Mise au vert sur le green Lacoste

Pour son défilé automne-hiver 2018-2019, Lacoste nous embarque sur son green de golf au cœur de Paris. Des tendances phares, des animaux à protéger, des golfeurs ça et là : c'est une collection éclectique mais totalement dans son ADN que nous propose la griffe française. Zoom sur une mise au vert trendy.

Mise au vert sur le green Lacoste
© Imaxtree.com

À l'occasion de son second défilé mixte en sur le sol français (après 14 ans de shows new-yorkais), Lacoste s'attarde sur l'un des deux sports inscrits dans son ADN pour une mise au vert au cœur d'un green de golf. Cette collection automne-hiver 2018-2019, malgré sa thématique principale, confirme que la griffe au crocodile s'inscrit un peu plus chaque saison dans une mode urbaine, tout en gardant son esprit sportswear.

L'hommage de Lacoste au golf de Chantaco

On connait tous l'histoire de la marque, fondée en 1933 par René Lacoste, champion de tennis souhaitant développer une ligne vestimentaire technique et élégante pour pratiquer son sport de prédilection. Ce que l'on ignore davantage, c'est la nature du lien historique très fort qui unit également la griffe à un autre sport : le golf. C'est à l'épouse du fondateur éponyme, Simone de la Chaume, championne de golf, que l'on doit le port des vêtements au crocodile hors des courts en terre battue, l'emmenant avec elle jusque sur les greens.
Aujourd'hui, pour rendre hommage à cette histoire d'amour, Lacoste propose, via sa collection automne-hiver 2018-2019, de mettre en scène ce sport à travers différents clins d’œil des plus explicites.
Pour commencer, c'est la scénographie toute entière du défilé qui est dédiée au golf et à un site chargé d'histoire en particulier : Chantaco à Saint-Jean-de-Luz. Fondé en 1928 par René Thion de la Chaume, le beau-père de René Lacoste, il est considéré comme le berceau de la famille Lacoste. C'est ici que s'entraînait régulièrement l'épouse du tennisman et où sont venues également golfer de nombreuses célébrités dès les années 30. Depuis 2012, Chantaco est également le lieu d'accueil du championnat Lacoste Ladies Open de France.
Ainsi, pour le décor de son défilé automnal, la griffe transfert Chantaco à Paris, au sein de la cour couverte du lycée Carnot, en recréant les vallonnements verdoyants de son green et l'un des arbres majestueux du golf réputé pour être le plus arboré de France. Elle illustre au passage, par ce biais, le plan d'arborisation de Chantaco, financé par le couple Lacoste pendant la seconde guerre mondiale, évitant aux ouvriers de la région l'exile en Allemagne pour travail forcé imposé aux Français de l'époque.
Mais la thématique du golf se retrouve également, de manière plus primaire, au sein-même de la collection : des photos du green de Chantaco sont imprimées façon collage sur le tissu d'un long manteau coupe-vent, d'un bob et d'un polo. Quant aux pulls en tricot, ils représentent des golfeurs en plein jeu.
Un magnifique swing réalisé par la griffe française qui nous touche en plein cœur avec cette belle histoire de famille.

Lacoste X Save Our Speces

Vous aimez les belles histoires ? Vous en voulez encore ? Lacoste ne lésine pas cette saison pour nous émouvoir avec un sujet des plus sensibles : les animaux en voix de disparition.
En marge de son défilé, la marque lance son programme "Save Our Speces" : une collection de polos en édition limitée où des espèces en voie d'extinction prennent la place du célèbre crocodile (la quantité de polos produits correspondant au nombre de chacun de ces animaux recensés actuellement dans la nature). Les recettes de ces ventes serviront à aider l'association UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).
Pour faire écho à cette belle initiative, Lacoste annonce la couleur sur sa collection automne-hiver 2018-2019 qui met, elle aussi, sur le devant de la scène certains de ces animaux en passe de disparaître. Le perroquet Kakapo Parrot, la tortue birmane, le rhinoceros de Java, le Saola et le lémurien se retrouvent tricotés sur des pulls. L'iguane d'Anegada est imprimé sur une robe en velours violette. Le tigre de Sumatra s'affiche en montage photos sur un long coupe-vent pendant que le marsouin Vaquita, lui, nage au milieu des carreaux sur un survêtement en nylon.
Loin de donner sa langue au chat quand il s'agit de faire de bonnes actions, Lacoste assure en alliant style et engagement.

Les tendances de l'automne-hiver 2018-2019 vues par Lacoste

Outre les références au monde du golf et à celles des espèces animales en voie d’extinction, la collection Lacoste automne-hiver 2018-2019 propose de nombreuses tendances, certaines propres à la marque et d'autres déjà vues sur de nombreux autres catwalks cette saison.
Comme chez Dior et Saint Laurent, le cuir noir a une place de choix chez Lacoste. Il se décline ici en jupe midi, blouson rétro à col châle et pantalon. Pour ce qui est des carreaux, ils semblent être l'obsession hivernale de nombreuses maisons comme Versace, Dior et évidemment Burberry. Chez Lacoste, ils prennent de multiples formes, allant des petits carreaux serrés et réguliers sur fond uni aux tartans divers et variés, en passant par le jacquard en losanges. Et quand on refuse de choisir l'une de ces formes, on les mixe entre elles aisément sur une même silhouette.
Les épaules larges et très marquées façon eighties elles aussi font leur grand retour chez Marc Jacobs, Saint Laurent ou encore Gareth Pugh. La version Lacoste des épaulettes 2018, en décrochage par rapport au vêtement, semble directement inspirée de la veste de Michael Jackson dans son clip Thriller.
La cape-poncho fera également partie des pièces phares de l'hiver prochain, dixit Dior et la griffe au crocodile. Cette dernière en fait des manteaux mais aussi des pulls à capuche.
Enfin, la combinaison pantalon continue son ascension chez Bottega Veneta, Tommy Hilfigher, Jacquemus, Zadig & Voltaire et bien sûr Lacoste. Esprit combi' d'ouvrier : c'est notre préférée !
Mais la maison sportswear française propose aussi quelques originalités comme le velours texturé à motif chevrons, l'imprimé feuilles de chêne (clin d’œil à la reforestation du golf de Chantaco) ou encore la tendance "all over" de plusieurs silhouettes ne portant, de la tête aux pieds, qu'une seule et même couleur unie, parfois en léger camaïeu.
Plus surprenant encore, si l'on en croit Lacoste, nous passerons notre hiver 2018 en bottes de pluie caoutchouc colorées, bob vissé sur la tête, et... pantacourt (le vrai, celui qui arrive juste en-dessous du genou) version pantalon de jogging molleton. 
Il est définitivement loin le temps où le vestiaire Lacoste se composait uniquement de polos, baskets, survêt', shorts et casquettes.

Espérons que les surprises du croco se fassent encore plus nombreuses lors du prochain défilé en septembre 2018 !

Et retrouvez l'ensemble des défilés sur notre espace dédié.

 

The Lacoste 80s and 90s revisited - @felipeoliveirabaptista #LacosteFW18

Une publication partagée par Lacoste (@lacoste) le

© Imaxtree.com