Fiona Gélin a 60 ans : Visage "changé", "Drogue", Alcool "dès le réveil", "Suicide" et "Maladie"... c'est du passé !

Fiona Gélin fête ses 60 ans le 22 mai. La comédienne, ruinée pendant le confinement, a retrouvé la joie de vivre grâce à son célèbre compagnon, de 20 ans son cadet. Son illustre famille, ses photos de charme, ses regrets ("J'étais une paire de seins et de fesses avant d'être une comédienne"), ses addictions, l'argent, son fils... et tout ce que vous ne saviez pas sur la rayonnante sexagénaire.

Fiona Gélin a 60 ans : Visage "changé", "Drogue", Alcool "dès le réveil", "Suicide" et "Maladie"... c'est du passé !
© Fiona Gélin en juillet 2021 par JP PARIENTE/LAURENT VU/SIPA

Fiona Gélin célèbre ses 60 ans ce dimanche 22 mai. Si la comédienne a durablement marqué le cinéma et le théâtre français, elle a eu un parcours semé d'embûches, entaché par des addictions à l'alcool et à la drogue ainsi que par de (récents) problèmes d'argent. Mais aujourd'hui, la comédienne a retrouvé l'amour en la personne du musicien ChardRy. Sortie du tunnel, l'actrice a gagné le combat contre ses vieux démons. Sa célèbre famille, ses drames, son compagnon, son fils... Voici tout ce que vous ne saviez pas sur Fiona Gélin...

Fiona Gélin : une famille en or

Fiona Gélin nait 22 mai 1962 à Boulogne-Billancourt. Elle est la fille de l'acteur Daniel Gélin et du mannequin Sylvie Hirsch, égérie de Christian Dior dans les années 1950. Elle est la demi-sœur des acteurs Xavier Gélin et Maria Schneider, la sœur du comédien Manuel Gélin et la tante du réalisateur Hugo Gélin

Fiona Gélin a posé pour Mireille Darc

C'est en posant pour des photos de charme dans les magazines Playboy et Lui, notamment pour l'objectif de Mireille Darc, que Fiona Gélin commence sa carrière.

Fiona Gélin : son addiction à l'alcool

Fiona Gélin mène un combat acharné contre l'alcoolisme pendant de nombreuses années. L'actrice a commencé à boire étant jeune, sans réaliser qu'elle s'empêtrait dans les sables mouvants de l'addiction. "J'étais extrêmement timide petite. Et quand j'ai commencé à faire les marchés à l'île de Ré le matin, avec les primeurs, le petit coup de vin blanc et j'ai vu que tout d'un coup, ça me désinhibait, ça enlevait ma timidité. Ça a commencé comme ça", a expliqué la fille Daniel Gélin sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, le 23 février 2022.

Les ravages de l'alcool étaient bien réels pour Fiona Gélin, qui buvait du rhum dès le réveil et consommait la boisson tout au long de la journée. "C'est une sacrée saloperie. On se suicide tous les jours un petit peu si on boit (...) Ça fait du mal et ça abîme énormément. Ça change énormément le visage", a-t-elle déploré.

Fiona Gélin, transformée grâce à son fils et son (jeune) compagnon

C'est notamment grâce à son fils Milan, 32 ans, né de son ancien amour avec l'acteur Michel Albertini, et à son compagnon de 20 ans son cadet, le musicien Richard Bauduin, alias ChardRy, que Fiona Gélin a pu gagner le combat contre l'alcoolisme. "Il m'a fallu trois fois pour m'en sortir. Ce qui m'a sauvée, c'est la foi et l'amour. Mais c'est vrai que c'est une maladie", a-t-elle détaillé dans l'émission de Cyril Hanouna. "J'ai eu l'amour qui est entré dans ma vie. Toute seule, je pense que je serais encore sous médicaments", a-t-elle ajouté. 

La comédienne se souvient parfaitement du jour où elle a décidé de se reprendre en main: "J'ai eu très peur. J'ai arrêté parce que le médecin m'a dit: 'Madame Gélin, vous voulez continuer de vivre ou pas ?'. J'ai dit : 'Oui, je suis grand-mère, j'ai mon fils, j'ai des choses à faire'. Ça m'a donné le déclic".

Quant à son compagnon, il lui a également donné le déclic pour s'en sortir. "Je lui ai mis le marché en main, je voulais bien m'engager si elle arrêtait de boire", s'est-il souvenu dans Gala.

Fiona Gélin a d'ailleurs précisé que son penchant pour l'alcool était un triste héritage de famille: "J'ai une fragilité, c'est comme ça. On l'a tous dans ma famille. Mon père en avait une, Manuel mon frère en a une, mon demi-frère et ma demi-soeur tous deux décédés". Mais elle est heureuse d'avoir pu s'en sortir pour servir de "contre-exemple" à son fils de 33 ans, Milan. "Il est complètement clean, tant mieux. Il est ma grande réussite, tout comme la petite-fille de 10 ans qu'il m'a donnée, Giulia", a-t-elle assuré.

Fiona Gélin touchait 500 euros par mois 

Fiona Gélin "ne gagnait plus que 500 euros par mois avec le confinement", a raconté son compagnon, le chanteur ChardRy, à Gala, en mai 2022. S'il l'a aidée à sortir de l'alcoolisme, le musicien l'a également soutenue dans sa carrière d'actrice et l'a encouragée à sortir de l'ornière. "Je l'ai encouragée à monter son spectacle de lecture et de poèmes de son père, Daniel Gélin, pour les vingt ans de sa disparition, parce qu'elle y tenait", a-t-il expliqué.

Et d'ajouter: "De son côté, elle m'a motivé pour monter ma boîte de production. Nous ne nous contentons pas de roucouler, nous sommes amis-amours, ça permet d'avancer".

Fiona Gélin a dû vendre son appartement : sa détresse

Fiona Gélin avait déjà évoqué sa détresse, en novembre 2020, dans Non Stop People. Dans la tourmente, l'actrice avait expliqué qu'elle vivait grâce à l'allocation aux adultes handicapés (AAH), puisqu'elle est atteinte d'arthrose, et qu'elle ne touchait que 500 euros par mois. "J'ai vendu mon appartement à Montmartre, parce que j'ai été hypothéquée. Comment tu veux payer les charges quand tu es au RSA?", s'est-elle exclamée face à Jordan De Luxe. 

Si elle a pu jouer dans des pièces de théâtre ces dernières années, celles-ci ne lui ont pas fait remporter le pactole, loin de là. "Il n'y a pas eu de captation pour les deux pièces de théâtre que j'ai faites il y a deux ans. C'était des petites tournées, donc j'ai peu gagné", a-t-elle expliqué. Alors, Fiona Gélin tentait, vaille que vaille, de sortir du tunnel : "J'ai des amis, je me débrouille et c'est pour ça qu'il faut que je termine vite mon troisième livre pour avoir l'avoir".

Fiona Gélin, "une paire de seins" : sa carrière entravée à cause de la promotion canapé 

La comédienne admet que sa carrière a été largement entachée par l'alcool et la drogue. "L'alcool est venu très tard, mais la toxicomanie m'a empêché de travailler", a-t-elle d'abord expliqué avant de lâcher:

"Ce qui m'a surtout empêché de travailler, c'est le fait d'avoir refusé de coucher avec certains producteurs (...) J'étais une paire de seins et de fesses avant d'être une comédienne". Pour Fiona Gélin, être un sex-symbol était une véritable souffrance. "Même encore maintenant, mes fans me parlent de mon film érotique (...) Être un sex-symbol, c'est chiant. Les femmes me jalousaient", a-t-elle expliqué à Non Stop People.

Prête à raconter sa vérité, elle a ajouté qu'elle n'hésiterait pas à "balancer des noms" de producteurs qui lui ont fait du chantage avec la "promotion canapé", dans son livre. "Il y a un producteur qui m'a dit : 'Tu ne feras plus jamais de cinéma'", a-t-elle ajouté. À cause de ces avances repoussées, elle n'aurait pas pu jouer dans Détective, de Jean-Luc Godard, avec Johnny Hallyday.

Fiona Gélin : drogue, étiquettes et père célèbre

Mais Fiona Gélin est surtout en colère contre elle-même. Si elle avait pu remonter le temps, elle n'aurait pas touché à la drogue: "Je regrette. J'aurais pu tourner dix fois plus".

Quant à son patronyme, le même que celui de son célèbre père, le comédien Daniel Gélin, il ne lui a pas non plus été d'une grande aide dans sa carrière. "En France, on a le don de te mettre des étiquettes (...) Tout le monde s'est dit : 'La petite Gélin doit être blindée, son père est connu'. Je pense que cela aurait été plus facile de travailler si j'avais été découverte dans la rue". L'actrice a, selon elle, raté des rôles dans Rendez-Vous, d'André Téchiné ou L'été Meurtrier, de Jean Becker.