Réflexe de Moro : jusqu'à quel âge, à quoi ça sert ?

Présent dès la naissance chez le bébé né à terme, le réflexe de Moro disparait dans les premiers mois de vie de l'enfant. Son absence ou sa persistance doit toujours interroger. En quoi consiste ce réflexe ? Quel est son rôle ? Réponses avec le Pr Romain Basmaci, chef du service pédiatrie de l'hôpital Louis-Mourier.

Réflexe de Moro : jusqu'à quel âge, à quoi ça sert ?
© zhuravlevab-123rf

Qu'est-ce que le réflexe de Moro ?

Le réflexe de Moro est l'un des six réflexes archaïques (ou automatismes primaires) du nouveau-né. Il consiste, pour le pédiatre, à déclencher un réflexe d'extension des membres suite à une extension de la nuque du nouveau-né. Le médecin va lui soulever la tête en le prenant par les épaules, ce qui va le décoller un peu du plan de travail et le projeter légèrement en arrière. "Le nouveau-né va avoir le réflexe d'étendre ses quatre membres, ouvrir les mains et pousser un cri, puis il va resserrer ses bras comme pour s'accrocher. Ce mouvement peut également se déclencher dès lors que le nouveau-né entend un bruit inhabituel, qu'il a l'impression de chuter ou lorsqu'il ressent une douleur. Il est naturel et tout à fait normal", explique le Pr Romain Basmaci. 

Quand disparaît le réflexe de Moro ?

"Le réflexe de Moro, comme les 5 autres réflexes archaïques du nouveau-né, sont des réflexes du cerveau primitif de l'enfant. Ils doivent être présents dès la naissance chez tous les enfants nés à terme et disparaissent dans les 2 à 4 premiers mois de vie.

A quoi sert le réflexe de Moro ?

Le réflexe de Moro indique que le bébé a bien le sens de l'équilibre. C'est le même réflexe que nous, adultes, avons au moment d'une sensation de chute : nous cherchons à nous agripper pour ne pas tomber dans le vide. Il disparaît à l'âge de 5 mois, et plus tard, il sera remplacé par la réaction de sursaut que l'on peut avoir lorsque l'on est surpris ou apeuré. 

Faut-il s'inquiéter si bébé ne répond pas au réflexe de Moro ?

"Ces réflexes sont importants car ils font partie des premiers éléments d'évaluation du développement cérébral du nouveau-né", indique le pédiatre. Leur absence à la naissance doit faire suspecter un problème neurologique ou un problème de développement. Il en va de même s'il persiste au-delà de l'âge de 5 mois. 

Réflexe de Moro et sommeil de bébé

Le réflexe de Moro peut se manifester pendant le sommeil de bébé si quelque chose le surprend : un bruit, une lumière, une personne qui se déplace… Mais cela n'influe pas sur la qualité de son sommeil. 

Quels sont les 6 réflexes archaïques du nouveau-né ? 

Les 6 réflexes archaïques du nouveau-né apparaissent pendant la vie fœtale. À la naissance, ces mouvements qu'il effectue sont automatiques et involontaires. Ils ont pour but de l'aider à s'adapter à son nouvel environnement. Le pédiatre évalue le développement psychomoteur à tous les examens du nouveau-né et du nourrisson. "A tous ces examens-là, on évalue le développement psychomoteur, initialement notamment grâce à ces 6 réflexes archaïques, ensuite apparaissent d'autres signes : le suivi du regard, la tenue de la tête, la modification du tonus des membres, etc.", précise notre interlocuteur. Les 6 réflexes archaïques du nouveau-né sont : 

Le grasping 

Le pédiatre fait une stimulation dans la paume de la main de l'enfant qui va s'agripper. Idem au niveau de la plante des pieds, les orteils vont se fléchir vers l'intérieur de la plante. Ce réflexe dure jusqu'à 3 mois pour les mains et jusqu'à 10 mois pour les pieds. 

Les points cardinaux

Le pédiatre va stimuler le bord de la bouche du nouveau-né, au niveau des deux coins, à droite et à gauche, en haut et en bas. L'enfant va tourner la tête et faire un mouvement de bouche de ce côté-là. C'est le réflexe qui permet au nourrisson de repérer la position du sein pour la tétée. 

Le réflexe de succion

Le pédiatre va stimuler la bouche du nouveau-né, qui va spontanément tirer la langue pour se mettre à téter de manière intense et rythmée. Ce réflexe intervient même si le bébé n'a pas faim. 

L'allongement croisé

Le pédiatre prend une jambe du nouveau-né, la tire dans l'axe et gratte la paume du pied. Cela va entrainer une flexion puis une extension de son autre membre inférieur pour chasser la main qui le tire. 

La marche automatique 

Le pédiatre soutient le nouveau-né au niveau du thorax en le penchant légèrement en avant, au contact des pieds avec la table d'examen, le nouveau-né déclenche un réflexe mimant la marche.

Le réflexe de Moro

Le bébé écarte les bras, puis les rapproche lorsqu'il est soumis à une extension brusque de la nuque. 

Développement du bébé