Acacia

L'acacia tient son nom du mot grec akis qui signifie "la pointe". C'est une référence aux épines qui recouvrent ses branches et qui lui permettent de repousser les prédateurs avides de ses fleurs et de son feuillage. Si ses épines ne suffisent pas et que l'attaque perdure l'acacia a également la capacité de rendre son feuillage toxique ! Sa fleur en revanche est particulièrement mellifère et donne un miel toujours liquide au goût délicat et fruité, très prisé en pâtisserie.

Acacia
© 姚 一龙/123RF

Originaire d'Australie et d'Afrique équatoriale, l'acacia est une plante qui pousse principalement dans les territoires secs et ensoleillés. En France, la variété d'acacia la plus courante est l'acacia dealbata, plus connu sous le nom de mimosa.

Planter et entretenir un acacia

Habitué aux climats arides, la rusticité de l'acacia est plutôt faible. Il supporte mal les gelées et un froid prolongé pourra faire fendiller son tronc et laisser échapper sa sève. Bien que ces écoulements aient tendance à sécher rapidement, ils vont tout de même affaiblir l'arbre.

Si votre acacia est en pot, un voile d'hivernage lui sera nécessaire quand les températures commenceront à devenir négatives. Pour les jeunes spécimens qui sont plantés directement en terre, vous pouvez installer une motte de terre à leur base pour protéger les racines du gel ou bien leur apporter un paillage de 10 à 20 cm d'épaisseur qui gardera également les racines au frais en été.

Pour ce qui est du terreau, l'acacia est peu exigeant. Évitez malgré tout les sols trop argileux et favorisez les terres riches en silice. Veillez à ce que celle-ci soit toujours bien drainée.

Faut-il tailler un acacia ?

L'acacia ne demande pas de taille particulière, cependant si vous souhaitez le garder au format qui vous convient le mieux faite le plutôt pendant son repos végétatif de novembre à mars.