Evaluations nationales en CP, CE1 et 6ème : comment ça se passe ?

Les élèves de CP-CE1 et ceux de 6e débutent leurs évaluations ce 14 septembre. Ces tests en français et mathématiques devraient notamment permettre de déterminer le retard accumulé lors du confinement. Comment se déroulent ces évaluations nationales ? Quelles sont les dates ? On fait le point.

Evaluations nationales en CP, CE1 et 6ème : comment ça se passe ?
©  dolgachov-123rf

Dates des évaluations des élèves

[Mise à jour du 14 septembre à 9h50]. Deux semaines seulement après la rentrée scolaire, les élèves de CP-CE1 et de 6e doivent déjà passer des évaluations nationales. 

  • Les évaluations de début CP et début CE1 ont lieu du 14 au 25 septembre 2020 (tests en français et mathématiques)
  • Les évaluations de mi-CP auront lieu du 18 au 29 janvier 2021. On note peu de changements par rapport aux années précédentes en primaire. 
  • Les évaluations de 6ème sont en revanche renforcées et auront lieu à partir du 14 septembre 2020 et jusqu'au 2 octobre.

Evaluations nationales : à quoi servent ces tests ? 

Ces tests visent à évaluer les acquis des élèves en français et en mathématiques, mais aussi leurs besoins. L'occasion pour les professeurs d'adapter leur enseignement en fonction de leur classe, et d'accompagner les élèves qui seraient en difficulté. Un accompagnement d'autant plus crucial cette année alors que les élèves ont suivi pendant plusieurs semaines un enseignement à distance en raison de la pandémie de Covid-19. En CP et CE1, les écoliers devront répondre à des questions portant sur la manière dont ils ont vécu le confinement et l'école à la maison.

En CP : les bases de la lecture et du calcul 

En septembre les élèves de CP passent deux séquences de 20 minutes chacune en français, une séquence de 20 minutes en mathématiques. En janvier, trois séquences de 10 minutes chacune en français puis  deux séquences de 10 à 12 minutes en mathématiques. Elles portent en français sur les capacités de l'enfant à reconnaître des lettres, à manipuler des syllabes, mais aussi à évaluer la manière dont l'élève comprend la langue orale. En mathématiques, les élèves sont évalués sur leur aptitude à connaître et utiliser les nombres jusqu'à 10, identifier les formes géométriques simples et résoudre des problèmes simples.

En CE1 : comprendre un texte et maîtriser les nombres jusqu'à 100

[Mise à jour du 14 septembre à 10h00]. Les élèves de CE1 qui savent déjà lire, sont quant à eux évalués en français sur leur maîtrise de la lecture, de l'écriture et leur compréhension du langage oral et écrit. En mathématiques, les exercices portent sur la compréhension et l'utilisation des nombres jusqu'à 100, le calcul mental, le calcul en ligne, la résolution de problèmes et l'observation de figures géométriques

Evaluations des élèves de 6ème : quels changements ?

Pour les collégiens, il s'agit toujours de tests d'évaluation en français et en mathématiques, mais la circulaire du 10 juillet précise de nouvelles modalités :

  • Les élèves passeront les premières évaluations à partir du 14 septembre. 
  • En mathématiques, l'accent est mis sur la résolution de problèmes
  • En français, les évaluations porteront sur la compréhension de textes longs.
  • Nouveauté en 2020 : un test de fluence en lecture sera réalisé dès la rentrée. "L'enjeu est primordial : un élève qui concentre ses efforts sur le déchiffrage ne peut pas se consacrer à l'essentiel, la compréhension de ce qu'il lit", indique le ministère. 

Tests de positionnement en seconde : qu'est-ce que c'est ?

Les élèves de seconde passent quant à eux ce que le ministère de l'éducation appelle "des tests de positionnement". Il s'agit d'une première étape vers l'accompagnement personnalisé qui permet aux lycéens de consolider leur maîtrise de l'expression écrite et orale et leurs compétences en mathématiques. 

Quel bilan pour les écoliers en 2019-2020 ?

Les élèves de CP ont passé des évaluations à mi-parcours de l'année scolaire, en janvier 2020, sur la lecture, l'écriture et les mathématiques. Selon les résultats analysés par la DEPP, les élèves réussissent mieux la compréhension orale, le nom des lettres et leur son, la manipulation des phonèmes, la comparaison ainsi que l'écriture de nombres. En revanche, il peinent un peu plus sur la lecture à voix haute, la compréhension de phrases lues seul, la résolution de problèmes, l'addition et la soustraction, comme c'était déjà le cas à la mi-CP 2019. Par rapport à l'an dernier, les petits écoliers ont tout de même progressé en lecture de mots, en lecture de textes, en écriture de syllabes dictées, en association de nombre à sa position et à l'écriture des nombres. On constate aussi une réduction des écarts entre les élèves scolarisés en éducation prioritaire et hors éducation prioritaire. Le ministère conclut que les marges de progression à prendre en compte par les instituteurs sont surtout la compréhension de phrases à l'oral, la lecture de texte à voix haute et la résolution de problèmes entre les écoliers scolarisés en REP+ et ceux hors éducation prioritaire.