Complexe d'Œdipe : comment réagir ?

Adoration envers l'un des parents, jalousie envers l'autre... Le complexe d'Œdipe est un moment-clé de l'enfance. Comment se manifeste-t-il ? Comment gérer et expliquer à son enfant ?... Le point avec Stephan Valentin, psychologue.

Complexe d'Œdipe : comment réagir ?
© georgerudy - 123RF

Il arrive un âge où l'enfant déclare sa flamme à l'un de ses parents avec plus ou moins d'ardeur, allant même jusqu'à délaisser l'autre parent. Cette phase, appelée complexe d'Œdipe, est déterminante pour la construction de sa personnalité. C'est Sigmund Freud qui a formulé ce concept central de la psychanalyse au début du XXe siècle en référence au mythe de l'Antiquité grecque.

Qu'est-ce que le complexe d'Œdipe ?

Le complexe d'Œdipe correspond à la phase durant laquelle un enfant rejette le parent du même sexe. Il désire en fait inconsciemment son autre parent et se considère comme l'élu de son cœur. De manière générale, un petit garçon sera amoureux de sa maman et une petite fille, de son papa. On parle alors de complexe d'Œdipe positif. Cependant, même si cela est plus rare, il arrive que l'enfant rejette le parent du sexe opposé et soit donc amoureux du parent du même sexe. C'est le complexe d'Œdipe inversé ou négatif. Dans tous les cas, il apparaît que l'enfant cherche à s'immiscer dans la relation de couple et supporte difficilement les marques de tendresse entre les deux parents. Les psychanalystes considèrent le complexe d'Œdipe comme LE moment-clé du développement, car il donne en quelque sorte les bases à la construction de la personnalité de l'enfant, mais aussi à ses futures relations amoureuses.

Complexe d'œdipe : quel comportement ?

Chaque enfant a sa propre manière d'aborder l'Œdipe. Il n'y a pas de parallèle strict entre ce qu'il se passe dans sa tête et ce qu'il fait. Les manifestations comportementales sont ainsi variées. Cependant, il apparaît que "l'enfant a tendance à idolâtrer le parent dont il est amoureux. Il l'appelle "maman ou papa chéri(e)", a envie de lui faire sans cesse des bisous, veut tout le temps être avec lui...", explique Stephan Valentin, docteur en psychologie. L'autre parent est au contraire rejeté. Il n'est alors pas question qu'il essaye de lui faire des bisous ! Néanmoins, si la petite fille ou le petit garçon se sent en rivalité avec lui, il veut également lui ressembler. Il n'empêche que cette situation est parfois difficile à gérer pour le parent qui n'est pas l'élu et qui se sent mis à l'écart, mais il faut prendre cela avec humour et relativiser. Le psychologue souligne d'ailleurs que les cauchemars de monstres que fait l'enfant plus tard, reflètent sa culpabilité d'avoir rejeté son autre parent.

A quel âge apparaît-il ?

Le complexe d'Œdipe apparaît généralement vers 3 ou 4 ans et dure plusieurs années. Ce n'est en effet que lorsque "l'enfant prend conscience que ses parents s'aiment et que son stratagème ne fonctionnera pas qu'il sort du complexe. Cela coïncide en général avec l'entrée en CP", précise le psychologue.

Comment réagir en tant que parents ?

Nous serons toujours là pour toi de Stephan Valentin. © Editions Pfefferkorn

"Il est essentiel de ne pas laisser sa progéniture dans une excitation constante. En effet, l'enfant est débordé par ce qui lui arrive, il ne parvient pas à se canaliser seul. Il faut par exemple éviter de le laisser faire constamment des bisous au parent élu, illustre Stephan Valentin. C'est important de mettre un halte, même si c'est souvent difficile pour les parents de lui dire "non" alors que celui-ci montre toute son affection. Il faut mettre une certaine distance avec son enfant. Ce dernier doit en fait réussir à trouver un équilibre entre le fait de montrer son amour, et son désir de passer outre." Toutefois, s'il est nécessaire d'instaurer des limites claires, les parents doivent aussi rassurer leur petit sur l'amour qu'ils lui portent. Un enfant, dans cette phase, adore également être dans le lit de ses parents, mais au milieu de manière à contrôler ce qu'il se passe. Il ne faut pas aller dans son sens. "S'il veut être dans le lit de ses parents, c'est possible, mais à côté du parent dont il n'est pas amoureux. Il va ainsi vite vouloir retourner dans sa chambre. Les parents peuvent également installer un matelas à côté du lit, là aussi du côté du parent non élu", conseille le spécialiste. Chaque situation familiale étant particulière, il ne faut pas hésiter à demander de l'aide si l'on se sent en difficulté.

Familles monoparentales ou recomposées

  • Dans le cas d'une séparation, le désir de l'enfant d'évincer le partenaire s'est réalisé. Il est alors essentiel de lui faire comprendre qu'il n'est pas responsable de la situation, que ses parents l'aimeront toujours, et que son papa reste son papa...
  • Lorsqu'un des parents meurt, c'est également très important de rassurer son enfant et de le déculpabiliser. Cela peut en effet être un vrai choc pour lui de réaliser que ce qu'il a au fond de lui "désiré" se soit réellement produit.
  • Lorsque le parent est célibataire, l'attention de l'enfant est généralement portée sur une personne de l'entourage. Il faut alors le canaliser et mettre des barrières. D'ailleurs, en cas de célibat ou d'absence ponctuelle d'un des parents, "il n'est pas rare que le parent propose à son enfant de dormir avec lui, mais ce n'est pas une bonne idée ! En dormant dans le lit conjugal, il est dans le fantasme d'être le partenaire. Il est donc mieux dans sa chambre", assure Stephan Valentin.

Complexe d'Œdipe inversé ou négatif

Qu'un enfant soit amoureux du parent du même sexe n'est pas fréquent. Néanmoins, lorsque c'est le cas, il faut tout simplement réagir de la même façon que pour un complexe d'Œdipe positif. Sans être brusque, le père ou la mère doit expliquer à sont enfant qu'il est dans une relation avec l'autre parent, mais qu'il l'aimera toujours.

Complexe d'Œdipe non résolu

"Une personne qui n'a pas résolu le complexe d'Œdipe culpabilise généralement lorsqu'elle a des rapports sexuels, car elle s'imagine trahir sa mère ou son père, explique le psychologue. D'ailleurs, ces personnes choisissent souvent un partenaire qui ressemble à l'un de ses parents. C'est important d'en prendre conscience et de faire un travail sur soi lorsque l'on est concerné." Toutefois, si cela pose problème pour avoir une relation de couple ou que l'on se sent malheureux, il est préférable de consulter un spécialiste.

Le complexe d'Oedipe dans la mythologie. Freud a baptisé ce complexe en référence à une célèbre histoire de la mythologie grecque. Œdipe est le fils de Laïos, le roi de Thèbes, et de Jocaste. Un oracle prédit au souverain qu'il sera tué par son propre fils... Laïos décide donc de l'abandonner. L'enfant est recueilli par le roi de Corinthe et grandit sans connaître sa véritable identité. Œdipe apprend plus tard par un nouvel oracle qu'il va tuer son père. Pour protéger celui qu'il croit l'être, il décide de fuir la ville. Pendant son voyage, il rencontre Laïos qu'il prend pour un voleur et le tue. Œdipe se voit ensuite marié à la femme du roi, qui n'est autre que sa mère Jocaste. 

Stephan Valentin est l'auteur du livre "Nous serons toujours là pour toi" aux Editions Pfefferkorn.

Psychologie de l'enfant