisionner en eau et en sels minéraux. En revanche, il gère seul sa photosynthèse. Sans racine, il passe sa vie en apesanteur : il faut lever la tête pour l'apercevoir.

Comment reconnaître le gui ?

Le gui, petit buisson en forme de boule accroché aux branches des arbres, est facilement reconnaissable : il est toujours vert et fleurit en hiver. Ses fleurs sont jaunes et ses fruits blancs et translucides.

Il aime en général s'inviter sur les pommiers et les peupliers, on peut aussi en trouver sur des saules pleureurs, tilleuls, aubépines, amandiers… Deux sous-espèces plus rares du Viscum Album grandissent sur les sapins et les pins.

Le gui se niche souvent dans des arbres mal entretenus ou malades. Des élagages réguliers peuvent limiter son expansion.

Comment lutter contre le gui ?

  • Si une boule de gui seule ne va pas tuer un arbre, il risque d'épuiser l'arbre s'il prolifère. Il limite également la production des arbres fruitiers. Aucune solution chimique ne peut venir à bout du gui sans abîmer la plante hôte.
  • Le gui est une plante toxique pour l'humain. Munissez-vous de gants pour le manipuler.
  • Si la boule est petite, coupez-la au ras de la branche avec une serpette ou un sécateur. Mieux vaut l'éradiquer au début, il provoquera moins de dégâts sur l'arbre.
  • Enlevez les suçoirs implantés dans le bois : c'est grâce à eux que le gui accède à la sève. Utilisez la serpette et creusez dans la branche au niveau du point d'attache, en prenant soin de les enlever complètement. Cela évitera qu'ils continuent à se développer.
  • Si la branche est très atteinte, il faut la couper, surtout s'il y a du bois mort. Coupez un large tronçon, avant le point de fixation.

Les prédateurs naturels du gui

Si certains oiseaux participent à la dissémination du gui, d'autres ingurgitent ses embryons germés et limitent son expansion. C'est le cas de la mésange, qui est un prédateur naturel et donc une alliée au jardin contre le gui.

Parasites et maladies