Campagnes à l'ère Covid-19 : les marques shootent à domicile

Crise sanitaire oblige, certaines marques ont joué la carte de l'originalité en capturant leurs mannequins et même leurs clients directement chez eux pour leur campagne printemps-été 2020. Digital 1 – Coronavirus 0.

Campagnes à l'ère Covid-19 : les marques shootent à domicile
© Instagram.com/Jacquemus

Dans l'impossibilité de poursuivre son rythme habituel, le monde de la mode doit se résoudre à revoir certaines habitudes, dont les shootings des campagnes en studio ou aux quatre coins du monde. Suite au Covid-19 et aux règles d'hygiène strictes, elles sont plusieurs a avoir organisé les shootings de leur nouvelle campagne au domicile des mannequins ou directement chez leurs clients. Une nouvelle façon de faire qui produit des clichés intimes, collant au plus près de la réalité.

Créativité 2.0

Les professionnels ont dû explorer des options digitales pour immortaliser les nouvelles collections. Comment réunir tous les ingrédients d'une production à distance en période de confinement ? Jacquemus et le célèbre photographe Pierre-Ange Carlotti ont tenté l'expérience en photographiant Bella Hadid via l'application Apple Facetime pour réaliser la campagne printemps 2020 du créateur français. Et le résultat n'a rien de bricolé. Révolu, le temps des webcams à l'image floue, la qualité permet la capture de photos qui n'ont pas à rougir face aux appareils pro. Si bien que la technique se répand, en témoigne le shooting de Geogia Fowler pour Russh Magazine, réalisé par la jeune Josie Musgrave. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

SO HAPPY TO SHARE WITH YOU JACQUEMUS AT HOME @bellahadid CAPTURED BY @blackpierreange SUMMER 2020 #jacquemusathome #facetime

Une publication partagée par JACQUEMUS (@jacquemus) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par j o s i e (@josiemusgravephoto) le

Bien que reclus, les professionnels de la mode n'ont pas manqué d'ingéniosité pour faire vivre la saison printemps-été 2020. Les mannequins fétiches de Zara ont reçu chez eux les dernières nouveautés de la collection. En résulte un lookbook aux poses maîtrisées où les vêtements évoluent dans des configurations rafraîchissantes à souhait. Se passant très bien d'un plateau de shooting cadré et d'une équipe dédiée, les égéries ont mis en valeur à leur façon les pièces phares sans que l'image de marque en pâtisse, bien au contraire.

balzac-paris-campagne-shooting-maison
La dernière Balzac Paris avec Marine, mannequin d'un jour © Balzac Paris

Shootings intimistes et "instagrammables"

Les shootings à domicile ont ainsi le vent en poupe depuis l'épidémie. Et pour cause, ces clichés aux décors personnels s'inscrivent parfaitement dans les codes des influenceurs sur Instagram, une configuration choyée par les marques pour des campagnes digitales. Comme pour le lookbook Zara réalisé par les mannequins entre canapé, cuisine et salon, Zalando a misé sur la "vraie vie" pour mettre en scène à distance sa campagne sport. Baptisée "Together I am Strong", cette dernière se présente comme un clip vidéo composé d'images réalisées par onze personnes chez elles pendant leur routine sportive. Surfant sur la vague de remise au sport durant le confinement, le multimarque en ligne a complété sa campagne d'un hashtag et de cours délivrés en live sur ses plateformes. De quoi se placer au plus près de la réalité de ses clients. 

La marque Balzac Paris a elle aussi suivi le mouvement et décidé de mettre ses clientes à l'honneur, en les invitant à poser avec sa nouvelle collection en appartement. Pas de mannequins professionnels, ni aucun artifice, simplement des clientes amatrices qui connaissent la marque sur le bout des doigts et la font rayonner comme personne. Quoi de mieux pour se projeter dans les pièces de la ligne printemps-été ? Pour la mode, la distanciation a pris des airs de reconnexion.