Pyracantha (Buisson ardent)

Longtemps mis au ban des jardins, le pyracantha fait son grand retour depuis quelques années. Cet arbuste décoratif et épineux trouve sa place dans des haies défensives mais peut aussi être palissé sur un treillage, planté en pot ou taillé en boule. Flamboyant, avec ses fruits rouges à jaune doré qui apparaissent en automne et durent tout l'hiver, il porte bien son surnom de "buisson ardent". Le pyracantha est très utile pour les oiseaux qui se nourrissent de ses baies mais il est à cultiver en prenant certaines précautions.

Pyracantha (Buisson ardent)
© Sara Tassan Mazzocco/123RF

Planter un pyracantha

Le pyracantha aime les sols profonds et bien drainés mais il peut se planter dans tous types de sols. Evitez de choisir une terre trop calcaire.

Il est préférable de le planter à l'automne pour un bon enracinement, mais vous pouvez également le mettre en terre au printemps. Privilégiez une exposition ensoleillée, même si cet arbuste résistant sait s'adapter à la mi-ombre.

Lorsque vous plantez vos pyracanthas, prenez en compte la taille qu'il atteindra une fois adulte :

  • En palissage contre un mur, éloignez-le d'environ 30 centimètres.
  • Dans une haie défensive, espacez les pyracanthas d'environ 80 cm à 1 m.
  • Saviez-vous que le pyracantha peut également être cultivé en bonsaï ?

Quel entretien pour le pyracantha ?

Le pyracantha est un arbuste résistant. Il aura besoin de peu de soins et d'entretien. Cependant, veillez à l'arroser suffisamment pendant ses deux premières années de vie. Ensuite, vous pourrez limiter les arrosages aux périodes de fortes chaleurs. En hiver, paillez le pied de votre jeune pyracantha, les premières années de sa vie il est assez fragile et sensible au froid malgré sa rusticité.

Quand et comment tailler les pyracanthas ?

Pour cette opération, munissez-vous de gants très épais, ses épines peuvent être dangereuses. La taille dépendra de la situation de votre arbuste. Vous pouvez donner libre cours à votre imagination et à vos envies : s'il n'est pas en haie ou palissé, il pourra être taillé en topiaire et vous le transformerez en nuage, en colonne, en arche... 

De manière générale, pour une taille de silhouette (à effectuer au printemps, les premières années) :

  1. N'hésitez pas à tailler sévèrement.
  2. Les premières années, donnez-lui la forme souhaitée en coupant environ la moitié de la longueur des rameaux et en coupant les tiges trop frêles.
  3. Une fois la forme obtenue, vous pouvez vous contenter d'une taille d'entretien pendant laquelle vous supprimerez les rameaux disgracieux et les branches plus âgées.
  4. Après la floraison, taillez les jeunes pousses pour favoriser l'apparition de baies.
  5. Vous pouvez également supprimer les fruits desséchés avant la floraison, vers les mois de mars ou avril.

Si votre pyracantha est dans une haie

  1. Une taille d'entretien en début d'été est obligatoire, une seconde taille en septembre recommandée.
  2. Avant la reprise de la végétation taillez le bois malade et mort.

Si votre pyracantha est palissé contre un mur

  1. Coupez les jeunes pousses de la moitié de leur longueur tant que l'arbuste n'a pas couvert la totalité de son support.
  2. Supprimez les rameaux qui dépassent trop.

Quand et comment bouturer le pyracantha ?

Le bouturage du pyracantha s'effectue en août ou en septembre.

  1. Choisissez des tiges semi-ligneuses de 15 à 20 cm.
  2. Enlevez les fruits et la plupart des feuilles sur les branches. Ne laissez que quelques feuilles sur le haut de la tige.
  3. Placez les tiges sous châssis entre 15 °C et 18 °C.
  4. Après environ 3 mois, vous pouvez repiquer en godet.
  5. Plantez votre bouture en pleine terre au printemps suivant

Maladies du buisson ardent

Connaissez-vous la folle aventure du pyracantha, qui connut la gloire dans les jardins des années 1960 et 1970 dans les lotissements nouvellement construits à la périphérie des villes ? Utilisé pour garnir les haies entre les maisons, il a propagé le feu bactérien, une grave maladie qui affecte les plantes de la famille des Rosacées. Pour s'en protéger, de nombreuses communes en ont interdit la commercialisation et la plantation, et certaines ont même fait arracher toutes ces plantes devenues indésirables. Depuis quelques années, il fait son grand retour. Les variétés sélectionnées chez les horticulteurs sont désormais des espèces résistantes au feu bactérien et à la tavelure.

L'arbuste peut être touché par ces deux maladies mais peut aussi être visité par des pucerons, des chenilles ou des cochenilles.

Le pyracantha est-il dangereux ?

Le pyracantha est garni de nombreuses épines longues et acérées. Cela en fait un allié parfait pour les haies défensives mais il faut être très prudent en s'en approchant, ses dards peuvent pénétrer profondément dans la peau. Utilisez des gants épais et éventuellement, des lunettes de protection.

En outre, si ses fruits font le régal des oiseaux, ils ne sont pas comestibles par l'homme. Il est donc doublement recommandé de tenir les enfants éloignés des buissons ardents.

Comment se débarrasser d'un pyracantha ?

Le buisson ardent est une espèce défensive mais aussi très invasive. Il se reproduit facilement et pousse très vite, prenant ainsi la place de plantes à la croissance plus lente dans le jardin. Si vous souhaitez vous débarrasser de l'un de ces arbustes, il faudra vous armer d'une pioche et de patience. Effectuez cette opération de préférence à l'automne. Avant d'arracher la souche, coupez toutes les branches épineuses. Le tronc en est dépourvu, il sera donc plus facile de l'arracher sans les épines. Souvent, il ne suffira pas de le couper ou de l'arracher car les racines pourront continuer à se développer une fois l'arbuste coupé. Il est recommandé de placer un grand sac poubelle noir sur la souche pour laisser les racines s'épuiser et réduire les risques de repousse.