Peut-on allaiter avec des prothèses mammaires ?

Les futures mamans porteuses de prothèses mammaires sont nombreuses à s'interroger sur la possibilité d'allaiter leur bébé. Quel impact sur la montée de lait ? Quelles sont les conséquences pour la poitrine après l'allaitement ? Les explications du Dr. Johan Luce, chirurgien plasticien et esthétique.

Peut-on allaiter avec des prothèses mammaires ?
© Oksana Kuzmina

L'allaitement est souvent source de questionnements et d'inquiétude pour les futures mamans. A fortiori lorsqu'elles sont porteuses de prothèses mammaires et craignent de ne pas pouvoir allaiter. Sur ce point le Dr Johan Luce, chirurgien plasticien et esthétique, se veut rassurant. "La présence d'implants mammaires n'empêche pas l'allaitement et de multiples études ont montré que lorsqu'elle existent, les perturbations engendrées sont le plus souvent modérées et qu'il ne semble pas non plus y avoir plus de gêne chez les patientes de prothèses que chez les autres.", explique-t-il.

Prothèses mammaires et montée de lait : quelles conséquences ?

Le lait maternel est fabriqué par les glandes mammaires. Sa production est notamment régulée par la prolactine et l'ocytocine qui est l'hormone responsable de l'éjection du lait. La montée de lait intervient généralement le troisième jour après l'accouchement sous l'effet de l'expulsion du placenta qui provoque une chute importante du taux de progestérone. "Les implants mammaires sont positionnés soit sous la glande mammaire (on parle de loge rétro-glandulaire), soit sous le muscle grand pectoral (loge rétropectorale) lorsque la glande mammaire est peu développée et insuffisante pour couvrir l'implant mammaire.", détaille le médecin. La présence d'implants mammaires ne perturbe pas la montée de lait, ceux-ci n'étant pas situés dans la glande mammaire. 

Peut-on allaiter normalement avec des implants mammaires ?

La présence de prothèses mammaires n'est pas un obstacle à l'allaitement. Les difficultés rencontrées lors d'un allaitement sont le plus souvent liés à une mauvaise prise du sein, un problème de succion, une position de tétée peu adéquate et dans de très rares cas un trouble du transport du lait de son lieu de production jusqu'au mamelon.

Le chirurgien précise que des difficultés peuvent tout de même survenir chez les femmes porteuses d'implants mammaires, ceux-ci étant souvent introduits en passant par une incision proche du mamelon. "Cela pourrait donc parfois théoriquement perturber l'allaitement, soit en altérant le transport du lait par section de canaux galactophores, ce qui pourrait causer des engorgements partiels du sein, soit en perturbant la tétée, en cas de d'hypersensibilité du mamelon ou au contraire d'insensibilité pouvant s'accompagner d'une inhibition du réflexe induit par la succion.", explique-t-il. "Par ailleurs si la pose d'implants a été associée à une mastopexie,  ou lifting mammaire, une partie de la glande peut avoir été retirée ce qui peut éventuellement altérer la production de lait.", ajoute le médecin. 

Le Dr Luce rappelle toutefois que tout ceci est très théorique. "En pratique, la chirurgie est réalisée de façon très conservatrice. La grande majorité des femmes porteuses d'implants- et elles sont très très nombreuses -  n'ont aucun problème particulier pour l'allaitement, en tous cas pas plus que les autres.", observe-t-il.

Allaitement et implants : une nouvelle opération est-elle nécessaire ?

Sur ce point, le chirurgien est très clair, les ré-interventions réalisés après l'allaitement ne sont pas liées aux implants mais plutôt à la dégradation esthétique de l'aspect de la poitrine qui peut pousser les patientes porteuses de prothèses à demander une nouvelle intervention. "Indépendamment de la présence d'implants, la grossesse et l'allaitement peuvent induire un relâchement de la peau des seins et nécessiter la réalisation d'un lifting mammaire (cure de ptose). Cela peut être jugé "nécessaire" par la patiente, qu'il y ait des implants ou non.", conclut le Dr Luce.

Merci au Dr. Johan Luce, chirurgien plasticien et esthétique

Allaitement