Non à la fessée !

On proscrit la fessée ! © ulkas-123rf
Cela va de soi, il n'est pas question de donner une fessée à son enfant, d'autant qu'elle est interdite en France. Et pour cause : "la fessée agit sur les mécanismes de la peur. L'enfant est donc plus dans la crainte que dans l'apprentissage des règles. Il apprend à obéir par la peur et cela ne l'aide pas à grandir et à s'autonomiser. Il va alors commencer à mentir pour éviter la fessée. En aucun cas la fessée n'affirme l'autorité. Au contraire, c'est lorsque le parent est paniqué par sa perte d'autorité qu'il en vient souvent aux coups", explique Stephan Valentin.