Le potager sur pieds, idéal pour cultiver sur une petite surface

Sur un balcon, dans une petite cour ou même dans un jardin, le potager sur pieds a de nombreux avantages ! Découvrez comment l'installer chez vous et quels légumes y planter.

Le potager sur pieds, idéal pour cultiver sur une petite surface
© Botanic / Stéphane Couchet

Qu'est-ce qu'un potager surélevé ?

Un potager sur pieds est tout simplement une construction surélevée permettant la culture de fruits et de légumes. Il a l'avantage de ne pas contraindre le jardinier à courber l'échine. Étant en hauteur, il favorise un bon drainage et garde un substrat aéré, puisqu'il n'est pas piétiné. Par ailleurs, on peut planter plus densément que dans un potager traditionnel.

Quelle est la hauteur d'un potager surélevé ?

La hauteur standard est de 80 cm, elle permet de travailler sans avoir à se pencher. Vous pouvez tout à fait l'ajuster en fonction de votre taille. Si vous achetez la construction, vous pouvez raboter les pieds ou les surélever à l'aide de cales. Si vous le construisez vous-même, choisissez la hauteur des pieds de manière à ce qu'ils arrivent en bas du bassin. Ainsi, en ajoutant la hauteur du bac, vous pourrez travailler debout sans efforts.

Où placer son potager sur pieds ?

Si vous n'en avez qu'un, préférez le placer au soleil. En effet, la majorité des plantes potagères, comme les tomates, les courgettes et les carottes, aiment le soleil. Si vous souhaitez avoir plusieurs potagers surélevés, placez-en un à l'ombre ! Les épinards, radis, certains choux et salades se plaisent bien en situation ombragée. De nombreuses constructions sont équipées de roulettes ! Vous pouvez alors déplacer votre potager facilement, notamment en cas de fortes chaleurs.

Le potager sur le balcon

Parfaitement adapté aux petits espaces comme un balcon, une terrasse ou un toit, le potager surélevé est l'allié des urbains. Il permet de cultiver la terre, même lorsque l'on n'a pas... de terre ! En revanche, il faut bien vous renseigner sur la portance de votre extérieur, c'est-à-dire sa capacité à supporter une charge. Les balcons sont conçus pour pouvoir supporter 350 kg/m². Il faut donc bien calculer le poids de la construction, du substrat (mouillé) et des végétaux. Bien sûr, il faut ajouter une marge conséquente pour ne courir aucun risque. Il existe des substrats légers, composés de perlite ou de vermiculite par exemple.

Quelle terre utiliser dans un potager sur pieds ?

Il existe des terreaux "spécial potager", parfaitement adaptés à la culture des légumes. Ils sont composés d'azote, de phosphore et de potassium. Vous pouvez aussi faire votre terre de culture vous-même. Mélangez alors trois substrats en parts égales : de la vermiculite pour un bon drainage, de la tourbe pour la rétention d'eau et du compost pour fertiliser. Le substrat sera léger grâce à la vermiculite et offrira assez d'eau et de nutriments grâce aux deux autres composants.

Quels légumes planter dans un potager sur pieds ?

Tous ceux que vous voulez ! Excepté le maïs qui prend une place trop importante pour être cultivé en bacs. Les plantes aux besoins en eau importants seront cultivés côte à côte. À l'inverse, celles qui n'ont pas besoin de beaucoup d'eau, comme l'oignon, les pommes de terre et la topinambour, gagneront à être cultivés proches les uns des autres.

Quel matériau privilégier ?

  • Le bois : robuste et durable, le bois est idéal pour un potager surélevé. Authentique, il a un aspect naturel qui ne dénature pas le jardin. Comme toutes les utilisations extérieures, le bois doit être naturellement imputrescible ou traité.
  • Le plastique : léger et facile d'entretien, le plastique est l'un des matériaux utilisés pour les potagers sur pieds. S'il peut faire parfois bas de gamme, un modèle anthracite sera tout de suite plus élégant.
  • En métal : l'acier galvanisé résiste bien aux intempéries. Solide, c'est un matériau pérenne. Il en va de même pour l'aluminium qui a l'avantage d'être léger.
Potager