Soutien scolaire : comment le choisir ?

Pour progresser dans son cursus scolaire, un enfant a parfois besoin de soutien en dehors des heures de classe. Dans quels cas faut-il lui apporter cette aide, quelles solutions existent et à qui s'adresser ?

Soutien scolaire : comment le choisir ?
© Syda Productions - Fotolia.com

Parfois, on peut se sentir désemparé(e) devant les mauvais résultats scolaires de son enfant, pas assez disponible pour l'aider chaque soir à s'exercer, ou impuissant(e) devant sa baisse de motivation. Avant d'apporter une solution extérieure au problème, les parents doivent, avec l'aide des enseignants, identifier le plus précisément possible les besoins de leur petit. Doit-il rattraper un retard dans une ou plusieurs matières ? Si oui, lesquelles et sur quels points du programme en particulier ? Lui manque-t-il l'attention d'un adulte au moment des devoirs ? Enfin, l'enfant montre-t-il des signes de rejet par rapport à l'enseignement proposé à l'école ? Une fois ces questions élucidées, vous pourrez mettre en oeuvre une solution adéquate.

Les études surveillées

A l'école primaire, quand la cloche de 16h30 retentit, une partie des élèves inscrits par leurs parents en début d'année n'ont pas fini leur journée. Le temps d'un goûter et c'est "l'étude". Cette heure et demie surveillée par des profs et des aides éducateurs est consacrée au travail oral ou à l'apprentissage des leçons de la journée puisque "normalement" les élèves n'ont aucun devoirs écrits... L'étude permet donc aux enfants de travailler ensemble dans un cadre adapté et convivial et d'avoir un interlocuteur en cas de besoin. Ils peuvent demander des explications complémentaires sur les consignes, faire vérifier leur travail, approfondir un point mal compris de la leçon...

  • Le plus : c'est la solution la plus simple : elle est gratuite et dispensée au sein de l'école.
  • Le moins : l'enfant ne change pas d'environnement (ce qui peut être un inconvénient s'il se sent mal à l'école) et ne bénéficie pas d'un suivi personnalisé.

Les associations

Il arrive aussi qu'au sein de l'école même, des associations organisent des aides aux devoirs plus spécifiques sur la lecture ou les mathématiques entre autres. Le savoir est alors généralement transmis différemment, à travers des ateliers ou autour d'un projet par exemple. D'autres associations regroupant des bénévoles (retraités, mères au foyer...) accueillent les élèves dans leurs locaux (maisons de quartier, foyers, MJC) et soutiennent les bambins pendant qu'ils font leurs devoirs.

  • Le plus : les intervenants sont passionnés et offrent à l'enfant la possibilité d'aborder une matière avec un autre regard. De plus, les séances ont lieu dans le quartier.
  • Le moins : le manque de moyens de ces structures qui peinent à aider les enfants très faibles ou dont le comportement pose problème.

Les structures privées

Elles proposent du soutien scolaire régulier pendant l'année dans toutes ou une seule matière, sous forme de stages pendant les vacances ou encore en préparation d'un examen. Après un bilan pédagogique, les parents choisissent une formule appropriée : les objectifs visés, les matières concernées, la fréquence, la durée de l'aide, le lieu (à domicile ou au sein des locaux de l'entreprise). Les enseignants (dont un bon nombre d'étudiants qui arrondissent leurs fins de mois) ont été recrutés et formés en fonction de leur parcours. Parmi le florilège d'offres, voici quelques grands noms qui ont fait leurs preuves : Acadomia, Keepschool, Complétude, Cours Legendre...

  • Le plus : une organisation bien rodée et efficace.
  • Le moins : un budget non négligeable. A noter : vous bénéficiez d'une réduction d'impots de 50 % de la totalité des sommes versées par an. 

Les sites Internet

Nombre de sites Internet permettent aux enfants (surtout à partir du collège) de faire leurs devoirs en ligne ! Ils se connectent quand ils le souhaitent pour faire des exercices et poser des questions précises sur leurs cours. Les professeurs leur répondent par mail et peuvent (sur certaines sites) suivrent un enfant sur le long terme. Sur les forums, les élèves communiquent entre eux et peuvent, à l'occasion, se donner quelques bons tuyaux. Pour découvrir ces "cyber-aides aux devoirs", surfez par exemple sur : Maxicours, Cyberpapy, Ma web classe...

  • Le plus : une méthode ludique qui se pratique à domicile 24h/24 et 7j/7.
  • Le moins : l'enfant peut se sentir "livré à lui-même" et manquer de rigueur.

Sur le forum : Aidez Mamandado, qui se demande comment faire avec son fils en 4ème.