AESH : 4000 postes à la rentrée, comment en bénéficier ?

On compte aujourd'hui 410 000 élèves en situation de handicap, et 120 000 AESH qui exercent ce métier dans les établissements scolaires français. A la rentrée 2022, 4000 postes d'AESH supplémentaires seront créés, a annoncé le ministère de l'Education.

AESH : 4000 postes à la rentrée, comment en bénéficier ?
© Goodluz-123RF

4000 postes d'AESH de plus à la rentrée 2022

[Mise à jour du 26 juillet 2022]. "Les recrutements sur l'année 2021-2022 se sont réalisés dans de bonnes conditions, et il y aura 4 000 emplois d'AESH de plus à la prochaine rentrée" a précisé le gouvernement suite à une réunion du comité national de suivi de l'école inclusive. Le ministère de l'Education nationale précise également que des mesures ont été prises pour "améliorer la situation économique des accompagnants, réduire leur précarité, stabiliser leur situation et rendre ce métier plus attractif". Ceux qui le souhaitent pourront par ailleurs opter pour un travail à temps plein. 

Ce 3 février, le ministère de l'Éducation nationale avait déjà indiqué que 150 millions d'euros ont été mobilisés en 2021 et en 2022 pour l'amélioration de la rémunération des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). Le ministère a rappelé que la formation continue avait été renforcée, qu'un CDD de 3 ans était proposé dès le premier recrutement, que 4 000 emplois supplémentaires d'AESH avaient été crées à la rentrée scolaire 2022 et que la grille de rémunération avait été étendue à 11 échelons sur 30 ans de carrière avec une automaticité des avancements. Ce 1er janvier, la grille indiciaire des AESH a également été améliorée : le premier échelon a été augmenté de 2 points et porté à l'indice majoré 343 et le 2e échelon a été augmenté de 3 points et porté à l'indice majoré 348. Les AESH bénéficient désormais de la participation de leur employeur au financement de leur mutuelle santé (PSC) à hauteur de 15 euros par mois et ont pu toucher en janvier pour la majorité d'entre eux l'indemnité inflation de 100 euros. Le ministère de l'Education nationale souligne donc qu'au titre des différentes revalorisations indiciaires, les AESH ont bénéficié d'un gain moyen de + 1 083 euros bruts/an, auquel s'ajoutent 280 euros au titre de la PSC et de l'indemnité inflation en 2022.

Quelle est la différence entre les AVS et les AESH ?

Depuis septembre 2019, les AVS (Auxiliaires de Vie Scolaire), qui avaient un CUI (Contrat Unique d'Insertion) délivré par Pôle Emploi ne sont plus recrutés. Ils ont été remplacés par les AESH (Accompagnants d'Elèves en Situation de Handicap) même si le terme AVS est encore couramment utilisé pour qualifier les accompagnants d'élèves. 

Qu'est ce qu'un AESH ?

Les AESH sont des accompagnants d'élèves en situation de handicap. Ils doivent être titulaires du baccalauréat (ou son équivalent), du DEAES (Diplôme d'État d'Accompagnant Éducatif et Social), du DEAVS (Diplômes d'Etat Auxiliaire de vie sociale), du DEAMP (Diplôme d'Etat Aide médico-psychologique (DEAMP). Ils peuvent aussi prétendre à ce poste s'ils ont déjà travaillé au moins 9 mois en tant qu'AVS. Sous contrat de droit public, ils sont recrutés en fonction de leur qualifications professionnelles ou grâce à la transformation d'un contrat aidé. Ce sont des agents contractuels de l'État. D'une durée de 3 ans, leur contrat est renouvelable une fois et ils ont ensuite la possibilité d'obtenir un contrat à durée indéterminée.  Le plus souvent, leur temps de présence est de 3 à 25 heures par semaine. Exceptionnellement, il peut être d'une durée supérieure en fonction du temps réel de scolarisation.

Quel est le rôle des AESH ?

Les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) ont pour mission d'aider les élèves en situation de handicap notamment à développer leur autonomie. Les AESH aident ainsi les enfants et les adolescents handicapés à suivre une scolarité la plus normale possible. Ils peuvent aussi les accompagner à leurs activités culturelles, sportives ou artistiques, mais aussi les aider à prendre des médicaments dans le cadre d'un PAI (Projet d'Accueil Individualisé), ou venir avec eux lors de déplacements. Si l'élève est en fauteuil, ils peuvent aussi l'aider à passer de son fauteuil à une chaise et être être présents lors de sorties scolaires ou de stages.

Comment bénéficier de l'AESH ?

Les parents qui souhaitent que leur enfant soit suivi par un AESH doivent remplir un dossier dédié et le déposer ou l'envoyer à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) de leur lieu de résidence accompagné des pièces justificatives. Pour obtenir les coordonnées de la MDPH de votre département, vous pouvez contacter la mairie, le Conseil départemental ou bien le Centre communal d'action sociale de votre ville.

Quelles sont les qualités requises pour devenir AESH ?

Pour accompagner des élèves en difficulté, les candidats qui souhaitent devenir des AESH doivent avoir le sens de l'écoute, se montrer patients, faire preuve d'empathie, avoir un bon sens relationnel et bien entendu aimer travailler avec des enfants et des adolescents.

Quelle est la rémunération des AESH  ?

"Les AESH sont des contractuel·les au statut précaire" avec en moyenne un salaire de 760 euros pour un temps de travail de 24 heures + heures connexes", dénonce la CGT Educ'Action. En outre, les augmentations se font rares durant la carrière de ces professionnels. Elle note par ailleurs "que les salaires de référence sont à plein temps alors que la grande majorité des AESH sont à temps partiel imposé". Dans le cadre du Grenelle de l'Education, le ministère a proposé une nouvelle grille nationale de rémunération à avancement automatique. Mais selon la CGT, "un AESH employé à 61% (24 heures de service hebdomadaire) depuis 30 ans toucherait un salaire de 1057 euros". Elle réclame ainsi "un statut de fonctionnaire de catégorie B pour les AESH, la titularisation immédiate sans condition de concours ou de nationalité et un salaire temps plein à 1,4 fois le smic dès 24H d'accompagnement". 

Ecole maternelle et primaire