Préliminaires : femme ou homme, comment se préparer pour l'amour

A chacun d'inventer ses propres préliminaires, en variant les pratiques et les positions. Caresses, baisers, relations bucco-génitales, jeux érotiques, strip-teases, regarder des vidéos coquines et on en passe... Nos conseils pour faire grimper désir et plaisir avant de faire l'amour.

"Techniquement, les préliminaires regroupent l'ensemble des caresses qui précèdent le coït ou la sodomie", explique la psychologue clinicienne et sexologue Caroline Le Roux. Plus précisément : si vous embrassez votre partenaire sans autre idée derrière la tête, c'est juste un baiser d'amour. Si vous l'embrassez avec l'espoir de le déshabiller dans quelques secondes, ce baiser fait alors partie des préliminaires !

Définition

Les préliminaires sont très agréables, mais au départ, leur fonction est purement biologique. "Ces moments servent à faire monter l'excitation afin de préparer les deux corps à la pénétration. Généralement, il suffit à l'homme de quelques dizaines de secondes pour être en érection, explique Caroline Le Roux. La femme, en revanche, a besoin de plusieurs minutes avant que son vagin ne se lubrifie." Ce qui peut expliquer le décalage qui existe parfois entre les partenaires. Certains individus sont plutôt "essence", d'autres "diesel" ! Mais rien n'est figé dans le temps : selon l'état d'esprit, les pratiques, la position dans laquelle on se caresse, notre corps se rend disponible à l'amour et au rapport sexuel plus ou moins rapidement.

Préliminaires pour l'homme 

On a tendance à penser que les zones érogènes de l'homme se résument aux parties génitales. Or, d'autres parties du corps méritent d'être explorées pour faire grimper l'excitation.

  • Un homme peut tout à fait apprécier les baisers ou les caresses octroyées avec amour au niveau des mamelons par exemple. Le ventre et l'entrecuisse sont également des parties sensibles. Pour savoir s'il aime, on essaie en douceur !
  • La zone génitale est généralement la plus réceptive aux caresses. Il peut s'agir, par exemple, de caresses sensuelles plus ou moins appuyées appliquées à l'ensemble de cette zone, et non seulement au phallus lui-même.
  • La fellation, caresse bucco-génitale par excellence, constitue également un grand classique généralement très apprécié. Douce, intense, sauvage... On peut la pratiquer dans diverses positions (à genoux au bord du lit, en 69…). Elle peut d'ailleurs suffire à provoquer un orgasme chez l'homme.

Préliminaires pour la femme

Le corps de la femme est réceptif aux caresses préliminaires pendant l'amour. Voici les préférées de la gent féminine.

  • Le baiser, accompagné de caresses au niveau des cheveux et de la nuque, est souvent très efficace et prépare à l'amour.
  • D'autres zones telles que les seins ou le lobe des oreilles apprécient souvent d'être caressées, de même que le ventre, les fesses ou encore l'intérieur des bras...  
  • Évidemment, la zone génitale (lèvres, clitoris, vagin…) est elle aussi particulièrement érogène. De simples caresses au niveau de cette zone (fesses incluses) peuvent suffire à provoquer une vive excitation chez la femme.
  • Le cunnilingus, cette autre caresse bucco-génitale, constitue un préliminaire très appuyé, qui peut suffire lui aussi à déclencher l'orgasme chez la femme. Et pourquoi ne pas changer de position ? On peut recevoir un cunnilingus allongée sur le lit, mais aussi en s'asseyant au bord du lit, ou sur le canapé !

Comment faire les préliminaires

  • Il faut tout d'abord noter que le corps dans son ensemble est potentiellement érogène. On évite alors de se concentrer sur une seule zone et on part à l'aventure. La tension sexuelle grimpe davantage quand on tourne autour du pot !
  • De bons préliminaires demandent un minimum de temps. Inutile de bâcler, car plus c'est lent, plus c'est bon. De temps en temps, on peut à l'inverse sauter les préliminaires pour une partie de quick sex. Le plaisir de se retrouver n'en sera que plus important !
  • On concocte une ambiance qui nous plaît : bougies, lumière tamisée, musique… Il est important de lâcher prise et de se vider la tête pour des préliminaires exquis !
  • On ne réfléchit pas trop, car l'important dans les préliminaires reste de s'abandonner l'un à l'autre. On se laisse guider par l'instant magique.
  • On n'hésite pas à alterner : je donne du plaisir et de l'amour et j'en reçois !
  • On guide notre partenaire. Si on a des préférences, des envies soudaines, on le lui indique : nouvelle pratique, nouvelle position, nouvelle caresse…

Idées de préliminaires

Après quelques années, peut-être avez-vous l'impression de répéter un peu trop souvent les mêmes gestes et les mêmes caresses ? Vous savez ce qui excite votre partenaire alors vous allez à l'essentiel, oubliant de vous réinventer ? Il est temps de mettre un peu de piment dans vos préliminaires à la recherche de sensations plus inédites pendant l'amour.

  • On ose les changements : comme durant l'amour, on peut initier une nouvelle position pour se caresser et faire monter la température. S'embrasser debout, se toucher sur le lit, allongés, assis ou à genoux…
  • On peut utiliser des sextoys ! "J'aime bien l'idée des sextoys, qui se sont beaucoup démocratisés, explique Caroline Le Roux. Avant il n'y avait que des godemichés. J'aurais plutôt tendance à conseiller à mes patients les anneaux et autres vibromasseurs, qui peuvent exciter le plaisir des deux partenaires."
  • Un autre moyen de pimenter vos ébats : les entamer dans un lieu qui n'est a priori pas fait pour ça ! Au cinéma, au restaurant, dans la voiture... Il y a toujours moyen de prodiguer quelques caresses excitantes dans des positions étonnantes, sans se faire voir ! "La peur d'être démasqués rajoute à l'excitation", analyse Caroline Leroux. Ensuite, on poursuit à l'abri des regards.
  • On peut visionner un film porno pour faire travailler notre imaginaire. D'abord, on regarde, en s'interdisant presque les caresses. La frustration augmente l'envie de faire l'amour, qui devient irrépressible !
  • On s'occupe de son partenaire en exclusivité en jouant au jeu du dominant-dominé, à condition d'être consentants. Ainsi, c'est tout pour lui. La prochaine fois, c'est tout pour nous !

Les préliminaires : et après ?

Les préliminaires, c'est super. Mais la phase de ce que l'on pourrait appeler les "post-liminaires" peut elle aussi s'avérer très importante après avoir fait l'amour. "C'est vrai que c'est aussi une étape importante mais souvent, chacun vaque à ses occupations, souligne la sexologue Caroline Le Roux. Pour la femme, même si ça n'est pas très romantique, il est important qu'elle aille uriner afin d'éviter une éventuelle infection. Quant à l'homme, la grande décharge émotionnelle provoquée par l'orgasme, ainsi que la libération d'endorphines, provoquent souvent un assoupissement." Qu'il ne faut pas prendre mal, donc, ça n'est pas parce qu'il ne veut pas parler.

Par ailleurs, si l'homme est moins tendre après l'acte sexuel qu'avant c'est peut-être tout simplement parce qu'inconsciemment "comme il sait qu'il ne peut pas recommencer tout de suite, il ne veut donc pas solliciter sa partenaire, de peur d'être mis dans une situation qu'il ne pourra pas assumer".

On profite d'avoir touché le septième ciel ensemble pour s'assoupir l'un contre l'autre, en position fusionnelle… C'est très agréable et ça renforce les liens amoureux !