Misère (Tradescantia) : entretien, variétés, où la placer

La misère (Tradescantia) est une belle plante d'intérieur aux tiges rampantes ou grimpantes. Utilisée en suspension et facile à vivre, elle offre une pluie de feuilles décoratives. Découvrez comment la cultiver !

Misère (Tradescantia) : entretien, variétés, où la placer
© Laura Maria Cieslak/123RF
  • Nom scientifique : Tradescantia
  • Famille : Commélinacées
  • Variétés : T. spathacea, T. pallida, T. zebrina, T. virginiana, T. fluminensis, T. sillamontana
  • Couleur des fleurs : Fleurs blanches, Fleurs bleues, Fleurs roses, Fleurs rouges, Fleurs violettes
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai
  • Exposition : Mi-ombre
  • Type de sol : Riche, humide mais drainé
  • Utilisation : En pot, En suspension
  • Floraison : Floraison en mars, Floraison en avril, Floraison en mai, Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août, Floraison en septembre
  • Feuillage : Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : pucerons
  • Arrosage : Important
  • Croissance : Rapide
  • Longévité : Vivace
  • Longueur/Hauteur : 1,50 m max
  • Vertus médicinales : Plante dépolluante

Variétés de misère

  • Tradescantia 'Nanouk' : un cultivar aux feuilles arrondies striées de vert foncé et violet-rose. Il mesure de 40 à 50 cm de haut et offre des tiges retombantes idéales en suspension.
  • Tradescantia spathacea : cette variété présente de longues feuilles en forme de rosettes ressemblant à une plante succulente. Le dessus des feuilles est vert foncé et brillant. Le dessous se colore parfois de violet selon les variétés.
  • Tradescantia pallida : cette misère a de longues feuilles pourpres et duveteuses. Tout l'été, de petites fleurs rose vif apparaissent.
  • Tradescantia zebrina : une espèce répandue dans les intérieurs et les tableaux végétaux. Elle dispose de feuilles striées de vert-gris et de violet au dessus, violet uni en dessous. Ce contraste fait de cette plante retombante un atout décoratif dans votre intérieur !
  • Tradescantia virginiana : c'est le seul Tradescantia rustique que l'on peut planter en extérieur. Belle vivace d'ombre, elle offre des fleurs qui durent une journée mais se renouvellent pendant un mois.
  • Tradescantia fluminensis : espèce aux feuilles ovales au bout pointu, comptant plusieurs variétés panachées vert et crème. Idéale en suspension car les tiges retombent et forment des cascades de feuilles.
  • Tradescantia sillamontana : espèce résistante à la chaleur et la sécheresse dotée de feuilles gris-vert recouvertes de poils duveteux.

Comment entretenir une misère ?

La misère est une plante qui demande un peu d'entretien pour profiter d'un substrat humide et riche. Durant la période de croissance, la misère a besoin d'eau ! Le substrat doit rester humide à l'aide de deux arrosages par semaine. Le reste de l'année, laissez sécher le substrat en surface avant d'arroser à nouveau. En revanche, même si le Tradescantia est gourmand en eau, il faut vider systématiquement la soucoupe.

Chaque année au printemps, pensez à le rempoter dans un contenant légèrement plus grand que le précédant. Deux fois par mois, lors de l'arrosage, faites un apport d'engrais liquide pour plantes vertes.

Comment bouturer une misère ?

La bouture de la misère est très facile à réaliser et offre de bons résultats.

  1. Coupez l'extrémité de tiges de 8 cm.
  2. Retirez au besoin les quelques feuilles au bas des tiges.
  3. Placez-les dans un mélange de terreau et de sable.
  4. Maintenez le substrat humide.
  5. Deux semaines plus tard, les boutures sont plus vigoureuses et ont produit des racines. Il est temps de les repiquer dans des pots individuels.

Maladies de la misère

La misère n'est pas vraiment touchée par les maladies et parasites. Toutefois, il peut lui arriver d'être attaquée par des pucerons. Dans ce cas, pulvérisez une solution à base de savon noir (90 % d'eau et 10 % de savon noir liquide). Si vous observez que l'extrémité des feuilles brunit, c'est que la plante a trop de soleil. Préférez une exposition lumineuse mais sans soleil direct.

Une plante dépolluante

Décidément elle a tout bon la misère ! Malgré son nom peu avenant, c'est l'ami des jardiniers débutants car elle supporte facilement les oublis de ces derniers. Mais ce n'est pas tout ! Cette plante d'intérieur est aussi dépolluante. Elle permet notamment d'absorber le benzène et le toluène, des hydrocarbures aromatiques.

Toxicité

Trois espèces sont légèrement toxiques pour les chats. Il s'agit des Tradescantia albiflora, Tradescantia spathacea et Tradescantia pallida. À leur contact, les chats mais aussi les chiens, pourraient avoir des réactions allergiques, des rougeurs et des démangeaisons de la peau.

Plantes d'intérieur