Doryphore : les traitements naturels pour s'en débarrasser

Le doryphore est l'ennemi des pommes de terre et des aubergines dont il détruit les cultures. Découvrez comment lutter naturellement contre ce parasite !

Doryphore : les traitements naturels pour s'en débarrasser
© Iurii Konoval/123RF

Les feuilles de vos pommes de terre et aubergines sont grignotées ? C'est peut-être le fait du doryphore ! Découvrez dans cette fiche comment reconnaître le doryphore, son cycle de vie et comment en venir à bout.

Qu'est-ce que le doryphore ?

Mesurant une dizaine de millimètres, le doryphore a une tête jaune avec quelques taches noires et un corps jaune avec des rayures noires. Les larves sont rouges avec des taches noires sur les parties latérales. Son cycle de vie se compose de cinq étapes.

1. Au printemps, le doryphore sort de son hibernation, il s'alimente de feuilles de plantes hôtes, puis, commence à pondre quelques jours plus tard.

2. Les larves éclosent une semaine après la ponte, soit en mars-avril et s'alimentent à leur tour.

3. Les larves muent, puis vont se réfugier dans le sol pour se transformer en nymphes, avant de devenir adultes.

4. Entre 10 et 20 jours plus tard, les adultes sortent de terre, se nourrissent et entrent dans un autre cycle de reproduction.

5. À la fin de la belle saison, le doryphore retourne sous terre pour passer l'automne et l'hiver.

doryphore
Doryphore et larves © Vera Kuttelvaserova Stuchelova/123RF

Sur quels végétaux intervient-il ?

Le doryphore s'attaque aux végétaux de la famille des solanacées. Il se concentre principalement sur les pommes de terre et les aubergines mais aussi les tomates, les poivrons et les piments. Ils dévorent les feuilles, les tiges et les tubercules, ce qui peut ruiner rapidement la récolte !

Comment lutter naturellement contre le doryphore ?

  • Le ramassage manuel : c'est sûrement la technique de lutte la plus fastidieuse mais tout de même très efficace. Les doryphores se placent sur le revers des feuilles. Soulevez-les et écrasez les insectes avant de les brûler.
  • La rotation des cultures : si vous changez de place l'emplacement des plantes hôtes d'une année sur l'autre, vous limitez considérablement la reproduction des doryphores qui n'ont plus de quoi s'alimenter.
  • Le Bacillus : vendu sous forme de poudre, cet insecticide naturel est composé de bactéries de la maladie Bacillus thuringiensis qui tue les chenilles. On pulvérise le traitement uniquement sur les récoltes attaquées. Une fois que vous récolterez vos légumes, s'ils ont été en contact avec le traitement, pensez bien à les nettoyer.
  • Les nématodes : ces petits vers s'achètent en poudre à diluer dans de l'eau. Il vous reste à pulvériser ce mélange sur les plantes potagères attaquées. Ce sont des prédateurs des doryphores larves et adultes. Il est conseillé de procéder à deux pulvérisations en laissant une semaine entre les deux.
Parasites et maladies