Comment fonctionne l'internat ?

Environ 230.000 enfants sont scolarisés au sein d'un internat en France. Si ce choix ne convient pas à tous les élèves, le système a beaucoup évolué ces dernières années et l'internat de 2021 n'a plus rien à voir avec la pension qui faisait si peur à nos grands-parents !

Comment fonctionne l'internat ?
©  actiongp

Internat : comment ça se passe ?

Un élève interne est hébergé et nourri par l'établissement dans lequel il est scolarisé. L'hébergement est le plus souvent assuré par l'établissement scolaire ou un bâtiment voisin, mais il arrive aussi que l'élève soit hébergé en foyer ou au sein d'une famille d'accueil par exemple, on parle alors d'élève interne "externé". Sur son site internet, le ministère de l'Éducation nationale rappelle que l'admission des élèves internes relève du chef d'établissement et se fait selon plusieurs critères : 

  • Des critères géographiques : les élèves issus d'un milieu rural isolé, de quartiers prioritaires et les élèves dont le domicile est éloigné d'un établissement scolaire sont prioritaires.
  • Des critères sociaux : les conditions de vie et d'existence de l'enfant sont pris en compte et les élèves issus de familles de milieux sociaux défavorisés sont prioritaires. 
  • Des critères familiaux : un élève bénéficiant d'une mesure de protection de l'enfance sera prioritaire. Le manque de disponibilité ou les difficultés d'encadrement éducatif sont également pris en compte.
  • Des critères scolaires : tout élève, y compris s'il a des besoins particuliers, a vocation à accéder à l'internat si sa famille et lui sont volontaires.
  • Un critère de parité : l'établissement cherche à ce que l'équilibre soit respecté entre les filles et les garçons.

Avant d'envisager une inscription, la famille rencontre le chef d'établissement. Parents et enfant évoquent leurs motivations puis visitent l'internat. Le responsable détaille ensuite le projet pédagogique, l'ensemble des activités périscolaires proposées mais aussi le fonctionnement de l'internat. Il est parfois proposé à l'enfant de faire un test avant l'inscription définitive pour l'année scolaire. Si l'internat est une bonne solution pour certains enfants, il ne convient pas à tous. Un enfant très sensible, qui exprime clairement son inconfort ou son refus, risquerait d'y être malheureux. Il convient donc d'en parler longuement avec l'enfant et de peser le pour et le contre. Le choix de l'internat n'est jamais anodin. 

Internat : à partir de quel âge ? (collège ou lycée) 

Il existe des établissements en France accueillant en internat les élèves du primaire, parfois même dès la grande section de maternelle. Mais à cet âge, l'enfant a encore un grand besoin de contact et de lien avec ses parents, ses frères et soeurs.  En règle générale, l'internat est donc plutôt réservé aux collégiens et lycéens. Nombre d'élèves font le choix de l'internat dès la sixième mais il est tout à fait possible de l'intégrer à n'importe quel moment de la scolarité. Beaucoup d'élèves n'intègrent d'ailleurs l'internat qu'en classe de Première afin de préparer le baccalauréat. 

Pour quelle raison mettre son enfant en internat ?

"Si tu continues à être insolent, à mal travailler à l'école, je t'envoie en internat !", voilà une menace proférée par de nombreux parents à un moment ou à un autre de la scolarité de leur enfant. Si l'internat peut effectivement apporter le cadre nécessaire à un enfant qui en manque, il ne doit jamais être une punition. La décision de l'internat doit être une décision familiale, prise après une véritable discussion entre l'enfant et ses parents. L'idéal est que la demande soit formulée par l'enfant lui-même, ou en tout cas qu'il soit volontaire. Parmi les raisons qui peuvent conduire à mettre son enfant en internat, en voici certaines :

  • L'enfant connaît des difficultés au sein de sa famille : parents absents, divorce conflictuel, tensions entre parents et enfants etc.
  • Pour des raisons géographiques, par exemple si le domicile est trop éloigné de l'école. 
  • L'établissement propose une pédagogie particulière ou une filière inaccessible à proximité du domicile.
  • En cas d'échec scolaire.
  • Pour apprendre à l'enfant à vivre en collectivité mais aussi à s'autonomiser. 

Il faut néanmoins garder à l'esprit qu'un internat relève normalement du système scolaire classique et n'a donc pas vocation à prendre en charge des enfants souffrant de problèmes psychologiques graves ou de difficultés sérieuses nécessitant un accompagnement. Ils ne peuvent se substituer aux IME (instituts médico-éducatifs) ou fournir à l'enfant une prise en charge quotidienne par des professionnels de santé formés. Les enfants en situation de handicap et les enfants avec un projet d'accueil individualisé (PAI) doivent en revanche pouvoir être accueillis. 

Quel est le prix de l'internat ?

Le coût de l'internat varie d'un établissement à l'autre. Il est d'environ 1000 à 2000 euros par an dans le public. Dans le privé en revanche, le prix oscille entre 5000 à plusieurs dizaines de milliers d'euros. 

Quelles aides financières pour un internat ?

Il existe une prime à l'internat attribuée à tous les élèves boursiers nationaux scolarisés en internat, en collège, en lycée ou en établissement régional d'enseignement adapté (EREA). Son montant dépend évidemment de l'échelon de bourse de l'élève interne. Fixé par l'arrêté du 7 août 2020, le montant de cette aide est compris entre 258 et 423 euros depuis la rentrée 2020-2021.

Collège et lycée