Noyer : où le planter, entretien, feuilles mortes

Le noyer est un bel arbre fruitier qui offre son lot de noix à l'automne. Pouvant vivre jusqu'à 300 ans, il décore le jardin de son beau port arrondi. Plantation, entretien, récolte... Découvrez comment le cultiver !

Noyer : où le planter, entretien, feuilles mortes
© Martina Unbehauen/123RF
  • Nom scientifique : Juglans regia
  • Famille : Juglandacée
  • Variétés : Noyer commun, 'Bijou', 'Meylannaise', 'Parisienne', 'Marbot'...
  • Couleur des fleurs : Fleurs vertes
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en novembre, Plantation en décembre
  • Exposition : Soleil
  • Type de sol : Profond, riche, drainé
  • Utilisation : Dans un verger, Isolé
  • Floraison : Floraison en mars, Floraison en avril, Floraison en mai, Floraison en septembre, Floraison en octobre
  • Feuillage : Caduc
  • Maladies, animaux nuisibles : Anthracnose, bactériose, encre du noyer, cochenilles
  • Arrosage : Moyen
  • Croissance : Rapide
  • Longévité : vivace
  • Longueur/Hauteur : 20-25 m
  • Récolte : Récolte en septembre, Récolte en octobre
  • Symbolique : Intelligence et connaissance
  • Vertus médicinales : riche en protéines, acides gras, fibres, stérols végétaux, antioxydants, vitamines et minéraux

Comment reconnaître un noyer ?

Les noyers sont des arbres à croissance rapide atteignant 20 m à 25 m de haut. Il sont recouverts d'une écorce gris clair, qui se fissure avec le temps. Leurs feuilles caduques sont ovales à bout pointu, d'un vert moyen. Cette espèce monoïque dispose des fleurs mâles et femelles sur le même sujet. Les fleurs mâles prennent l'apparence de chatons vert acide qui apparaissent en même temps que le débourrement des feuilles. Les fleurs femelles discrètes et sans pétales ressemblent à des bourgeons verts, desquels émergent deux petites parties de fleurs jaunâtres. Mais ce sont les fruits qui intéressent le plus les jardiniers, des brous verts comprenant une coquille : la noix !

Où pousse le noyer ?

Le noyer préfère le sud de la Loire. Bien qu'il résiste jusqu'à -25 °C, il est sensible aux dernières gelées. Il apprécie un sol profond, bien drainé, riche et argileux. Toutefois, il supporte aussi le calcaire ! Ce grand arbre apprécie une exposition ensoleillée et vous protégera du soleil ardent en été grâce à son ombre épaisse.

Quand et comment planter un noyer ?

On plante le noyer à l'automne de préférence. Il est aussi possible de planter les mottes au printemps, moyennant un bon arrosage les mois suivants.

Plantation d'un noyer à racines nues

  1. Creusez un trou un peu plus gros que le volume des racines une semaine avant plantation
  2. Placez de l'engrais spécial arbres fruitiers et recouvrez d'une couche de terre
  3. Enfoncez un tuteur pour maintenir l'arbre pendant ses premières années
  4. Recoupez légèrement les racines (enlevez moins d'1 cm)
  5. Faites-les tremper dans du pralin
  6. Placez le sujet dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  7. Rebouchez, tassez et formez une cuvette
  8. Arrosez copieusement en remplissant la cuvette.

Plantation d'un noyer en motte

  1. Creusez un trou un peu plus gros que la motte une semaine avant plantation
  2. Placez de l'engrais spécial arbres fruitiers et recouvrez d'une couche de terre
  3. Faites tremper la motte dans une bassine d'eau
  4. Placez le sujet dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol
  5. Rebouchez, tassez et formez une cuvette
  6. Arrosez copieusement en remplissant la cuvette.

Comment entretenir un noyer ?

Comme pour beaucoup d'arbres, le noyer a seulement besoin d'entretien durant ses jeunes années. Juste après la plantation, il est important de garder un substrat frais pour favoriser un bon enracinement. Pour cela, étalez une couche de paillage et arrosez régulièrement pendant la belle saison. Les 4-5 premières années au printemps, faites un apport de compost, ou tout autre engrais organique azoté. Une fois que le jeune arbre a 5 ans, plus aucun entretien n'est nécessaire.

Quand un noyer donne-t-il des noix ?

Le noyer prend 7 à 8 ans à donner ses premières noix. Il faut donc s'armer de patience ! L'idéal étant d'acheter un sujet déjà âgé de quelques années.

Comment récolter les noix ?

La noix que l'on déguste (= le cerneau) est recouverte par une coque marron clair, elle-même recouverte du brou, une sorte d'écorce verte. Lorsque le brou éclate et laisse apparaître la coque ou qu'elle tombe par terre, c'est qu'il est temps de récolter ! En général, la récolte a lieu entre fin septembre et fin octobre. Vous pouvez alors vous munir d'un casse-noix et récupérer les cerneaux. Il est aussi possible de garder les noix dans leur coque durant 1 à 2 ans.

Quels sont les traitements pour un noyer ?

Les noyers sont parfois touchés par les nuisibles ou les maladies. Voici les traitements à appliquer pour chaque.

Anthracnose

  • Symptômes : feuilles desséchées qui tombent, rameaux flétris
  • Traitements : retirer les parties touchées et appliquer de la bouillie bordelaise en prévention au débourrement et à la chute des feuilles

Bactériose

  • Symptômes : nécrose de l'arbre
  • Traitements : il n'y a pas vraiment de traitement, il faut abattre l'arbre... Évitez toutefois les variétés sensibles, l'excès d'azote et des plantations trop près les unes des autres

Encre du noyer

  • Symptômes : substance foncée qui s'écoule d'une plaie
  • Traitements : bouillie bordelaise sur la plaie et recouvrir d'un mastic végétal, lui même recouvert d'un liquide hydrofuge

Cochenilles

  • Symptômes : croissance bloquée à cause de cet insecte piqueur-suceur
  • Traitements : brosser le tronc de l'arbre en fin d'hiver en prévention et pulvériser une solution à base de savon noir en traitement

Quelles plantes faire pousser sous un noyer ?

Le noyer est un arbre toxique pour les autres plantes. Les feuilles du noyer imprègnent le sol de juglone : une substance herbicide. Vous pouvez opter pour des plantes qui y résistent et n'ont pas peur de l'ombre ! Un géranium vivace s'y épanouira bien et s'empressera d'habiller son pied. Vous pouvez aussi compter sur des hostas, de la bugle rampante, des hellébores, des phlox et des zinnias.

Arbres fruitiers