Grenadier

Une belle floraison généreuse, un feuillage vernissé et des fruits savoureux en hiver... Le grenadier a décidément tout pour plaire ! Variétés, plantation, entretien, taille... Découvrez comment cultiver le grenadier en pot ou en pleine terre.

Grenadier
© Luigi Morbidelli/123RF

Quel grenadier choisir ? Les différentes variétés

Certaines variétés sont produites pour leurs qualités ornementales, alors que d'autres sont intéressantes pour leurs fruits.

Variétés de grenadiers à fleurs

  • 'Legrelleae' : ce grenadier se distingue par des fleurs doubles couleur saumon, plus claires sur les marges.
  • 'Fruits Violets' : une variété qui tire son caractère ornemental de ses fruits donc la couleur oscille entre le brun et le violet.
  • 'Nana' : cette variété naine atteint 50 cm de haut et se cultive bien en pot. Elle offre une belle floraison rouge vif en forme de trompette.

Variétés de grenadiers à fruits

  • Punica granatum : ses fruits orangés sont de la taille d'une pomme, son feuillage se teinte de jaune à l'automne.
  • 'Provence' : les fruits de cette variété sont de grande taille, dorés avec un côté coloré de rouge.
  • 'Wonderful' : ce cultivar productif est privilégié pour la production de jus, grâce à de généreux fruits rouge-orange gorgés d'eau.

Où et comment planter un grenadier ?

Le grenadier provient du pourtour méditerranéen, il tolère des températures descendant jusqu'à -10 °C, -15 °C selon les variétés. Installez-le plutôt à l'abri des vents froids et contre un mur exposé au soleil si vous habitez en région fraîche. Pour assurer une bonne production de fruits, l'arbre a besoin d'un substrat frais et drainé. En revanche, il se contente de tout type de sol : argileux, calcaire, pauvre, etc. La plantation a lieu à l'automne ou au printemps hors périodes de gelées.

  1. Creusez un trou de deux fois le volume de la motte.
  2. Si votre terre retient l'eau, placez une couche de drainage au fond du trou et mélangez votre terre avec du sable.
  3. Ajoutez une bonne pelletée de compost au substrat.
  4. Placez la motte dans le trou, de manière à ce que le collet arrive au niveau du sol.
  5. Rebouchez, tassez et arrosez.

En bac, pensez à verser une couche de billes d'argile au fond. Recouvrez d'un mélange de 60 % de terreau universel, 20 % de compost et 20 % de sable.

Comment entretenir un grenadier commun ?

Épandez une couche de paillage au pied du grenadier afin de conserver la fraîcheur du sol en été et de protéger du froid en hiver. Les sujets en pleine terre apprécient un apport d'engrais organique une fois par an au printemps. Il suffit alors de recouvrir le pied du grenadier de compost. En pot, faites un apport d'engrais pour arbres fruitiers tous les deux mois, afin de renouveler les nutriments. Pensez également à rempoter dans un contenant légèrement plus grand tous les trois ans. Les sujets en bac peuvent être remisés en serre ou dans une pièce fraîche pendant l'hiver. Pour les grenadiers en pleine terre, n'hésitez pas à leur fournir un voile d'hivernage si les températures sont basses.

Comment arroser les grenadiers ?

La première année, il conviendra d'arroser une fois par semaine pendant la belle saison, afin que le substrat reste frais mais pas détrempé. L'arrosage doit être copieux et plutôt en fin de journée. Ensuite, un à deux arrosages par mois sont suffisants entre avril et août, sauf s'il pleut.

Tailler un grenadier

Les trois premières années, laissez votre grenadier se développer librement. En effet, cet arbre pousse lentement et offre des fruits au bout de 4 à 5 ans. La patience est donc de rigueur ! Une fois ce laps de temps écoulé, on éclaircit le buisson en ne gardant que 5 branches principales. Ensuite à chaque début de printemps, on rabat les tiges de l'année de moitié en coupant au-dessus d'un œil. On enlève également le bois mort, les tiges qui se croisent et les gourmands (= petites tiges qui poussent à l'aisselle des branches secondaires).

Quand fleurit le grenadier ?

Selon les variétés, les fleurs du grenadier apparaissent entre mai et août. Dans des teintes rouges, orangées ou rosées, certaines fleurs ont une silhouette de trompette, alors que d'autres arborent des pétales ouverts, fins et légèrement froissés.

Comment polliniser un grenadier ?

La plupart des variétés de grenadiers - et notamment celles à fruits - sont autofertiles. C'est-à-dire qu'elles produisent des fleurs mâles et femelles sur un même arbre. Le bois de l'année porte des fleurs stériles, contrairement au bois de l'an passé qui compte plus de fleurs fertiles. C'est pourquoi il faut attendre la troisième année pour obtenir des fruits. Durant les premières dizaines d'années de la vie du grenadier, il devient de plus en plus productif, avant d'atteindre son rythme de croisière.

Pourquoi les fleurs du grenadier tombent ?

La reproduction du grenadier a lieu grâce à la pollinisation. C'est-à-dire que la fleur mâle produit du pollen qui entre en contact avec le pistil qui est l'organe de reproduction de la fleur femelle. Ainsi, les fleurs mâles tombent pour la pollinisation des fleurs femelles qui vont se transformer en fruits. les fleurs femelles qui tombent sont celles qui n'auront pas été pollinisées.

Pourquoi les feuilles du grenadier tombent ?

Le grenadier est un arbre caduc qui perd ses feuilles à l'automne. Pas de panique ! Elles repoussent au printemps suivant.

Pourquoi les feuilles du grenadier jaunissent ?

Les feuilles du grenadier passent pas plusieurs couleurs. Elles sont d'abord pourprées avant de virer au vert. À l'automne, elles se parent de nuances dorées. il est donc tout à fait normal que votre grenadier ait des feuilles jaunes à l'automne, comme de nombreux arbres dont les feuilles changent de couleur à cette période de l'année.

En combien de temps pousse un grenadier ?

Le grenadier est un arbre à croissance lente, il vit jusqu'à 200 ans ! Ainsi, si vous souhaitez le multiplier par bouture, il faudra attendre trois ans avant de pouvoir le planter à son emplacement définitif. Mieux vaut acheter un sujet qui a déjà quelques années chez votre pépiniériste.