Cités éducatives : qu'est-ce que c'est ?

La secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, lance le dispositif "Cités éducatives". De quoi s'agit-il ? Quel est son objectif ? Quelles sont les villes concernées ? Explications.

Cités éducatives : qu'est-ce que c'est ?
© Copyright: Sergey Novikov (serrnovik) ripicts.com

Qu'est-ce qu'une cité éducative ?

Les Cités éducatives sont l'un des dispositifs mis en place par le gouvernement pour lutter contre les inégalités et venir en aide aux jeunes des quartiers défavorisés. L'objectif des Cités éducatives est d'intensifier les prises en charges éducatives des enfants dès trois ans et des jeunes jusqu'à 25 ans, dans le cadre scolaire mais aussi avant et après. "Elles consistent en une grande alliance des acteurs éducatifs travaillant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville : services de l'État, des collectivités, associations, habitants.", précise le ministère de l'Éducation nationale. 80 territoires ont été labellisés en septembre 2019 et 46 de plus l'ont été le 29 janvier 2021. L'ambition du gouvernement est de labelliser 200 cités éducatives d'ici 2022. des territoires "qui montrent leur détermination à faire de l'éducation une grande priorité partagée.

Quel est le rôle des Cités éducatives ?

Avec l'objectif de parvenir à des "Territoires à haute qualité éducative", les cités éducatives œuvrent sur plusieurs plans.

  • Le premier est de conforter le rôle de l'école et la réussite scolaire, en recherchant une meilleure mixité sociale et en créant des formations innovantes, en améliorant le bien-être des élèves et du personnel, en renforçant le suivi personnalisé des élèves en amont et sur la durée, en accompagnant les élèves dans leur orientation, et en encourageant la coopération avec les parents. 
  • Le second consiste à promouvoir la continuité éducative dans le temps périscolaire, en créant de nouvelles places en crèches, en facilitant l'implication des parents et les conditions d'exercice de la parentalité, en développant la prévention santé-hygiène (dépistage précoce des troubles de santé ; petits-déjeuners gratuits en lien avec la stratégie pauvreté), en renforçant le programme de réussite éducative, en assurant la promotion de l'éducation artistique et culturelle, en faisant la promotion de la labellisation "Génération 2024" entre le monde scolaire et le mouvement sportif pour développer la pratique sportive, en développant l'accompagnement personnalisé des jeunes, en assurant la promotion des valeurs républicaines, en renforçant la présence des adultes formés en soirée, les week-ends et pendant les vacances scolaires, pour éviter les replis communautaires et/ou identitaires.
  • Le troisième veut ouvrir le champ des possibles, en multipliant les opportunités d'ouverture et de mobilité sur le monde extérieur, en faisant découvrir les filières de formation et du monde du travail, en favorisant la maîtrise de la langue et la lutte contre l'illettrisme et l'illectronisme, en aidant à l'insertion professionnelle des jeunes sans qualification (écoles de la 2e chance, établissements pour l'insertion dans l'emploi (Épide), écoles de production), en développant les voyages de découverte, les mobilités scolaires et éducatives. Les Cités éducatives veulent également promouvoir l'ouverture culturelle et citoyenne, participer à la société numérique de demain et offrir à tous un "droit à la ville"  (accessibilité des transports en commun et accès aux ressources culturelles et sportives de l'agglomération. 

Cités éducatives : quels sont les nouveaux territoires labellisés ?

La secrétaire d'État à l'Éducation prioritaire, Nathalie Élimas, s'est rendue aujourd'hui 8 février à Châteauroux, ville nouvellement intégrée au programme. Parmi les 46 nouvelles Cités éducatives, en métropole et outre-mer, 8 sont situées dans les Hauts-de-France et 10 en Ile de France. 

carte-france-cites-educatives
Carte de France des Cités éducatives © Ministère de la Cohésion des territoires

Ecole maternelle et primaire