Anne-Sophie Lapix a 50 ans: "Baguette beurrée", 2 grands garçons, Drogue et Alcool, "Talons pour son mari"...

Joyeux anniversaire Anne-Sophie Lapix! La journaliste qui fait trembler les politiques célèbre ses 50 ans ce 29 avril. L'occasion de revenir sur son parcours, Chazal et Denisot, les hommes de sa vie, mais aussi ses drôles de petites lubies...

Anne-Sophie Lapix a 50 ans: "Baguette beurrée", 2 grands garçons, Drogue et Alcool, "Talons pour son mari"...
© ISA HARSIN/SIPA (publiée le 29/04/2022)

Avec son regard acier et son tempérament bien trempé, Anne-Sophie Lapix a tout de la bombe du PAF, celle qui explose quand on ne l'attend pas avec ses réparties tenaces. Depuis ses frémissements journalistiques alors qu'elle écrivait un fanzine avec ses copines, à son prix d'intervieweuse de l'année en 2012, Anne-Sophie Lapix a su se rendre indispensable pour le paysage audiovisuel français, une reine de l'actu capable d' affronter les politiques, avec un sens de la justice et de la vérité. Retour sur son histoire, et des anecdotes plus intimes et légères.

Anne-Sophie Lapix, Luzienne et fille de Claude et Claudine

Anne-Sophie naît le 29 avril 1972 à Saint-Jean-de-Luz. Son père Claude est entrepreneur en bâtiment, alors que sa mère Claudine, est psychologue. Cadette de la fratrie, sa grande soeur Gaëlle a un an de plus qu'elle. Une enfance paisible face à la douceur de l'Océan Atlantique, bien que ses parents se séparent alors qu'elle est âgée de 9 ans. 

Passion rugby pour Anne-Sophie Lapix

Enfant de la balle, ou plutôt du ballon oval, Anne-Sophie Lapix qui grandit au Pays-Basque, découvre très vite la ferveur du rugby dans sa région natale. "J'ai très tôt baignée dans l'ambiance des matchs de rugby, confie-t-elle à Elle. Je regardais le Tournoi des V Nations avec mon père. Plus tard, au lycée, beaucoup de copains jouaient au rugby. Ça a entretenu mon intérêt pour ce sport."

Elle écrit un journal avec ses copines de CM2

Dans les colonnes de L'Étudiant, la journaliste fait part de sa passion née très tôt. "J'étais curieuse, j'aimais écrire, j'avais envie de rencontrer des gens et de leur poser des questions... En CM2, nous avions un petit journal avec des copines. C'était nullissime mais rigolo!" Un premier journal embryonnaire qui l'amènera pourtant quelques années plus tard, a présenté le journal télévisé de France2.

Anne-Sophie Lapix, une adolescente facile : "Je ne buvais pas, je ne fumais pas"

Avec ses parents assez cool, "des vrais parents des années 1970", comme elle le précise à L'Étudiant, "qui ne s'occupaient pas de nos devoirs", la jeune fille s'épanouit avec une certaine liberté de tons et de choix de vie. Si sa soeur, passionnée de musique, est devenue prof de piano, très vite la petite Anne-Sophie sait qu'elle sera journaliste. Son adolescence se déroule avec la même sérénité: "J'ai eu une adolescence assez facile, confie-t-elle au site Parenthèses. Ma mère me laissait sortir assez facilement, mais je ne buvais pas, je ne fumais pas, je ne me droguais pas… Elle m'a fait confiance très tôt et je ne trahissais pas sa confiance."

Danse, tennis et yoga pour une sportive accomplie

De ces années de danse classique, Anne-Sophie Lapix a conservé la rigueur d'une pratique régulière. Très sportive, elle s'astreint à un programme chargé: "Du tennis deux fois par semaine et du yoga avec un coach, chez moi, le samedi." Un esprit sain dans un corps sain pour la punchlineuse du PAF.

Anne-Sophie Lapix avale une baguette beurrée le matin

Sa morning routine? Du pain pour bien commencer la journée. "Je mange une petite baguette beurrée tous les matins mais, après, je ne touche plus au pain de la journée, précise-t-elle à Elle. Franchement, c'est efficace. Tout comme de limiter la consommation de mes gâteaux préférés durant le week-end."

Très présente à la maison, ses garçons pensaient qu'elle était mère au foyer

Malgré son emploi du temps chargé, la journaliste s'est toujours appliquée à être une maman "très présente", comme elle le confiait à  Télé 7 Jours: "À tel point que mes enfants pensaient il y a encore un an que j'étais mère au foyer." Maman de deux garçons, Esteban qui aura 20 ans en juin 2022, et un autre garçon né en 2006, elle a toujours su concilier sa vie de famille et ses obligations professionnelles. 

Anne-Sophie Lapix a élevé seule ses 2 enfants

Si l'on sait qu'elle a épousé celui qui est aujourd'hui son mari, le publicitaire Arthur Sadoun, en 2008, l'on en sait beaucoup moins sur ses amours passées. Preuve irréfutable toutefois, les deux enfants d'Anne-Sophie Lapix, qu'elle évoque avec beaucoup de tendresse: "J'ai l'impression à la fois d'avoir mes règles, parce que ce sont deux garçons et que je les élève seule, confie-t-elle au site Parenthèse. Il faut les tenir. Et à la fois, c'est très cool, très câlin."

Anne-Sophie Lapix face à Marine Le Pen : "Je vois qu'il y a un problème de calcul"

Après avoir présenté Zone Interdite, ou encore C à vous, la journaliste qui confie volontiers être plus à l'aise face à des politiques qu'à des artistes, est aux rênes du magazine politique Dimanche+. L'un de ses faits marquants reste encore son interview sans ménagement de Marine Le Pen, où elle malmène la présidente du RN avec des questions très techniques. Interrogée sur le financement de son programme en 2012, la candidate est bien à la peine face à la pugnacité d'Anne-Sophie Lapix. "Je vois qu'il y a un problème de calcul!", lui répètera à plusieurs reprises la journaliste, stoïque et déterminée. Un véritable moment de télévision, qui lui vaudra sans doute son sacre d'Intervieweuse de l'année en 2012.

Anne-Sophie Lapix n'est pas une fashionista

La journaliste a beau s'exposer face caméra, elle avoue sans détour ne pas trop avoir le sens du style. Interviewée par Madame Figaro, elle expliquait alors: "La mode est un phénomène qui me surprend, que je ne comprends pas toujours et qui me déstabilise." Finalement, comme toutes les femmes, son oeil se fait au grès de ses rencontres. "Mais parfois, je peux être prise dans ses filets après avoir remarqué deux ou trois personnes dans la rue avec des vêtements qui me plaisent."

Son look casual chic : jean et chemise blanche

Pas de chichi donc pour cette , qui opte juste pour un style à son image, simple et élégant. "J'aime les vêtements cintrés et les basiques chics: chemise blanche ou noire, veste noire ou blanche, jean, chaussures à talons". Elle a beau affronter le regard de millions de français, pas question pour autant d'opter pour des propositions mode délirantes. "Je déteste me faire remarquer, même si j'apprécie les beaux vêtements, précise-t-elle encore à Madame Figaro. Être apprêtée ne veut pas dire se déguiser. J'aime me sentir belle et à l'aise dans ce que je porte."

Anne-Sophie Lapix (1M68) , obligée de porter des talons pour son mari

Bien qu'elle n'aime pas se faire remarquer, il y un accessoire mode qui fait office d'indispensable dans son vestiaire: les talons. Mais plus pour une raison pratique qu'esthétique, comme elle le souligne encore à nos confrères de Madame Figaro. "Mon mari mesure 1,97 m! J'adore porter des talons et je pourrais même danser des heures avec des talons aux pieds."

Anne-Sophie Lapix ne s'expose pas au soleil 

Comme elle le révèle dans les colonnes du magazine Elle, Anne-Sophie Lapix a bien une astuce beauté murmurée par les maquilleuses de plateaux. "Les personnes qui m'ont fait des soins m'ont toujours dit de ne pas aller au soleil. J'y vais quand même, mais en me protégeant avec un écran élevé." Difficile de résister à l'appel des rayons UV du Pays-Basque...

Ses idoles : Claire Chazal et Michel Denisot

Quand il s'agit de partager ses coups de coeur pour ces confrères stylés, la journaliste Anne-Sophie Lapix répond sans détour: "Claire Chazal, et Michel Denisot dont les costumes sont toujours parfaitement ajustés." Des personnalités qui brillent plus pour leur sens de l'info ... que pour leur suivi des tendances !