Citronnier

Faisant partie de la famille des Rutacées, le citronnier (Citrus limon) est un arbre à agrumes adapté aussi bien à la culture en pot qu'en pleine terre. Particulièrement décoratif, cet arbre au feuillage persistant produit des fruits oblongs d'abord verts, puis jaunes lorsqu'ils arrivent à maturité. Emblème de la ville française de Menton, le citron est une source de vitamine C.

Citronnier
© Maksim Shebeko/123RF

Quand planter un citronnier ?

Le citronnier est une plante frileuse. Il est recommandé d'attendre le printemps pour la plantation. Ainsi, il aura le temps de bien s'enraciner avant l'hiver.

Quelle terre pour un citronnier ?

Le citronnier aime les sols riches et drainés. En pleine terre, si votre sol est lourd, coupez-le avec du sable, afin de favoriser un bon drainage. S'il est pauvre, c'est OK pour le drainage mais il faudra songer à l'enrichir avec un apport de compost. En bac, vous pouvez utiliser un terreau spécial agrumes, il lui donnera tout ce dont il a besoin ! Pensez à utiliser un pot assez profond et à verser une couche de 20 cm de billes d'argile au fond du pot.

Comment entretenir un citronnier ?

Apports d'engrais

Le citronnier demande un sol riche ! Il faudra donc compter sur les engrais. Le Citrus a besoin d'azote et de potasse, éléments que vous trouverez dans les engrais dédiés aux agrumes. Si vous préférez les engrais naturels "home made", misez sur du marc de café, des coquilles d’œuf et du purin d'ortie pour l'azote. Pour faire des apports en potasse, vous pouvez compter sur de la poudre d'os, du guano ou encore de la consoude. Quelque soit l'option choisie, durant la belle saison, fertilisez une fois pas mois.

Rempotage

Le citronnier aura besoin d'être rempoté dès lors que ses racines tapissent le fond du pot. Cela se produit environ tous les 2-3 ans, jusqu'à ce qu'il arrive à maturité, ou que vous ne puissiez plus le manipuler en raison de son poids. Choisissez un pot un peu plus grand que le précédant et vérifiez qu'il soit bien percé au fond. Pensez à le garnir d'une bonne couche de billes d'argile et recouvrez de terreau spécial agrumes. Il ne reste plus qu'à y glisser le citronnier ! Lorsque vous arrêtez les rempotages, contentez-vous de surfacer tous les deux ans.

Quel arrosage pour un citronnier, en pot ou en pleine terre ?

Le citronnier est très gourmand en eau, il faut être régulier quant à l'arrosage. En été, comptez trois arrosages copieux par semaine avec de l'eau non calcaire. Une fois l'été passé, espacez les arrosages. L'objectif est de garder un sol frais, mais pas détrempé. Il est primordial de bien vider la soucoupe et d'avoir un substrat drainant pour éviter de l'eau stagnante qui ferait pourrir les racines.

Quand fleurit le citronnier ?

Les citronniers sont remontants, c'est-à-dire qu'ils fleurissent deux fois dans l'année. La période dépend de la variété ! Par exemple, le Citrus limon 'Eureka' fleurit en mars-avril, puis en août-septembre. La variété 'Meyer' fleurit en mars-avril, puis en septembre-octobre. Vous profitez alors de fleurs blanches, parfois rosées, très odorantes.

Maladies du citronnier

  • Cochenilles : ces parasites blancs sont particulièrement fréquents en intérieur. Pour lutter contre, pulvérisez du savon noir dilué dans de l'eau à 10 %.
  • Pucerons : on ne présente plus ces parasites du jardin. Misez sur une pulvérisation de savon noir dilué, des prédateurs naturels comme les coccinelles ou du purin d'ortie en prévention.
  • Moniliose : cette maladie cryptogamique fait pourrir les fruits. Usez de la décoction de prêle et de la bouillie bordelaise pour en venir à bout.
  • Mal secco : cette maladie cryptogamique survient après une blessure. Elle empêche la sève de circuler ce qui dessèche des branches entières. Pensez à utiliser du mastic cicatrisant après la taille ou une blessure.
  • Gommose : suite à une maladie, une taille sévère ou un sol mal adapté, le citronnier sécrète une gomme transparente et jaune clair à travers l'écorce. Pensez à bien désinfecter vos outils avant la taille et à choisir un emplacement qui correspond aux exigences du citronnier.

Citronnier qui a les feuilles jaunes : que faire ?

Si votre citronnier a les feuilles qui jaunissent et qui s'enroulent sur elles-mêmes, il s'agit probablement d'un manque d'eau.

Si vous observez que vos feuilles deviennent jaunes mais gardent les nervures vertes, il y a des chances que ce soit la chlorose ferrique. Cette carence en fer est dur à un sol trop calcaire, sol trop sec ou trop humide. Pensez à recouvrir votre substrat d'un paillage qui conserve la fraîcheur. Arrosez régulièrement afin que le sol reste frais. Pulvérisez du purin d'ortie dilué à 10 % et du purin de prêle à 20 % qui lui apporteront du fer.

Citronnier qui perd ses feuilles : que faire ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer la perte de feuilles. Trop d'arrosage ? Ou pas assez ? Il peut également s'agir d'une maladie non traitée ou encore d'un gros coup de chaud. Surveillez alors si vous observez une maladie ou un nuisible. Listez les conditions de culture : sont-elles réunies ? Si vous êtes au nord de la Loire, pensez à rentrer votre fruitier avant les premières gelées.

Taille du citronnier

On taille le citronnier à partir de la troisième année, juste avant la floraison printanière. Conservez les branches charpentières et retirez les branches secondaires abîmées et qui se croisent. L'idée est d'aérer le cœur de l'arbre afin que la lumière pénètre jusqu'au centre. La taille sert également à conserver un port harmonieux, pour cela, coupez chaque nouvelle pousse au-dessus d'une feuille, en ne conservant que la moitié de la pousse.

Greffer un citronnier

Dans un premier temps, il vous faut un porte greffe que vous achetez ou que vous semez. Il doit faire la taille d'un crayon, dans le cas d'un semis, il sera prêt deux ans après.

  1. Nettoyez votre porte greffe en retirant les feuilles à l'aide d'un sécateur désinfecté.
  2. Coupez votre greffon sur un sujet en bonne santé. Le greffon doit être semi-aoûté, c'est-à-dire une tige encore tendre, entre le stade herbacé et de bois.
  3. Nettoyez votre greffon en retirant les feuilles et les éventuelles branches secondaires.
  4. Incisez votre porte greffe sur 3 cm, de manière à décoller légèrement l'écorce.
  5. Coupez un extrait avec un œil de votre tige de greffon sur 3 cm.
  6. Glissez votre extrait de greffon sous l'écorce incisée.
  7. Rabattez l'écorce et recouvrez avec un élastique sur toute la partie qui a été incisée.

Comment conserver un citronnier en hiver ?

Le citronnier craint le gel. Il est cultivé au sud de la Loire en pleine terre mais est rentré en hiver pour les régions au nord. Il doit être installé dans une pièce lumineuse, entre 0 °C et 10 °C. Si les températures sont supérieures, il n'entre pas en repos végétatif, il faut donc continuer les arrosages et fertilisation. En intérieur, misez plutôt sur l'oranger calamondin, un agrume miniature qui supporte bien les conditions de culture en intérieur. En extérieur, n'hésitez pas à avoir recours aux voiles d'hivernage et autres techniques d'isolation du froid.