Chêne vert : plantation, croissance, taille et entretien

Poussant sur la zone méditerranéenne, la façade atlantique et dans de nombreux pays d'Europe du Sud, le chêne vert (Quercus ilex) est un arbre majestueux embellissant tous les extérieurs qu'il habite.

Chêne vert : plantation, croissance, taille et entretien
© Caner CIFTCI/123RF
  • Nom scientifique : Quercus ilex
  • Famille : Fagacées
  • Couleur des fleurs : Fleurs jaunes
  • Plantation : Plantation en septembre, Plantation en octobre, Plantation en novembre
  • Exposition : Soleil
  • Type de sol : Bien drainé
  • Utilisation : En rocaille, En sous-bois, Aligné, Isolé
  • Floraison : Floraison en mars, Floraison en avril, Floraison en mai
  • Feuillage : Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : Oïdium le plus souvent
  • Arrosage : Moyen
  • Croissance : Normale
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : Entre 10 et 20 mètres minimum
  • Symbolique : Paix, sagesse, force
  • Vertus médicinales : Anti-inflammatoires, antioxydantes, hémostatiques, analgésiques

Surnommé chêne yeuse ou chêne houx en raison du bord parfois piquant de sa large feuille ovale selon sa région de vie, le chêne vert se plante idéalement dès son plus jeune âge, au soleil, et dans un sol frais et bien drainé. D'entretien facile, il se limite à une taille pour couler des jours heureux, toujours vêtu de son feuillage bien vert.

Planter un chêne vert

Pour vous assurer un chêne vert en bonne santé, le mieux est de le planter quand il est encore jeune, à racines nues. De cette façon, il sera d'emblée posé et n'aura pas à être replanté, ce qu'il n'apprécie pas, que vous l'achetiez en motte ou en conteneur. L'automne est la période idéale pour la plantation de l'arbre, en novembre, avant les gelées hivernales. Cela laisse suffisamment de temps à ses racines pour se développer jusqu'au printemps prochain.

Si vous vivez sur le pourtour méditerranéen, vous pouvez tout à fait le planter au printemps mais vous devrez assurer un bon arrosage la première année.

Qui dit chêne vert, dit aussi espace donc pensez à lui destiner un emplacement sur lequel il pourra se développer sans être gêné ou gêner ses congénères. Un endroit ensoleillé, dans un sol frais, qu'il soit venteux ou non, et isolé sera idéal.

  1. Prévoyez un trou de 60 cm au moins et d'au moins 1 mètre de diamètre en travaillant la terre ;
  2. Installez votre jeune chêne vert et recouvrez de terre jusqu'au collet, laissé à la surface ;
  3. Ajoutez du compost autour du collet et de la zone de plantation ;
  4. Arrosez généreusement et de façon régulière les premiers mois suivant la plantation afin de le maintenir dans un sol frais, sans excès d'humidité.

Comment entretenir un chêne vert ?

Le chêne vert ne demande que peu, voire pas d'entretien à une condition : réussir sa plantation. Sol frais, espace (en profondeur et dans les airs) et arrosage régulier (surtout la première année) sont donc de mise. Persistant, le chêne houx est également rustique et très résistant en cas de parasites et de maladies, notamment face à une maladie cryptogamique courante, l'oïdium.

Quand et comment tailler un chêne vert ?

La taille n'est pas indispensable sauf si vous souhaitez conserver la silhouette classique, très arrondie, de l'arbre. Dans ce cas, taillez-le en automne, avant les gelées, au moment du repos végétatif, ou à la fin de l'hiver avant la reprise végétative. En tous les cas, évitez de tailler lors des périodes estivales. Enfin, supprimez les branches mortes ou abîmées dès que vous en voyez reste bénéfique pour votre chêne.

Quand récolter les glands du faux houx ?

Les fruits du chêne vert, les glands, peuvent être récoltés et consommés à condition qu'ils soient mûrs (puis cuits de façon spécifique). Le mieux est d'attendre qu'ils tombent des arbres à l'automne, entre septembre et octobre. La consommation des glands récoltés peut attendre si vous les entreposez dans un endroit frais, dans du sable. C'est d'ailleurs grâce à ce procédé que vous pourrez, si vous le souhaitez, en obtenir la germination. Pour cause, ils peuvent se multiplier par semis dans un mélange à majorité sableuse en y ajoutant un peu de terre ordinaire. 

D'autres chênes produisent des glands, notamment le chêne ballotte, connu aussi sous l'appellation de chêne vert à glands doux. Il ne doit pas être confondu avec notre chêne vert (Quercus ilex) dont les glands sont astringents car riches en tanins.

Maladies du chêne vert

Alors que d'autres espèces sont plus fragiles, le chêne vert est connu pour sa robustesse sans oublier qu'il a une durée de vie très longue. Résistant autant à la sécheresse qu'au grand froid, le chêne vert est peu touché par les maladies et parasites du jardin. Mais, l'oïdium est susceptible de lui mener des jours difficiles sans pour autant l'achever car il s'en remet. Cette maladie, due à un champignon, cause un dépôt blanc d'aspect duveteux surtout sur les feuilles mais également à d'autres endroits de la plante, créant un effet de moisissure. Cela stoppe net la croissance et met en péril le végétal.

Pour venir à bout de celle que l'on nomme à juste titre la "pourriture blanche", vous pouvez tout à fait utiliser des fongicides naturels tels que la décoction d'ortie, ou encore mélanger de l'eau à du lait écrémé et en vaporiser sur les zones touchées. D'autres fongicides se montrent efficaces : le souffre et la bouillie bordelaise.

Chêne vert, chêne blanc : quelle différence ?

Le chêne blanc (Quercus alba) possède des feuilles lobées et vert clair qui deviennent rousses une fois l'automne venu. Ces dernières finissent par faner en hiver. Le feuillage du chêne vert demeure vert sombre toute l'année, d'où son appellation de chêne "vert". Alors que le chêne vert n'aime pas les zones trop humides, le chêne blanc y est plus acclimaté. Un célèbre point commun les lie malgré tout : tous deux contiennent la précieuse truffe, origine de la trufficulture.

Arbres