Monstera : arrosage, ce qu'il faut faire en cas de taches jaunes ou brunes

Appelée "faux philodendron" ou "monstère", le monstera (Monstera deliciosa) est une plante monstrueusement belle. Elle forme de grandes tiges de lianes grimpantes et montantes au bout desquelles se trouvent de larges feuilles percées de trous : elles créent un décor végétal unique en son genre. Originaire des forêts tropicales d'Amérique du Sud et centrale, le monstera est une vivace facile à cultiver en intérieur sous nos latitudes.

Monstera : arrosage, ce qu'il faut faire en cas de taches jaunes ou brunes
© Eugene Hill/123RF
  • Nom scientifique : Monstera deliciosa
  • Famille : Aracées
  • Variétés : Monstera Standleyana, Monstera Adansonii, Monstera Obliqua, Monstera Subpinnata, Monstera Minima, Monstera Variegata
  • Couleur des fleurs : Fleurs blanches, Fleurs crème
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en juin, Plantation en juillet, Plantation en août
  • Exposition : Mi-ombre, Ombre
  • Type de sol : Humus, sableux, argileux
  • Utilisation : En pot, En bac, Dans la pelouse
  • Floraison : Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août, Floraison en septembre
  • Feuillage : Persistant
  • Animaux nuisibles : araignées rouges, cochenilles
  • Arrosage : Moyen
  • Croissance : Rapide
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : 2 à 3 mètres en intérieur, jusqu'à 20 mètres en forêt tropicale
  • Symbolique : Longévité

Où placer un monstera ? L'exposition idéale

Facile à vivre, le monstera trouve ses origines dans les zones tropicales de l'Amérique centrale et du Sud. Dans cet habitat naturel, il s'épanouit jusqu'à atteindre des sommets grâce à ses lianes de plus de 20 mètres de haut.

Pour autant, la plante tropicale peut aussi s'épanouir dans nos intérieurs et en pot. Et elle est d'ailleurs la star de la "vague verte" car très prisée pour sa dimension hautement décorative, notamment auprès des plantlovers d'Instagram qui postent des photos de spécimens tous aussi beaux les uns que les autres. Bref, elle fascine beaucoup et est devenue une plante phare, facile à trouver.

Non loin d'une fenêtre dans une chambre ou une cuisine pour lui laisser prendre la lumière, sans soleil direct, ou bien un peu plus à l'ombre, contre un mur ou un paravent, dans votre séjour, peu importe du moment que la température moyenne demeure autour des 20 °C. En hiver, elle peut tout à fait bien vivre avec 10 °C mais elle poussera moins vite.

Comment entretenir un monstera ?

Facile à cultiver, facile à entretenir, le faux philodendron aime garder une terre et un feuillage humides. Veillez à ce que la coupelle ne soit tout de même pas imbibée d'eau. Et dès que le terreau s'assèche, arrosez à nouveau.

Étant donné la dimension des limbes, avoisinant 1 mètre selon les variétés, leur entretien est de mise. Tout en préservant leurs belles perforations, usez d'un chiffon humidifié d'une eau tiède dépourvue de calcaire. Vous pouvez aussi le rafraîchir en vaporisant, là aussi, à l'eau tiède.

Durant l'hiver, l'arrosage est maintenu mais réduit d'autant que votre vivace tropicale est en repos végétatif.

Si vous rempotez votre plante chaque année, pensez à lui administrer de l'engrais entre le printemps et l'automne, tous les 15 jours. N'hésitez pas non plus à ajouter du terreau dès qu'il se tasse de trop. Ces bons gestes permettront de booster sa croissance. Mais si vous n'avez pas envie qu'elle grossisse de trop, la fertilisation n'est pas obligatoire.

Si vous possédez des jeunes plants, ils apprécieront d'être installés à l'extérieur aux beaux jours. En revanche, laissez vos plants matures à leur place car, eux, aimeront moins être déplacés de leur zone habituelle.

Bon à savoir : les racines aériennes du monstera sont à conserver car elles sont capables de capter l'humidité de vos intérieurs. Une bonne chose pour vous et pour votre plante qui a besoin de sa dose d'humidité.

Arroser un monstera

L'arrosage de votre plante tropicale doit être régulier mais toujours bien dosé. L'arrosage est un entretien à part entière comme nous venons le voir. Avoir un brumisateur à portée de main est une bonne chose car il a besoin d'humidité : vaporiser son beau feuillage est incontournable et se doit d'être quotidien. Ce sont surtout aux beaux jours que le monstère a besoin de garder un terreau un peu humide. A l'arrivée de l'automne et durant l'hiver, vous pourrez arroser mais un peu moins : il suffit de surveiller le terreau et dès qu'il est sec, vous renouvelez l'arrosage

Feuille de monstera jaune : que faire ?

Si votre monstera présente des taches jaunes, cela est certainement dû à un trop-plein de soleil. Dans ce cas, vous pouvez bien entendu déplacer votre plante et lui trouver un meilleur emplacement, à savoir une zone lumineuse mais sans soleil direct surtout ; une zone même mi-ombre sera très bien.

Les taches brunes survenant en hiver, au contraire, vous indiqueront que l'humidité de votre terreau est trop importante ou que les températures sont trop basses.

Quel tuteur pour le monstera ?

Un tuteur est indispensable pour une plante telle que le monstera. Grandissant grâce à ses lianes grimpantes et riches de feuilles imposantes et lourdes, le tuteur est obligatoire au fur et à mesure de sa croissance. Les futures tiges pourront ainsi s'enrouler autour et même s'appuyer sur le ou les tuteur(s) d'autant plus que la vivace peut atteindre plus de 2 mètres. Il faut aussi savoir que les feuilles sont attirées par la lumière donc elles penchent vers elle, ce qui renforce le poids de votre belle plante.

Choisissez donc un tuteur large et solide, idéalement en fibre de coco, robuste, ou de mousse car humide : la plante aura tendance à s'y accrocher afin de faire naître de nouvelles racines ; ingénieux, non ?

Comment couper un monstera ?

La coupe ou taille de votre monstera peut se faire au printemps. La taille de votre faux philodendron peut être utile si elle pèse trop lourd. La couper allégera l'ensemble ; la taille est aussi l'occasion de retirer les feuilles situées à l'extrémité, abîmées ou ne se développant pas correctement.

Lors de la coupe de votre monstera, conservez les feuilles coupées qui seraient fertiles afin de les utiliser pour d'éventuels bouturages.

Voici une astuce simple pour faire repartir vos feuilles dans une autre direction ou stopper la croissance : pincez l'extrémité des tiges les plus encombrantes. L'avantage de ce geste simple et rapide ? Booster la croissance de la base de votre vivace.

Il n'y pas de limite de taille car elle la supporte fort bien pour une vivace vivant plus de 45 ans !

Rempoter un faux philodendron

Le rempotage d'un monstera intervient en général tous les 1 ou 2 ans et après une bouture, au cours du printemps. Vos plants ont besoin d'un substrat riche, composé du terreau de votre choix, de compost et de terre de jardin.

Pensez bien à déposer dans vos pots ou trous des billes d'argile et un peu de sable : deux composants utiles au drainage et ainsi au développement du système racinaire. Enfin, rajoutez de la terre sur le dessus dès que cela en manque.

Bouturer un monstera

La multiplication du monstera peut être réalisée grâce à plusieurs méthodes dont celle du bouturage.

Le bouturage par immersion

  1. Préférez des tiges pourvues de feuilles, en coupant sous elles, là où des racines aériennes poussent ;
  2. Positionnez vos tiges dans de l'eau et attendez que des racines prennent vie ;
  3. Renouvelez l'eau régulièrement ;
  4. La venue de racines peut prendre du temps : assurez-vous toujours que la zone est bien sous l'eau.

Le bouturage en terre

  1. Là aussi, choisissez des tiges pourvues de feuilles et au préalable, bien coupées ;
  2. Plantez-les ensuite dans un pot rempli de terreau composé de sable et de tourbe. Cet amendement organique possède de nombreuses qualités, propices à la bonne santé des sols ;
  3. Recouvrez votre pot afin de créer une ambiance de serre et installez votre pot à un endroit où la température est de 25 °C environ et pourvu d'une lumière tamisée ;
  4. Quand des feuilles apparaissent, vous pouvez replanter vos plantules dans un terreau tel que décrit plus haut.

Plantes d'intérieur