Accueillir un chat chez soi

Vous allez craquer et accueillir un chat à la maison. Cet acte doit être réfléchi ! Voici un dossier complet qui vous explique tout sur les erreurs à éviter, le choix à faire en fonction de ses propres contraintes et les conseils pour accueillir sereinement votre nouvelle petite boule de poils.

Accueillir un chat chez soi
© Alena Ozerova/123RF

Chat de race comme chat de gouttière, vous devez être conscient de ses besoins. Voici trois questions essentielles à se poser avant de choisir :

  • Avez-vous des allergies ? Vérifiez tout d'abord que vous ne souffrez pas d'allergie : les intolérances aux chats sont fréquentes, une présence féline dans votre maison peut être dangereuse pour les yeux, la peau, et même pour le système respiratoire et auditif des personnes hypersensibles. L'allergie se déclare parfois 6 mois après l'arrivée de l'animal, et une séparation serait pénible pour vous comme pour votre petit félin.
  • Quelle race choisir ? Parmi les différentes espèces, certaines conviendront mieux que d'autres à votre mode de vie et à votre habitat : certains chats ne peuvent vivre enfermés, comme le chat européen. D'autres s'adaptent parfaitement à la vie en appartement, tel que le siamois et le bobtail japonais ; le norvégien est une race très sociable envers les autres animaux de compagnie, chiens et chats. Chat de race ou chat de gouttière, il faut l'habituer très tôt à la présence de ses congénères. Si vous avez de jeunes enfants, évitez les chats solitaires, comme le chartreux. La majorité des chats sont très joueurs et feront le bonheur des petits comme des grands.
  • Combien coûte un chat ? Un chat de race a un coût généralement élevé, notamment si vous l'achetez dans une chatterie. Pour un British Longhair, il vous faudra compter plus de 1000 euros. Un chaton Maine coon avec pedigree atteint les 1 300 euros. Si vous choisissez un chat de race, vérifiez que son pedigree a été reconnu dans le Livre officiel des origines félines (LOOF). Dans ses refuges, la SPA propose des chats et des chatons entre 50 et 150 euros, vaccinés et tatoués. Dans les salons organisés une participation similaire est demandée.

Composer avec le caractère du chat

Le chat comme le maître devront s'armer de patience pour vivre en harmonie. Un peu de jeux et de câlins, et beaucoup de tranquillité rendront votre chat pleinement heureux. Le chat a ses petites habitudes et son indépendance est sacrée. Si vos enfants sont jeunes, n'oubliez pas de les mettre en garde contre les réactions parfois chatouilleuses de ce gros dormeur.

Ne réveillez pas le chat qui dort

Le chat est indépendant et entêté, vous l'apprendrez bien vite. Moins affectueux que la majorité des chiens, il vit sa vie sereinement, parfois sans d'autre préoccupation que l'heure du repas. Aménagez-lui un espace tranquille, votre compagnon dormira 15h/jour en moyenne, il aura besoin de calme.

Le chat à la découverte de la maison

Le chat nécessite peu d'éducation, et le respect des règles de vie s'acquiert le plus souvent par les jeux. Ceux-ci constitueront pour le chaton sa principale source d'éveil. Pour protéger les meubles et les teintures, n'oubliez pas d'investir dans un griffoir ou un arbre à chat, à moins que votre animal ne s'exerce directement sur les arbres de votre jardin. D'un naturel curieux, le chat explore passionnément chaque recoin de la maison, et les tentations sont grandes ! A vous de lui montrer les limites de son territoire.

A chacun son espace

D'un naturel calme, votre chat peut être agacé par le bruit et les mouvements brusques. Si vous avez des enfants, apprenez-leur à ne pas tirer sur sa queue, ou ils s'exposeront à une violente réaction. Attention aux griffures, mais sachez que les chats ne témoignent aucune agressivité envers les bébés et les jeunes enfants. Ils ont plutôt tendance à se montrer indifférents et résignés devant cette vitalité débordante. Ne les laissez pas dormir dans la même pièce, afin de garantir une nuit paisible à chacun.

Les acrobaties du chat

Si vous vivez à l'étage d'un appartement ou d'une maison, prenez garde aux fenêtres ouvertes et aux balcons : votre chat est peut-être acrobate, mais il est aussi maladroit et ne retombe pas toujours sur ses pattes.

Vivre avec un chat au quotidien

La journée du chat est rythmée par certains rituels que vous devrez respecter. Si vous l'habituez progressivement à des horaires réguliers de repas ou de jeux, il viendra spontanément et suivra vos règles. Le repas et la toilette sont les activités préférées du chat. Minutieux, celui-ci y consacre une grand partie de la journée, quelque soit sa race.

Comment nourrir votre chat ?

Les chats aiment grignoter. L'idéal est de lui laisser son repas tout au long de la journée, sauf si votre chat se dépense peu. Des repas ponctuels sont alors préférables pour lui éviter une prise de poids excessive. Les croquettes sont faciles à doser, et présentent d'autres avantages : elles nettoient les dents, ont une meilleure conservation et une composition équilibrée. Enfin, elles sont souvent moins coûteuses que la nourriture en boîte. Pensez à mettre systématiquement un grand bol d'eau fraîche près de la gamelle. Plus capricieux que le chien, le chat se lasse rapidement de son alimentation, alors variez les plaisirs. Il faut compter 15 euros/mois pour des menus basiques.

Faut-il le laver ?

Placez sa litière dans un endroit discret de la maison, à l'abri des regards car votre chat est un grand timide. Certaines litières sont désodorisées mais l'entretien reste quotidien, et elles sont à changer entièrement une fois par semaine. Le chat est naturellement propre, mais il faudra lui apprendre l'utilité de la litière dès son plus jeune âge. Si vous vous décidez pour un chat à poil long, comme un chat persan, un brossage régulier est à prévoir et en période de mue, certaines races comme le chat angora ont besoin d'une attention quotidienne. Les oreilles et la bouche font l'objet d'une attention particulière.

Le chat doit-il être vacciné ?

Plusieurs vaccins, dès l'âge de 3 mois, sont obligatoires (coryza) ou conseillés (leucose). Le FIV, maladie mortelle, ne bénéficie pas de traitement préventif. La meilleure solution pour un mâle reste la castration, qui modifie le comportement du mâle et l'empêche de se bagarrer, le mettant davantage à l'abri des autres chats porteurs du virus. Les premiers vaccins ainsi que le tatouage coûtent environ 60 euros. Vous paierez seulement 15 euros si vous vous adressez à un dispensaire. De plus en plus d'animaux de compagnie sont assurés, et certains frais médicaux sont alors pris en charge : l'assurance s'élève environ à 20 euros à l'ouverture des droits, puis 10 euros chaque mois. Des conditions d'âge sont parfois requises, les chats trop âgés n'étant pas toujours acceptés. Les rappels des vaccins se font tous les ans et la facture chez le vétérinaire s'élève en moyenne à 60 euros. Si vous pensez voyager à l'étranger, le vaccin contre la rage est obligatoire.

Quel chat de race choisir ?

Ce n'est pas un acte anodin. Ces félins ont un prix, parfois important et en fonction de la race choisie, les contraintes ne sont pas les mêmes.

  • Le Chartreux : avec son allure de peluche et sa fourrure laineuse, il séduit les petits comme les grands. Ses yeux ambre à jaune sont absolument irrésistibles. C'est un chat qui convient parfaitement à la vie en appartement. Miaulant très discrètement, il n'hésite pas à ronronner toutefois très fort pour montrer son bien-être.
  • Le Persan : la première chose qui attire l'attention chez ce chat est son pelage long et soyeux. Avec des pattes courtes et des pieds ronds, de grands yeux et un air qui semble parfois triste, le Persan est un chat aux ancêtres prestigieux. Absolument craquant étant jeune, il devient un chat très majestueux. Calme et affectueux, il est le chat idéal en appartement, mais apprécie tout de même le grand air.
  • Le Sphynx : la plus extraterrestre des races de chat ne laisse pas indifférent. Malgré ses airs étranges, le Sphynx est un chat très doux. Ce chat est une véritable bouillotte, qui compense d'ailleurs son absence de poils en mangeant un peu plus que ses congénères.
  • Le Bengal : curieux et vif, ce chat est affectueux et sociable, doté d'un caractère et d'une morphologie qui font de lui une vraie petite panthère. Les amoureux des félins seront ravis et les passionnés de chats médusés par son allure noble et gracieuse. A adopter sans tarder !
  • Le Maine coon : premier chat de race des Etats-Unis et plus gros chat domestique, ce félin rustique se distingue par son port élégant et son pelage soyeux. Il est caractérisé par de grandes oreilles, un large poitrail, et un corps tout en longueur. Son surnom de "doux géant" est en parfaite adéquation avec son caractère patient et les démonstrations d'affection dont il fait preuve envers ses maîtres.

Accueillir un chat de gouttière

Les chats de gouttière sont aussi affectueux et élégants que les chats de race, même s'ils sont plus rustiques. Ils conviennent notamment pour les personnes ayant un jardin, car ils ont souvent gardé leur instinct de prédateur et ont besoin de pouvoir sortir. De plus, de nombreux chats à adopter sont des chats de gouttière, qui ne demandent que l'amour d'un foyer pour vivre et s'épanouir. 

Conseils chats