Mimétisme : à quel âge bébé commence-t-il à imiter ?

Votre bébé adore reproduire vos gestes dès sa naissance. Ce mimétisme indispensable à son développement lui permet d'acquérir de nouvelles capacités. A quel âge commence-t-il à reproduire des sons et des gestes, quels jeux lui proposer ? Conseils d'Elodie Delporte, puéricultrice et fondatrice de Grandir Epanouis.

Mimétisme : à quel âge bébé commence-t-il à imiter ?
© Vadim Guzhva-123RF

Le mimétisme consiste pour un bébé à reproduire de façon inconsciente et machinale des gestes effectués par les adultes qui l'entourent et à imiter des expressions faciales qu'il observe sur leur visage. "L'imitation, quant à elle, correspond à la reproduction volontaire d'une mimique, d'un geste, d'une posture, d'une situation vécue. Il existe une différence majeure : la conscience d'imiter", explique Elodie Delporte, fondatrice de Grandir Epanouis (structure d'accompagnement autour de la parentalité et de la petite enfance) et puéricultrice.

Quelles sont les différentes étapes du développement du mimétisme ?

Contrairement à une idée reçue, les bébés sont capables d'imiter les adultes avant 6 à 8 mois et même dès la naissance. Les nouveau-nés peuvent ainsi ouvrir la bouche quand ils voient un adulte le faire ou même tirer la langue. Ce sont les neurones miroirs du cerveau qui leur permettent de reproduire des actions, des gestes et des mouvements spontanés ou provoqués. "Au cours du développement, l'imitation se diversifie et se complexifie. L'enfant pourra imiter des actions simples puis des actions complexes, des actions familières puis des actions non familières, des actions avec objets puis des actions sans objets. Vers 7-8 mois, l'enfant va imiter un geste qui est fait devant lui "coucou" ou "bravo". On parle alors d'imitation immédiate, puis il sera capable, vers 20 mois, de reproduire à distance un geste qu'il a déjà observé dans son quotidien il s'agit alors de l'imitation différée", remarque Elodie Delporte.

Bébé n'imite pas : faut-il s'inquiéter ?

Sachez qu'un enfant interagit naturellement avec son environnement. "Un enfant qui n'échange pas de regard avec son parent, ne répond pas aux sourires, ne pointe pas du doigt l'objet qui l'intéresse ou un enfant qui ne fait ni "coucou ", ni "au revoir " de la main, ne frappe pas dans ses mains quand il est content, qui n'imite pas ses parents, ne leur sourit pas... est un enfant qui n'explore pas la relation à l'autre à travers ses jeux. Tous ces signes indiquent que la mise en place des interactions et de la communication est difficile et nécessite une consultation spécialisée qui permettra un temps d'observation et d'échanges", conseille Elodie Delporte.

A quel âgé bébé imite-t-il les sons ?

  • C'est entre 4 et 6 mois que bébé prononce les premières consonnes du babillage à savoir les "p" et les "b" qui vont former "papapa" ou "babababa ". Petit à petit, il va découvrir des phonèmes, s'entrainer, les répéter pour finalement produire des mots. "Le babillage est une étape essentielle dans le développement du langage et permettra la mise en place de la communication", explique Elodie Delporte.
  • Vers 9 à 10 mois, bébé commence à imiter les bruits. Il imite généralement les sons avant de dire des mots et reproduit les bruits du quotidien. Votre enfant imite, par exemple, l'aboiement du chien en l'associant au visuel de l'animal et découvre les bruits des moyens de transport (ex. : vroom, pin-pon, tchou-tchou…) et des objets du quotidien (ex. : dring, ding dong). "Il est cependant important de nommer les animaux par leur nom pour que bébé puisse connaître le nom de l'animal et enrichir son langage. Une bonne façon d'encourager bébé à imiter nos bruits est de l'imiter aussi en répétant ce qu'il dit. Bébé voit ainsi qu'il est amusant de répéter, que l'adulte est attentif à ses sons. Cet échange doit rester spontané et dépend de la disponibilité de bébé", note Elodie Delporte.

A quel âgé bébé applaudit-il ?

Vers 10 mois, votre enfant a de plus en plus conscience de son corps et de ses capacités. Il fait des expériences avec les personnes qui l'entoure et avec les objets, et commence à frapper dans ses mains. Lorsqu'il est satisfait, il applaudit et lorsqu'il dit au revoir à une personne, il fait un signe de la main après avoir associé la situation à la gestuelle.

Jeux d'imitation : quels intérêts ?

Les jeux d'imitation permettent à bébé d'explorer sa relation à l'autre et et avec son environnement afin d'expérimenter encore et encore. Ils permettent aussi souvent à l'enfant d'exprimer ce qu'il a pu ressentir dans une situation particulière, et ainsi de résoudre des conflits internes. "Avec ces jeux, ses doudous, ses poupées, l'enfant va reproduire des scènes vécues et en faire sa propre mise en scène ce qui est sécurisant pour lui. Ainsi il intègre peu à peu les règles du vivre ensemble. Votre enfant apprend à mieux vivre avec ses émotions", remarque Elodie Delporte. "Vous pouvez proposer des jeux d'imitation qui rappellent le quotidien (la dinette, les poupées et accessoires, les animaux, les voitures, les personnages 1er âge…) Filles et garçons peuvent explorer chaque thématique pour reproduire les gestes des parents", ajoute Elodie Delporte.

Développement du bébé