Le soutien-gorge invisible adhésif : avis et conseils pour l'adopter

Invisible et hyper pratique, le soutien-gorge adhésif est l'allié des femmes qui veulent porter des dos nus toute l'année mais ne veulent pas faire l'impasse sur les sous-vêtements.

Le soutien-gorge invisible adhésif : avis et conseils pour l'adopter
© Etam

Le dos nu revient en force et n'est plus réservé qu'à l'été. Pulls en maille hyper douce, robes de mi saison, blouses, chemises ou tops légers, tous affichent de larges décolletés dans le dos. Pour bien le mettre en valeur, il vaut mieux éviter le soutien-gorge apparent. Si certaines sont adeptes du "no bra" (pas de soutien-gorge, en somme), d'autres ne peuvent ou ne veulent pas faire l'impasse sur les sous-vêtements. Et pour ne pas se priver de la tendance forte du moment, elles peuvent désormais opter pour des dessous quasiment invisibles : le soutien-gorge invisible.

Le soutien-gorge adhésif, ou soutien-gorge invisible, ressemble à un soutien-gorge bandeau. Dépourvu de bretelle, il s'arrête juste en-dessous des aisselles et ne dispose pas d'attaches dans le dos. Généralement, un adhésif recouvre toute la surface intérieure du soutien-gorge pour coller à la poitrine. Ce soutien-gorge se décline souvent en noir et en couleur chair pour un effet invisible maximal, à l'image des produits imaginés par Women'Secret. Pour assurer un rendu push-up, certaines marques, comme Etam, proposent aussi des soutiens-gorge invisible à lacets qui permettent de se créer un décolleté sur-mesure en fonction de l'ajustement des cordons. Chez Pomm'Poire, la nouveauté, c'est le soutien-gorge adhésif en silicone, pourvu d'une attache centrale pour épouser le mieux possible la forme de la poitrine.

Les modèles de soutiens-gorge adhésifs vont généralement du A au C, donc conviennent à des petites à moyennes poitrines. Les déclinaisons de soutiens-gorge adhésif grandes tailles ne sont pour l'instant pas très répandus et il est en général plus compliqué de trouver un modèle adapté. Quelques marques proposent quand même des alternatives pour celles qui font plus qu'un bonnet C. C'est le cas de Bye Bra, qui a fait du soutien-gorge invisible sa spécialité et de Victoria's Secret, deux griffes qui ont imaginé des soutiens-gorge invisibles à armatures, allant jusqu'au E.

Comment mettre un soutien-gorge invisible ?

Pour bien mettre son soutien-gorge adhésif, il est conseillé de le poser sur une peau propre et sèche. Pas de crème ni de sueur, qui empêchent le sous-vêtement de bien adhérer à l'épiderme. Pour le poser correctement, il faut commencer par positionner un sein dans l'une des coques, avant d'ajuster le second sein dans l'autre coque. On presse délicatement sur le sous-vêtement pour qu'il colle bien à la poitrine et le tour est joué !

Comment laver un soutien-gorge adhésif ? 

Le soutien-gorge invisible se lave après chaque utilisation. Pour éviter de trop l'abîmer, on le nettoie à la main, à l'eau tiède et au savon doux plutôt qu'à la machine à laver. Il faut ensuite impérativement replacer la bande de protection qui se trouvait à l'origine sur l'adhésif du soutien-gorge ; c'est elle qui assure qu'il n'y aura ni poussière, ni cheveux sur la partie collante du sous-vêtement. Les plus précautionneuses le rangeront ensuite dans sa boîte d'origine pour éviter le moindre incident.

Quelle est la durée de vie d'un soutien-gorge adhésif ?

Courte... Plus fragile que les sous-vêtements classiques, le soutien-gorge invisible peut facilement se détériorer à chaque utilisation. Il suffit que les vêtements entrent en contact avec la partie collante, que la bande de protection ne soit pas bien remise après l'étape lavage, qu'il soit enfilé sur une peau grasse... C'est la raison pour laquelle le soutien-gorge adhésif suscite des avis assez mitigés. Il vaut donc mieux lui réserver un usage occasionnel qu'espérer le porter au quotidien.