Petits pots pour bébé : que contiennent-ils ?

Simples à préparer, avec une grande variété de menus, les purées industrielles sont bien pratiques. Reste à bien décrypter les étiquettes qui mentionnent leur composition.

Petits pots pour bébé : que contiennent-ils ?
© 123RF / dolgachov

Evidemment, l'idéal serait de pouvoir ne donner que des purées "maison" à notre tout-petit. On s'assure ainsi qu'il ne consomme que des produits frais, sans additifs ni conservateurs. Cela revient moins cher et on peut aussi en préparer plusieurs à la fois pour les conserver au congélateur. Toutefois, tout le monde n'a pas forcément le temps ni l'envie de se lancer dans ce type de préparation surtout avec l'emploi du temps déjà bien rempli qu'est celui d'un jeune parent. Les petits pots pour bébé s'avèrent alors bien pratiques au quotidien, et permettent de dépanner quand on n'a pas le temps de préparer une purée maison. Mais que contiennent les petits pots de fruits et de légumes vendus dans le commerce ?

Petits pots, une composition stricte, élaborée par des experts

Un arrêté ministériel du 1er juillet 1976 relatif aux "aliments destinés aux nourrissons et aux enfants en bas âge" impose des règles strictes quant à leur composition. Nutritionnistes et pédiatres participent à l'élaboration des plats pour bébé de sorte que leur composition nutritionnelle soit optimale (par rapport aux besoins nutritionnels des bébés) tout comme leur saveur et leur texture. D'autres part, les additifs sont réduits : aucun conservateurs, colorants, édulcorants ou arômes artificiels ne sont présents dans les purées industrielles. De même, leur concentration en pesticides, nitrates et métaux lourds ne dépassent pas les normes de l'agriculture biologiques. Enfin, la réglementation est encore plus stricte dans le cas de préparations étiquetées comme produits "bio"Les petits pots sont ensuite stérilisés pour garantir leur conservation jusqu'à la date de péremption indiquée sur le bocal. Et pour palier la perte en vitamines et minéraux lors de la cuisson, certaines marques n'hésitent pas à en rajouter.

Plus de sel, moins de protéines

Les petits pots industriels pour bébé contiennent du sucre et du sel pour lier la préparation, en rehausser le goût et atténuer l'acidité... ce qu'on évite d'ajouter lors de préparations "home made". A l'inverse, à cause de l'ajout d'amidon de pommes de terre, les purées industrielles à la viande sont moins riches en protéines et graisses qu'une même quantité de purée et de viande confectionnée à la maison. En conclusion, s'ils ne sont certes pas aussi bons que le "fait maison", la composition des petits pots pour bébé que l'on trouve dans le commerce reste tout de même très correcte, alors on se déculpabilise... D'autant qu'ils ont aussi leurs avantages : rapides à préparer, ils offrent également une grande variété de menus du basic "purée carottes jambon" à la "ratatouille riz poisson". Idem côté saveur sucrée où l'on peut alterner entre les compotes traditionnelles type "Pommes coings" et les mélanges plus exotiques "Pommes goyaves ananas". Le tout finement mixé ou avec morceaux selon l'âge de notre progéniture (chaque bocal affiche obligatoirement la tranche d'âge concernée). 

Comment commencer les petits pots pour bébé ?

La diversification alimentaire débute entre 4 et 6 mois. On introduit alors progressivement - d'abord une cuillère, puis deux - légumes et fruits mixés à son alimentation (jusqu'alors uniquement composée de lait). Afin d'identifier une éventuelle allergie, il est important également de lui proposer un légume ou fruit à la fois et de ne procéder à des mélanges d'aliments que lorsqu'il les aura goûtés séparément. Bonne alternative au "fait maison", opter pour des purées de légumes et compotes bio. Si les grandes enseignes déclinent désormais une gamme bio comme Bio Village Bébé de Marque Repère, certaines marques vont encore plus loin à l'instar des petits pots Good Goût qui propose des recettes élaborées par des chefs, ou Comme des Papas et ses purées issues de produits frais et de saison. 

Conseils allaitement et diversification