Prime aux enseignants : qui est concerné, quels montants ?

Jean-Michel Blanquer confirme que près de 65 000 salariés de l'Education nationale, ayant accueillis les enfants du personnel soignant pendant le confinement, allaient recevoir une prime exceptionnelle pouvant aller jusqu'à 1000 euros.

Prime aux enseignants : qui est concerné, quels montants ?
© Wavebreak Media Ltd

Prime aux enseignants : quand sera-t-elle versée ?

[Mise à jour du 2 juin à 15h09]. Jean Michel Blanquer a confirmé sur BFM TV que près 65.000 salariés de l'Education nationale allaient bénéficier, dans les semaines à venir, d'une prime exceptionnelle. Elle devrait être versée sur "la paye de juillet" a précisé le ministre de l'Education Nationale.

Qui va bénéficier de cette prime ?

Cette prime exceptionnelle sera octroyée à "tous les professeurs qui se sont investis dans l'accueil des enfants de personnels soignants. Chacun le sait, pendant toute la crise et les deux mois de confinement, tous les jours - y compris le samedi et le dimanche - les enfants de soignants étaient accueillis dans les écoles. Nous avons pu traverser la crise grâce à ces professeurs investis. Il est normal aujourd'hui de les remercier", a expliqué Jean-Michel Blanquer ce 2 juin, sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin. D'autres salariés de l'Éducation nationale devraient également en bénéficier : le personnel administratif et les infirmières exerçant en milieu scolaire. Au total, entre 60.000 et 65.000 personnes sont concernées par cette prime exceptionnelle destinée aux salariés de l'Education nationale.

Prime aux enseignants : quels montants ?

Le montant de l'enveloppe débloquée par le ministère s'élève à environ 50 millions d'euros, mais tous les bénéficiaires de la prime ne toucheront pas la même somme. Son montant sera fixé en fonction de la durée d'implication des salariés concernés et se décompose en trois tranches :

  • 330 euros pour ceux qui ont été mobilisés entre 4 et 9,5 jours
  • 660 euros entre 10 et 15,5 jours
  • 1000 euros pour ceux qui ont été mobilisés plus de 16 jours

A noter que cette répartition n'est pas définitivement encore actée, les syndicats doivent encore se réunir et statuer. Les académies seront chargées de déterminer qui seront les bénéficiaires de cette prime exceptionnelle. Comme l'indique le décret paru au Journal officiel du 15 mai, cette prime est "exonérée de cotisations et contributions sociales ainsi que d'impôt sur le revenu". 

Une promesse d'augmentation des salaires

Le 2 juin, Jean-Michel Blanquer a aussi promis qu'il allait reprendre les discussions avec les syndicats autour de la revalorisation des salaires des enseignants "d'ici la fin du mois de juin".  "Il faut que leurs conditions de travail soient meilleures (...)  que ce soit dans une vision complète, systémique, pour moderniser notre école. Donc il faut mieux payer nos professeurs, et il faut aussi le faire dans le cadre d’une carrière plus souple où ils peuvent davantage faire de choix", a expliqué le ministre de l'Education avant d'ajouter que "les salaires des plus jeunes" devraient "augmenter dès le début de carrière ne serait-ce que pour l'attractivité du métier". 

Guide allocations et droits