Alexandra Rosenfeld se met dans le bain avec Luz

Bien dans ses baskets comme dans son maillot de bain, Alexandra Rosenfeld imagine avec Luz Collections une capsule en matière recyclée pour surfer tout l'été. Entretien avec l'ex-Miss bien trempée.

Alexandra Rosenfeld se met dans le bain avec Luz
© Luz Collections

Alexandra Rosenfeld, Miss France et Miss Europe 2006 a tout pour elle : une famille de rêve (composée de son compagnon le journaliste Hugo Clément et de sa fille d'un premier mariage, Ava), dont on suit les aventures sur Instagram, un physique de top et les pieds bien sur Terre. Ce sont ces qualités qui ont séduit Claire et Alix Mougenot, créatrices de la marque de maillots de bain responsables Luz Collections, qui invitent la belle à l'accent chantant à collaborer cette saison, "Alexandra représente pour nous une femme naturelle et moderne qui ne se prend pas la tête" expliquent-elles avec évidence. À elles trois, elles ont pensé deux modèles de maillots sportifs pour surfer sur les vagues du monde entier cet été. Le tout composé de 78% de polyamide recyclé. Parce qu'il n'y a "plus d'excuse" pour distinguer le beau du bien. Rencontre avec la pétillante ambassadrice, plus nature, tu meurs.

Le Journal des Femmes : Comment s'est passée votre rencontre ?

Alexandra Rosenfeld : Je connaissais la marque depuis quelques années. Je savais que Claire et Alix Mougenot étaient dans une quête écologique, chic, sexy, qu'elles employaient du coton bio. Lors qu'elles m'ont contacté, j'ai été très flattée et j'ai dit "oui". En plus, j'ai commencé à faire du surf il y a deux ans. Je ne suis pas une grande championne, mais bon, je me débrouille. 

Comment êtes-vous intervenue dans l'élaboration des maillots ?

J'ai donné les prénoms aux combinaisons ! (Rires) Plus sérieusement, on a fait attention à ce que les designs nous plaisent à toutes les trois. Pour mettre au point les combi', j'ai regardé ce qu'il se faisait ailleurs, puis on est tombées d'accord sur les couleurs. Ça n'a pas été spécialement compliqué dans la mesure où les produits ont été fait de manière responsable. On a les mêmes valeurs, donc je savais que tout allait bien se passer en m'associant avec elles. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Alexandra Rosenfeld (@alexandrarosenfeld) le

C'est la première fois que vous faites une collaboration ?

J'avais créé une collection capsule pour enfant appelée Alexandra Rosenfeld, avec des petits sweat-shirt et des shorts tropicaux qui iraient d'ailleurs très bien avec l'esprit Luz. J'avais aussi lancé un e-shop avec une amie, appelé Alex & Chantal, qui vendait des marques pour homme, femme, enfant, mais aussi de la maison. Donc, on va dire que ce domaine m'a toujours plu ! Je me suis lancé sur l'enfant, mais l'idée m'a toujours intéressée. 

Consommer la mode de manière plus responsable, vous y parvenez ?

Mon réveil écologique s'est plus opéré sur l'alimentation. Je mange bio, de saison, je diminue le poisson, la viande. Je donne une gourde à ma fille, j'ai acheté une machine Soda Stream pour éviter de consommer trop de bouteilles en plastique... Du côté de la mode, mon vestiaire se compose de jeans, de paires de baskets. Quand tu deviens maman, c'est vrai que tu achètes plus pour tes enfants. Moi, j'achète des chemises dans des friperies, j'ai quasiment la même garde robe que mon mec, parce qu'on est tout le temps en jeans et en sweater et qu'on fait presque la même taille. Donc je n'ai pas une grosse consommation de fringues.

Qu'est-ce qu'on peut faire pour changer l'image parfois mauvaise dont peut souffrir le recyclé ?

Acheter la collection ! Je crois qu'aujourd'hui les gens prennent de plus en plus conscience du problème écologique et s'intéressent aussi aux marques qui travaillent de cette façon. L'argument "un vêtement recyclé est potentiellement moins beau" est faux. J'ai une copine qui s'appelle Gaëlle Constantini, pour laquelle j'ai défilé, qui reprend des nappes, des rideaux et fait des tenues superbes. Aujourd'hui, ce n'est plus un argument.

Que la mode écolo devienne une tendance, ce n'est pas risqué ?

Ce n'est jamais un risque en matière d'écologie. Le but premier est de faire du bien à notre planète, donc même si c'est un effet de mode, plus les gens en parlent, mieux c'est.

Quelles astuces donneriez-vous pour adopter une attitude plus écologique envers la mode ?

Ce serait justement ça, de partager. Ma petite grandit à vitesse grand V, les habits qui ne lui vont plus, je les donne à des copines. Je viens d'un milieu normal, on a toujours fait ça.

maillots-luz-alexandra-rosenfeld
Combinaison Ava de Alexandra Rosenfeld X Luz Collections © Luz Collections

Le maillot, c'est une étape cruciale pour beaucoup de femmes. Si votre fille vous parle de "bikini body", comment réagirez-vous ?

Elle a 8 ans, j'espère qu'elle ne va jamais poser cette question ! Mais si c'est le cas, je lui répondrai qu'on s'en fout. Le principal, c'est de se sentir bien dans son corps. Moi, je suis fine, il y a des mecs qui détestent ça. Et pourtant je mange, je ne grossis pas. Tu m'aurais dit "c'est injuste" quand j'avais 13 ans, tu en aurais pris une ! Ça me rendait agressive, parce que mon corps me complexait. Exactement de la même manière que ça peut toucher quelqu'un qui est rond qu'on le lui fasse remarquer. Je mangeais du pain pour grossir. Et maintenant, je suis allergique au gluten. 

Vous avez des icônes de style ? 

Oui j'aime beaucoup Alexa Chung, Sienna Miller... Après je ne regarde pas trop les influenceuses, les blogueuses, je crois que ce n'est pas ma génération. J'adore ce look anglais, un peu rock, mais à l'aise, genre jeans/Doc Martens.

Vos essentiels de l'été ?

Je suis toujours plus ou moins dans le même style depuis que j'ai douze ans : shorts, t-shirts, baskets.

Vous n'êtes pas sensibles aux tendances ?

Non, moi j'aime les survet'.

Collection Alexandra Rosenfeld X Luz Collections disponible dès à présent sur le site www.luzcollections.com et en boutique.

Alexandra Rosenfeld se met dans le bain avec Luz
Alexandra Rosenfeld se met dans le bain avec Luz

Alexandra Rosenfeld , Miss France et Miss Europe 2006 a tout pour elle : une famille de rêve (composée de son compagnon le journaliste Hugo Clément et de sa fille d'un premier mariage, Ava), dont on suit les aventures sur Instagram, un physique de...