Fashion week 2020 : distanciation fatale et anticorps créatifs

Pour son édition printemps-été 2021 bouleversée, la fashion week a développé des anticorps créatifs, des formats inédits et des collections aussi allégoriques que poétiques et ainsi prouvé qu'aucun virus n'anéantira sa fougue.

Fashion week 2020 : distanciation fatale et anticorps créatifs
© Dior

N'allez pas croire que la mode est une bulle imperméable à la réalité. Pour le printemps-été 2021, les fashion weeks sous emprise de la pandémie ont fait preuve d'une grande sensibilité artistique mais aussi d'une grande ingéniosité pour, malgré tout, faire vivre ce temps fort. 

In "virtuel" veritas

Contraintes de revoir le modèle du défilé, les marques des quatre coins de la planète mode ont offert durant ce court mois de présentations différentes variations autour du thème "phygital". En la matière, la montagne a maintes fois accouché d'une souris. Car l'industrie n'avait pas vraiment attendu un néologisme pour tenir des évènements retransmis sur Internet. Certains ont tout de même transcendé le sujet en offrant une véritable expérience.

C'est évidemment aux plus gros acteurs que l'on doit les plus marquantes présentations. Louis Vuitton et les murs verts de la Samaritaine incrustés, dans la version en ligne, d'images d'un film de Wim Wenders. Balmain et ses invités de marque présentés chacun sur un écran. Prada et son premier défilé co-signé Raf Simons à la caméra omnisciente. Le support de diffusion a laissé lui aussi place à de grandes premières, comme Burberry sur la plateforme de streaming de jeu vidéo Twitch, Dior sur le réseau social TikTok ou encore l'apparition du défilé commenté sur Zoom par des stars du milieu chez Tod's ou Miu Miu. 

La clé des champs

Si le virtuel était évidemment l'enjeu principal des maisons, le besoin urgent de reconnexion IRL (dans la vraie vie) s'est fait ressentir. C'est peut être ce qui explique la grande tendance en matière de décor de défilé : la nature. Jardins (Dolce & Gabbana, Kocher, Christian Siriano), forêt (Burberry, Erdem), et même champs (Jacquemus), sont le terrain neutre, apaisant, inspirant des shows à l'ère Covid. l'humain a, lui-aussi, tenu une place centrale, comme avec le défilé dansé par la troupe de (La)Horde d'Isabel Marant, ou la performance de l'artiste Anne Imhof chez Burberry. A l'inverse, les défilés majeurs (Marc Jacobs, Tommy Hilfiger, Michale Kors, Tom Ford) ont déserté New York, laissant la capitale de la mode américaine exsangue et sans vie. 

Dresscode pandémique

Impact maximal du côté des collections également. Les tendances printemps-été 2021 surfent sur l'époque dystopique, nous créent un vestiaire tranchant, où les épaules en pagode pour attaquer comptent plus que les masques pour se protéger. On les retrouve chez Balmain, chez Margiela et pour la première collection Givenchy signée Matthew Williams. Les cottes de mailles facettées de Paco Rabanne se présentent comme l'aboutissement de ce glamour vénéneux et véhément.

Toutefois, toutes les maisons n'épousent pas cette noirceur sulfureuse. Plus terre à terre, Dior, Chanel, élaborent un vestiaire féminin dominé par une exigence de confort "De la mode pour Zoom" taquine le journaliste Loïc Prigent. Ce qui n'empêche pas certains de poétiser le cocon, avec des silhouettes nébuleuses, confortables mais célestes, comme Simon Rocha, Loewe ou le merveilleux Guillaume Henry chez Patou. Encore faut-il espérer un printemps libéré pour pouvoir les porter. 

Calendrier des fashion weeks 2020

Il n'y aura peut-être pas de cartons d'invitation, de navettes de la Fédération, pas de front row ni de street style, mais il y a bel et bien un calendrier officiel. Crise sanitaire oblige, les fashion weeks printemps-été 2021 se tiennent en grande partie sur Internet. L'occasion pour les maisons de laisser libre cours à leur imagination pour repenser le format du traditionnel défilé. Découvrez le programme. 

  • Dates de la fashion week de New York : du 13 au 16 septembre 2020
  • Dates de la fashion week de Londres : du 17 au 22 septembre 2020
  • Dates de la fashion week de Milan : du 23 au 28 septembre 
  • Dates de la fashion week de Paris : du 28 septembre au 6 octobre


La Paris Fashion Week

C'est le rendez-vous le plus couru de la mode. La Paris Fashion Week intervient toujours en clôture du "fashion month", après celle de New York, de Londres et de Milan et est de loin la plus fournie en défilés.  Moins "underground" que celle de Londres et plus riche encore que celle de Milan et New York, sa renommée en fait le Graal pour la plupart des créateurs dans le monde. De grandes maisons étrangères comme Valentino (Italie), Dries Van Noten (Belgique), Stella McCartney (Angleterre) préfèrent d'ailleurs Paris à leur capitale d'origine pour défiler. En conséquence, elle concentre un maximum de stars, d'égéries et d'événements en marge où les croiser.

Marque déposée, la Paris Fashion Week désigne l'ensemble des défilés qui ont lieu à Paris deux fois par an pour la femme et deux autres fois pour l'homme. Elle peut aussi communément désigner la semaine des défilés haute couture, mais cela constitue un abus de langage. D'un point de vue organisationnel, la Fédération de la Haute couture et de la Mode la chapeaute et facilite les rapports entre ses différents acteurs (acheteurs, photographes, journalistes et créateurs). Elle publie aussi le calendrier officiel des défilés, attribuant une place à chaque show. 

Définition de la fashion week

La fashion week femme est l'événement qui ponctue l'industrie de la mode deux fois par an. En février et en septembre, les grandes marques dévoilent leur collection de prêt-à-porter : des vêtements et accessoires produits en série et non réalisés sur-mesure, destinés à être vendus dans les différents points de vente. A la fin de l'hiver sont ainsi présentées les collections de l'automne-hiver suivant, tandis que les collections printemps-été défilent à la fin de l'été, près d'un an en avance.

Si de plus en plus de grandes villes organisent leurs propres fashion week (Tokyo, Seoul, Istanbul, Sao Paulo...), celle-ci voyage historiquement de New York à Paris en passant par Londres puis Milan, s'arrêtant environ une semaine dans chacune de ces quatre grandes capitales de la mode.

Chaque maison est alors libre de présenter son défilé dans la ville de son choix, même si la tradition veut que les maisons défilent dans la capitale (mode) de leur pays (Chanel à Paris, Prada à Milan, Burberry à Londres, Zac Posen à New York...). Les maisons y invitent leurs meilleurs clients, des acheteurs, des figures influentes, des stars ainsi que la presse pour relayer l'événement.

La semaine de la haute couture

Lors des deux rendez-vous annuels haute couture organisés à Paris, quelques trente maisons de couture font défiler leurs créations d'exception qui témoignent d'un véritable savoir-faire artisanal et participent à leur rayonnement international. Les collections qui y sont présentées servent de vitrine aux maisons : elles ne seront pas produites en grand nombre, mais réalisées sur-mesure pour les clients qui en font la demande. Chaque pièce est donc unique, correspondant aux envies (coloris, détails, longueur...) des clients. Comme les silhouettes proposées ne nécessitent pas de temps de production, contrairement au prêt-à-porter, elles sont présentées juste avant chaque saison, en janvier pour les collections printemps-été et l'autre en juillet pour les collections automne-hiver. 

La "haute couture", créée à Paris par le couturier Charles Frederique Worth 1858 en est une appellation juridiquement protégée, accordée par une commission siégeant au Ministère de l’Industrie. Il s'agit d'une dénomination française, concédée chaque année aux maisons de toutes nationalités qui remplissent un certain nombre de critères précis (comme la confection à la main, par exemple) et adhèrent à la Chambre Syndicale de la Haute Couture, qui trouve ses origines au XIXème siècle. Figurent au calendrier officiel les "membres", les "membres correspondants" et les "membres invités".

La Chambre Syndicale de la Haute Couture fait partie d'un ensemble plus vaste appelé Fédération de la Haute couture et de la Mode. Cette dernière, a notamment pour mission de soutenir les marques émergentes, pérenniser les maisons déjà installées, protéger la propriété intellectuelle et établir le calendrier des collections présentées à Paris.

Néanmoins, l'emploi du terme haute couture est aujourd'hui galvaudée : peu de maisons peuvent prétendre à la dénomination et nombreuses sont celles à défiler lors en marge du calendrier officiel. Elles emploient donc le terme couture pour désigner leurs collections sur-mesure et à la main.

defile-louis-vuitton-croisiere-2015-2016
Le défilé Louis Vuitton croisière 2015-2016 © Rich Fury/AP/SIPA

Les pré-collections : défilés croisière

Les collections croisière, appelées cruise en anglais voire resort ou pre-spring, sont des collections de prêt-à-porter de mi-saison qui introduisent le printemps-été. Pensées par Coco Chanel pour habiller ses clientes voyageant vers de chaudes contrées en hiver, elles font la transition entre l'hiver et le printemps. Aujourd'hui, elles proposent des créations pas tout à fait hivernales ni tout à fait estivales qui constituent souvent le prolongement des collections de prêt-à-porter dévoilées lors de la Fashion Week. Si l'idée de collection croisière est déjà exploitée par de grandes maisons telles que Christian Dior, Chanel, Saint Laurent ou Louis Vuitton depuis plusieurs années, ces pré-collections connaissent aujourd'hui un véritable engouement et se multiplient.

Et tandis que les collections croisière étaient la plupart du temps dévoilées en photos ou lors de présentations, elles montent aujourd'hui sur les podiums, l'occasion pour les maisons de couture de renforcer leur image et de créer l'événement en sortant notamment du cadre protocolaire de la fashion week ou de la semaine de la haute couture, en choisissant une destination originale. Dubai, New York, Séoul ou Palm Springs, les maisons nous emmènent aux quatre coins du monde pour susciter l'engouement. Un business florissant pour les maisons de couture, qui réalisent avec les collections croisière une part importante de leur chiffre d'affaires.

defile-metiers-d-art-chanel-paris-salzbourg
Le défilé Métiers d'Art Paris-Salzbourg © Chanel

Les collections pre-fall

Tandis que les collections croisière introduisent le printemps, les collections pre-fall font la transition entre l'été et l'automne. Moins mises en scène que leurs consœurs, les collections pre-fall sont le plus souvent uniquement photographiées pour présenter les vêtements.

Chanel est l'une des exceptions en la matière puisque ses collections Métiers d'Art – qui rendent hommage aux onze ateliers d'artisanat acquis par la maison depuis 1985 et qui défilent une fois par an en décembre – font office de collections pre-fall. Depuis 2002, la maison parcoure le monde et dévoile ses collections Métiers d'Art dans des villes inspirées de la vie de Coco Chanel. Véritables événements du milieu de la mode, ces défilés font également l'objet de campagnes au story-telling ultra travaillé, comme celle de Cara Delevingne et Pharrell Williams dans le court-métrage Réincarnation, en marge du défilé Paris-Salzbourg.