Forfait psy : de 3 à 17 ans, conditions, quand ?

Emmanuel Macron a annoncé la mise en place d'un forfait psy, avec 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants de 3 à 17 ans affectés par la crise sanitaire. A partir de quand peut-on en bénéficier et comment ça va se passer ?

Forfait psy : de 3 à 17 ans, conditions, quand ?
© 123rf

[Mise à jour du 3 mai à 12h23]. Les enfants sont particulièrement touchés par la crise sanitaire et la dépression chez les petits et les adolescents inquiète de plus en plus de médecins qui voient leur nombre de consultation augmenter pour des cas de dépressions ou de troubles alimentaires. En 2020, au cours du premier confinement, 40% des parents ont affirmé avoir observé des signes de détresse chez leur enfant et le recours aux urgences psychiatriques a augmenté. Enfermement, manque de relations sociales et fermeture des écoles ont eu des conséquences sur la santé mentale des plus jeunes. Emmanuel Macron a même décidé de mettre en place des Assises de la psychiatrie de la santé mentale, qui auront lieu à l'été 2021.

Forfait psy pour les enfants : qu'est-ce que c'est ?

Après les chèques psy pour les étudiants, Emmanuel Macron propose des forfaits psy pour les enfants. Ce nouveau dispositif a pour objectif de prendre en charge jusqu'à 10 séances de psychologues en ville pour les enfants de 3 à 17 ans souffrant de troubles psychiques légers à modérés. "Déployé sur l'ensemble du territoire, il permettra la prise en charge à 100 % de 10 séances d'accompagnement psychologique, sans avance de frais, dont 1 entretien initial bilan et jusqu'à 9 séances prises en charge" précise le gouvernement dans un communiqué du 4 mai.

Forfait psy pour les enfants : quand ?

Ce dispositif visant à répondre à l'urgence sera transitoire et opérationnel à la fin du mois de mai. Pour y avoir droit,  l'enfant doit bénéficier d'une ordonnance avant le 31 octobre 2021. Les séances chez le psy devront ensuite être réalisées avant le 31 janvier 2022.

Forfait psy : à quel âge ?

Ce forfait psy est destiné aux enfants et adolescents âgés de 3 à 17 ans. "Nous avons aujourd'hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l'épidémie", a précisé le président de la République lors d'une rencontre avec des soignants au service de pédopsychiatrie du CHU de Reims ce 14 avril. "Les enfants et adolescents subissent eux aussi de plein fouet les effets indirects de la crise sanitaire que nous traversons, il est donc plus que jamais nécessaire de surveiller leur équilibre psychologique en cette période et de les accompagner. La santé mentale des jeunes est une préoccupation majeure du Gouvernement" a précisé Adrien Taquet, Secrétaire d'Etat auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé de l'enfance et des familles.

Forfait psy : quels enfants pourront en bénéficier ? 

Selon le journal Le Parisien, tous les enfants de 3 à 17 ans ayant été orientés par un médecin pourront y avoir droit. Une ordonnance devrait donc être nécessaire, soit auprès d'un hôpital, en PMI ou via l'établissement scolaire de l'enfant. Attention, pour pouvoir être pris en charge via ce dispositif, le premier rendez-vous devra être pris avant le 31 octobre 2021. Dans un communiqué du 4 mai, le gouvernement précise que "ce dispositif d'urgence est destiné aux enfants et adolescents présentant des troubles du comportement et des signes légers à modérés de détresse psychologique, suscitant l'inquiétude de l'entourage (famille, milieu scolaire, médecin généraliste, pédiatre, PMI par exemple)".

Forfait psy : comment ça va se passer ?

"Tout médecin, qu'il soit généraliste, pédiatre, hospitalier, médecin scolaire, médecins de PMI, pourra prescrire des séances sur une ordonnance permettant ainsi simplement d'adresser l'enfant ou l'adolescent au psychologue" précise le gouvernement. Ce parcours de soin permettra sera ainsi encadré. Les parents pourront choisir un psychologue sur une liste nationale qui sera accessible sur le site PsyEnfantAdo.sante.gouv.fr afin de trouver le professionnel proche de chez soi. Lors de la première séance, le psychologue pour enfant établira un bilan qui pourra durer environ une heure, afin de faire le point sur l'état psychologique de l'enfant suite à la crise sanitaire. Les 9 séances suivantes seront ensuite plus courtes, destinées au suivi de l'enfant, et pourront durer environ une demi-heure.

"Pour toutes les situations en rapport avec des troubles plus sévères, les situations de crises conduisant à des troubles graves du comportement ou un risque suicidaire, les enfants et adolescents doivent sans attendre être orientés vers un psychiatre pour une consultation et une prise en charge adéquate" recommande le gouvernement.

Une enquête nationale sur la santé mentale des moins de 11 ans

Une enquête pérenne a été proposée pour combler le manque de données en particulier concernant la tranche d'âge des 3 à 11 ans, précise dans un communiqué du 16 avril le ministère d'Adrien Taquet. Elle permettra de mesurer et de suivre dans le temps l'état de santé mentale chez les enfants, leur bien-être, mais aussi les troubles des apprentissages, tout en décrivant les facteurs de risque associés et les déterminants sociaux. Cette enquête nationale sera pilotée par Santé publique France, en lien avec le ministère en charge de la santé, le ministère en charge de l'Education Nationale ainsi que les acteurs agissant auprès des enfants et des jeunes. "Le comité d'appui scientifique est composé de pédopsychiatres, psychologues, médecins et spécialistes du développement de l'enfant, des troubles des apprentissages, épidémiologistes, statisticiens, spécialistes des sciences de l'éducation et des sciences sociales" précise le ministère de la Santé.