Biodiversité : redonner du sens à son jardin

Les études alarmantes sur le déclin massif de la biodiversité s'accumulent : face à ce constat il devient urgent de ne plus compter seulement sur les politiques publiques et les initiatives collectives. Le changement peut émaner d'initiatives personnelles notamment via l'aménagement de votre jardin personnel. Ainsi, en changeant de regard sur votre jardin et en ne le considérant plus seulement comme un "ornement" pour le plaisir des yeux mais bien comme un espace de vie et d'accueil pour la biodiversité, vous pouvez participer activement au maintien de certaines espèces.

Biodiversité : redonner du sens à son jardin
© Karin Jhne/123RF
paysagiste-philippe-feugere
Le paysagiste Phlippe Feugère © Plaine Environnement

Laisser la vie revenir dans les sous-sols

Redonner "vie" à son jardin commence par une prise conscience sur la nécessité de ne plus polluer les sols. Il convient ainsi d'éviter tout traitement – y compris sous forme d'engrais – qui pourrait les déstructurer. Car la pollution des sols entraîne de graves répercussions : tout d'abord, en diffusant des intrants à outrance, on pollue l'intégralité des sols internes et externes. Les désherbants et engrais ont ainsi pour effet de détruire la vie microbienne du sous-sol et de tuer les vers de terre, hors ceux-ci sont indispensables à l'aération des sols de votre jardin. Vous ne le voyez peut-être pas mais le sous-sol de votre jardin est aussi vivant que le hors-sol ! Enfin en traitant le sol de votre jardin vous risquez de contaminer les insectes, mammifères et oiseaux qui y vivent et viennent s'y nourrir.

biodiversite-jardin-oiseau
© patriciadz/123RF

Mettre fin aux jardins aseptisés

Longtemps considérés comme de l'ornement, les jardins des particuliers sont très entretenus : il reste ainsi peu de place à la végétation spontanée et à la biodiversité pour évoluer et s'épanouir. Ainsi la tonte trop régulière de votre jardin épuise ses richesses naturelles et vous entraîne dans un cercle vicieux car plus on tond tôt dans la saison plus on va avoir besoin de tondre. Il est plus judicieux de laisser un peu votre gazon se développer au début de la saison : vous tondrez ainsi moins souvent et la repousse sera plus lente ce qui bénéficiera à la reproduction des insectes et des petits mammifères. Cela vous permettra également de générer moins de déchets verts !

S'il peut être nécessaire d'entretenir avec un soin spécifique certaines zones de son jardin - les entrées de maison par exemple - il est important de laisser des espaces dédiés à la végétation spontanée pour que la nature puisse reprendre ses droits et la biodiversité s'installer durablement. Il est ainsi crucial de changer de regard sur ce que l'on nomme communément les "mauvaises herbes" car elles peuvent être votre meilleur allié pour faire revenir la vie dans votre jardin.

Miser sur les végétaux favorables à la biodiversité

En effet, le premier réflexe du particulier qui souhaite entretenir un minimum son jardin est certainement d'ôter la végétation spontanée qu'il peut considérer comme nuisible à la qualité visuelle de son espace extérieur. Ce geste n'est pas sans conséquences pour la biodiversité qui se nourrie largement de ce type de végétation. Ainsi, si vous souhaitez pouvoir contempler les papillons colorés durant la période estivale, rien de mieux que de conserver un ou deux bouquets d'orties dans votre jardin : ils en sont particulièrement friands ! Le pissenlit est également un végétal stratégique pour le maintien de la biodiversité : il contient énormément de pollen et est donc une des plantes les plus nutritives pour les insectes pollinisateurs. Et qui dit plus d'insectes dit également plus d'oiseaux !

biodiversite-jardin-papillon
© quangpraha/123RF

Encore faut-il que ces derniers puissent s'abriter efficacement dans votre jardin : pour les y aider, rien de mieux que le lierre. Souvent jugé peu esthétique, ce végétal est très utile à la biodiversité : il attire les insectes (lorsqu'il fleurit il se transforme en véritable rucher !) et donc les oiseaux. Il leur fournit par ailleurs un excellent refuge durant l'hiver grâce à son feuillage persistant. Il a également le mérite de fructifier durant l'hiver, fournissant ainsi de la nourriture à certaines espèces d'oiseaux.

Ainsi, pour faire revenir la faune dans votre jardin, il est important d'opter pour une palette de végétaux d'ornement qui pourront lui assurer les ressources nutritives suffisantes. Le Pyracantha, "buisson ardent", est une option intéressante : en plus d'apporter une touche de couleur à votre jardin, il garantira aux oiseaux une source de nourriture. Et pour avoir la chance d'apercevoir des écureuils rien de tel qu'un noisetier ou un noyer ! Enfin si vous souhaitez vous émerveiller avec vos enfants devant une famille de hérissons, veillez à respecter les critères suivants : un jardin ouvert, contenant du bois en décomposition riche en insectes et des résidus de tonte et dans lequel repose un petit tas de bois dans lequel ils pourront faire leur nid. Et surtout aucun traitement !

Avec quelques petits gestes vous pouvez ainsi redonner vie à votre espace extérieur et contribuer efficacement à la sauvegarde de la biodiversité !

En partenariat avec l'Unep - Les entreprises du paysage

Biodiversité : redonner du sens à son jardin
Biodiversité : redonner du sens à son jardin

Le paysagiste Phlippe Feugère © Plaine Environnement Laisser la vie revenir dans les sous-sols Redonner "vie" à son jardin commence par une prise conscience sur la nécessité de ne plus polluer les sols. Il convient ainsi d'éviter tout...

Autour du même sujet