Le bébé de 23 mois

A 23 mois, c'est déjà un enfant ! Il commence à poser des questions sur tout, à bien vous faire part de son avis... Mais aussi de ce qu'il n'aime pas. Le point avec le pédiatre Noémie Nathan.

Le bébé de 23 mois
© Maciej Zagórowski

Votre bébé de 23 mois est très curieux : il aime chanter, regarder ses livres d’images. Il est aussi de plus en plus sociable, et sait maintenant bien reconnaître ses affaires et celles des autres. Ses deux ans approchent, ce n'est maintenant plus vraiment un bébé. Le point sur ce 23ème mois avec le Docteur Noémie Nathan, pédiatre à Montreuil. 

L’éveil du bébé de 23 mois

À cet âge, l'enfant se montre de plus en plus sociable, surtout s'il est gardé en crèche ou avec d'autres enfants : les petits de son âge l'intéressent de plus en plus. Il peut même commencer à nouer certaines amitiés. Il aime aussi beaucoup imiter les grands : son grand frère qui joue de la guitare, ou bien sa grande sœur qui fait des bêtises par exemple ! Il essaie de s'affirmer en vous repoussant ou en refusant de vous faire des câlins. Mais l'instant d'après, il veut les bras et un bisou. C'est une attitude tout à fait normale : c'est le signe qu'il hésite entre l'indépendance et la proximité. Cela montre qu'il est en train de grandir !

Le langage de bébé

Votre enfant de 23 mois sait maintenant construire des phrases de deux ou trois mots. Il commence aussi à adorer chanter : il reproduit les airs et les rythmes, mais aussi commence à retenir les paroles des chansons qu'il entend. Il ne se contente plus maintenant de dire non quand il n'aime pas quelque chose : il s'exprime de façon plus personnelle en disant j'aime ou je n'aime pas. C'est aussi le début des pourquoi : pourquoi les chaussettes, pourquoi il fait noir, pourquoi la crèche ? Il sait aussi décrire en quelques mots des images qu'il voit dans ses petits livres d'images. A 23 mois, bébé dit généralement plusieurs mots et commence à faire des phrases. Mais ce n'est pas le cas de tous les enfants. Si votre enfant se développe bien par ailleurs, est dans l'échange et comprend ce qu'on lui dit, ne vous inquiétez pas. Il prend simplement son temps ! En revanche si quelque chose vous inquiète, n'hésitez pas à en parler avec le pédiatre. 

Jeux et activités

Votre enfant aime beaucoup les livres, regarder les images, et vous laisser raconter des histoires. Il a ses livres préférés et réclame tous les soirs la même histoire. Cela le rassure, alors n’hésitez pas à répondre à sa demande. Il est aussi très avide de découvertes : montrez-lui comment les choses fonctionnent, à quoi sert tel ou tel objet… Il commence à distinguer ses affaires de celles des autres, en particulier s’il va à la crèche ou s’il a des frères et/ou sœurs. Il commence à manifester un attachement tout particulier pour ses jouets ou les objets qui lui appartiennent.

La santé de bébé à 23 mois

À 23 mois, il n'y pas de rendez-vous médical particulier. Si vous le souhaitez, vous pouvez, dès ce mois-ci, faire la visite médicale dite obligatoire des 2 ans.

Taille et poids

  • Si votre bébé est un garçon, à 23 mois, il mesure en moyenne 87 cm et pèse environ 12 kg.
  • Si c’est une fille, elle mesure en moyenne entre 85 et 86 cm et pèse entre 11 et 12 kg.

On a coutume de dire qu'à 23 mois, bébé est environ à la moitié de sa croissance et qu'en multipliant sa taille par 2, on peut avoir idée assez précise de sa taille à l'âge adulte. Il s'agit évidemment d'une théorie ! De nombreux événements peuvent en réalité freiner sa croissance, comme une maladie par exemple, mais surtout l'âge de survenue de la puberté. Côté poids, certains enfants vont être très potelés alors que d'autres vont être dans une phase où ils mangent moins et vont donc un peu stagner. Il n'y a rien d'inquiétant à cela.  

L’alimentation à 23 mois

Votre enfant continue à manifester ses préférences pour les féculents ou les protéines, et à refuser certains légumes. Le repas peut être un moment de tension où bébé va manifester son opposition en commençant à trier les aliments. Persévérez et continuez à les lui proposer, sous des recettes différentes. Encouragez-le à goûter, et félicitez-le, mais sans en faire trop. Si votre enfant n'est pas constipé, faites lui confiance, il s'agit simplement d'une phase. Plutôt que de faire de chaque repas un conflit, acceptez que pour le moment il ne veuille se nourrir que de pâtes, ça lui passera !