APC école : quelles activités pédagogiques complémentaires ?

Les APC (activités pédagogiques complémentaires) font partie des dispositifs d'accompagnement destinés aux écoliers. Quel est leur objectif ? Comment se déroulent les séances ? Sont-elles obligatoires ? Explications.

APC école : quelles activités pédagogiques complémentaires ?
© Robert Kneschke

Afin de compléter les enseignements obligatoire à l'école, le ministère de l'Education nationale a mis en place un certain nombre de dispositifs d'accompagnements, parmi lesquels, les APC ou activités pédagogiques complémentaires.

APC : qu'est-ce que c'est ?

Les APC ont été mises en place en 2008 par Xavier Darcos, alors ministre de l'Éducation nationale. L'objectif de ces activités pédagogiques complémentaires, menées par les enseignants, est d'aider les élèves lorsqu'ils rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages. Mais ce n'est pas tout, les APC ont également vocation à les accompagner dans leur travail personnel ou leur proposer une activité prévue dans le cadre du projet d'école. Elles se déroulent en groupes restreints au sein de l'école, sur le temps de service des enseignants, souvent à la pause méridienne et parfois après l'école. 

APC à l'école : combien d'heures ?

Un enseignant est normalement tenu de réaliser 36 heures d'APC par an, ce qui équivaut à peu près à 1 heure par semaine. Mais il peut s'organiser comme il l'entend au cours de l'année. "Par exemple, selon le projet retenu, l'enseignant peut assurer 2 créneaux de 45 minutes chaque semaine sur 24 semaines, ou 4 créneaux de 45 minutes chaque semaine sur 12 semaines, consécutives ou réparties sur les 5 périodes de l'année scolaire", précise le ministère de l'Éducation nationale. 

Maternelle, primaire... A qui s'adressent les APC ?

Tous les élèves peuvent être concernés par les APC, à un moment ou un autre de l'année scolaire, selon les besoins identifiés par leurs enseignants.

En maternelle, elles concernent principalement les élèves dont la pratique du langage doit être renforcée ou ceux qui doivent développer leur connaissance de l'écrit.

► A l'école primaire, les activités pédagogiques complémentaires recouvrent un territoire encore plus large. Elles peuvent être consacrées à l'amélioration des compétences en français ou en mathématiques, mais pas seulement. Les APC concernent aussi bien un élève qui a besoin d'aide pour gérer son travail personnel, mémoriser, s'organiser, planifier une tâche, qu'un élève qui a besoin d'être encouragé ou prendre confiance en lui. Les APC sont un temps privilégié entre l'enfant et son enseignant. 

Les APC sont-elles obligatoires ?

Comme le précise le ministère de l'Éducation nationale, les APC font partie des obligations de service des professeurs. "Néanmoins, les APC ne relèvent pas du temps d'enseignement obligatoire pour les élèves", insiste le ministère. Ces heures d'accompagnement s'ajoutent aux 24 heures hebdomadaires d'enseignements obligatoires et nécessitent l'accord des parents concernés.

APC : quelles activités pédagogiques sont proposées ?

Le champ d'action pédagogique des APC est très large. De très nombreuses activités peuvent être proposées : 

  • Activités d'exploration du monde et de l'environnement (observation, lectures, recherches) favorisant les interactions lors de l'accomplissement des tâches
  • Verbalisation dans des conditions favorables, d'une action, d'une situation vécue, pendant sa réalisation ou dans un temps plus ou moins différé.
  • Possibilité de réagir à une lecture ou à un extrait de lecture (carnet de lecteur), de mettre en œuvre des lectures théâtralisées
  • Pratique d'ateliers et de jeux d'écriture, de rédaction collective de comptes rendus, de protocoles d'expérience etc.

Ces activités visent à aider l'enfant à progresser dans ses apprentissages, mais aussi à acquérir une méthodologie plus efficace. Il pourra également être accompagné dans l'utilisation des outils mis à sa disposition (dictionnaires, ressources numériques etc.. "L'activité peut consister aussi à faire prendre conscience à l'élève de ce qu'il doit faire pour réussir à réviser une leçon, une poésie ou une lecture déjà travaillées en classe, à mémoriser une table de multiplication ou l'orthographe lexicale de certains mots", précise le ministère. 

Ecole maternelle et primaire