Nashi : quand planter et comment entretenir le poirier japonais ?

Pomme ou poire ? Le nashi que l'on trouve de plus en plus fréquemment sur les étals des fruitiers ressemble souvent à une pomme. Mais ne vous y trompez pas, malgré ses apparences, c'est bien une poire, il suffit de le goûter pour retrouver la saveur juteuse et mielleuse de ce fruit. L'arbre qui le produit, le nashi, est le cousin de notre poirier commun. Originaire d'Asie, il y est cultivé depuis plusieurs milliers d'années.

Nashi : quand planter et comment entretenir le poirier japonais ?
© lukeluke/123RF
  • Nom scientifique : Pyrus pyrifolia
  • Famille : Rosacées
  • Variétés : Pyrus pyrifolia
  • Couleur des fleurs : Fleurs blanches
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en septembre, Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil
  • Type de sol : bien drainé, profond
  • Utilisation : Dans un verger
  • Floraison : Floraison en mars, Floraison en avril, Floraison en mai, Floraison en juin
  • Feuillage : Caduc
  • Maladies, animaux nuisibles : tavelure, oïdium, feu bactérien, pucerons, carpocapse
  • Arrosage : modéré
  • Croissance : rapide
  • Longévité : 40 ans
  • Longueur/Hauteur :  3 mètres, jusqu'à 15 mètres dans son milieu d'origine.
  • Récolte : Récolte en juillet, Récolte en août, Récolte en septembre, Récolte en octobre
  • Vertus médicinales : antioxydant et riche en vitamines.

Quand et comment planter un poirier nashi ?

Si le climat est continental, le nashi se plantera au printemps. S'il est méridional, effectuez plutôt la mise en terre en automne, avant l'arrivée du froid. Le nashi est sensible au vent, choisissez un endroit plutôt abrité. Il appréciera un sol bien drainé et profond et a besoin de plein soleil pour produire les fruits. Placez-le à côte d'autres arbres de la même espèce pour faciliter la pollinisation.

Quel entretien pour le poirier nashi ?

Le poirier nashi ne demande pas beaucoup d'entretien. Les premières années, arrosez cet arbre régulièrement. Ensuite, vous pourrez vous contenter de lui apporter de l'eau uniquement pendant les périodes de sécheresse. Au printemps, assurez-vous qu'il reçoive des apports organiques suffisants, choisissez un fertilisant riche en azote et en potassium. Vous pouvez de temps en temps déposer de la cendre de bois au pied de l'arbre.

Comment tailler un nashi ?

Au début de la croissance du nashi, vous pouvez effectuer une taille de formation annuelle.

  1. Supprimez le bois mort ou abîmé.
  2. Elaguez les branches qui s'entrecroisent et les branches intérieures pour aérer le centre de l'arbre.
  3. Raccourcissez les branches principales d'environ 25 cm.
  4. Palissez ou attachez les branches les plus jeunes, pour éviter qu'elles ne soient abîmées par le vent.

Il est également recommandé d'éclaircir les branches un mois après la floraison si elles sont trop chargées en fruits : laissez un fruit ou deux par bouquet, pour éviter qu'elles ne rompent sous leur poids.

Comment savoir si le nashi est mûr ?

Les fruits du nashi, qui portent le même nom que l'arbre (également appelés pomme-poires ou poires asiatiques) ont une saveur juteuse et croquante, proche du goût de la poire. Ce fruit se consomme généralement cru, sans sa peau épaisse. Le nashi donnera ses premiers fruits après trois ou quatre ans.

Attention, une fois cueillis, ils ne mûrissent plus. Lorsqu'il a atteint sa maturité, le nashi doit se détacher facilement de l'arbre. (Mais n'attendez pas qu'il tombe, il sera alors trop mûr et le choc lors de la chute pourrait l'abîmer).

Le poirier nashi craint-il le gel ?

Le nashi est un arbre très rustique qui supporte des températures allant jusqu'à -20 °C. En revanche, ses fleurs sont sensibles au gel et fleurissent assez tôt dans l'année : elles peuvent donc être affectées par les gelées de printemps. Si vous vivez dans une région au climat continental, vous pouvez protéger votre arbre avec un voile d'hivernage.

Où acheter un arbre à nashi ?

Cet arbre est de plus en plus répandu en France, on le trouve chez de pépiniéristes, en jardinerie ou même en ligne, souvent vendu sous la forme de jeunes plants âgés d'une ou deux années.

Variétés de nashi

Le nom botanique du nashi est le Pyrus pyrifolia, il est du même genre que notre poirier commun le Pyrus communis mais pas de la même espèce. Voici quelques-unes de ses variétés :

  • Pyrus pyrifolia 'Chojuro' :  cette variété est plutôt résistante à la tavelure. Son fruit est rond, un peu aplati et très juteux.
  • Pyrus pyrofilia 'Hosui' :  ses fruits sont juteux et prennent une teinte rousse à maturité.
  • Pyrus pyrifolia 'Kosui' :  c'est la variété la plus répandue au Japon et également la plus productive. Ses premiers fruits se récoltent dès la mi-août.
  • Pyrus pyrifolia 'Shinseiki' :  une autre variété résistante à la tavelure. Ses fruits jaunes sont ronds et lisses.
  • Pyris pyrifolia Shinsui :  de l'avis des amateurs de nashis, c'est l'une des meilleures variétés, très goûteuse et juteuse. En revanche, cet arbre produit moins de fruits.

Arbres fruitiers