Enfant surdoué ou précoce : quels sont les signes ?

Curieux, audacieux, plein d'imagination, mais aussi hypersensible et rêveur, l'enfant surdoué est bien souvent un mystère pour ses parents et ses professeurs. Arielle Adda, psychologue et spécialiste de ces enfants et adolescents à haut potentiel, nous donne des clés pour mieux les comprendre.

Enfant surdoué ou précoce : quels sont les signes ?
© Anna Grigorjeva-123rf

Dans l'imaginaire collectif, l'enfant surdoué est souvent perçu comme un être supérieurement intelligent, promis à de brillantes études et avançant dans l'existence avec une déconcertante facilité. Ses qualités intellectuelles exceptionnelles sont vues comme une véritable chance et un gage de réussite. Mais la réalité est toutefois plus contrastée. L'enfant surdoué étonne par sa manière atypique d'être au monde et demande une attention toute particulière. 

Enfant surdoué : quelles particularités ?

Comme l'explique Arielle Adda, l'enfant surdoué fonctionne différemment : "Il comprend plus vite, possède un champ d'action intellectuel plus large et son esprit va englober plus de notions en même temps". Autre caractéristique notable : la rapidité. Pour illustrer son propos, la spécialiste utilise une métaphore très parlante. Grâce à une transmission plus rapide de neurone à neurone dans le cerveau, l'enfant précoce est semblable à un métro lancé à pleine vitesse qui ne s'arrêterait qu'aux correspondances !

Enfant précoce, doué, à haut potentiel... Quelles différences ?

Il s'agit simplement d'une différence de terminologie. Les termes "précoce" et "surdoué" désignent la même chose. On peut également employer le terme de "haut potentiel". La spécialiste précise que le mot "précoce" induit une situation transitoire, comme un état qui ne concernerait que l'enfant et s'arrêterait par la suite alors que ce n'est bien évidemment pas le cas. C'est pour cette raison qu'elle préfère le terme d'enfant "doué.

Comment reconnaître un enfant surdoué ?

Les caractéristiques des enfants surdoués sont nombreuses. Reconnaître chez son enfant certains de ces signes (il n'est pas nécessaire qu'ils soient tous présents), pourra faire suspecter une précocité, mais seul un test de QI pourra confirmer cette impression. 

  • Le langage et la compréhension : l'enfant va parler très bien très tôt. Il va rapidement pouvoir mener des discussions et étonnera par ses capacités de raisonnement et la structuration de sa pensée. "Soit l'enfant parle très tôt, soit il parle plus tard mais très bien. La syntaxe est impeccable et le vocabulaire très précis."
  • La marche : l'enfant surdoué marche en principe tôt également. Néanmoins, certains de ces enfants à haut potentiel préfèrent prendre leur temps. "Ils se vexent lorsqu'ils tombent et attendent donc d'être parfaitement en confiance pour se lancer" explique la psychologue. 
  • Esprit logique. "Ce sont des bébés vifs, observateurs, qui aiment les échanges", précise la spécialiste
  • Grande curiosité. "Ce sont des bébés très sensibles à toutes les sollicitations, puis, très vite, ils posent beaucoup de questions et montrent une vraie soif d'apprendre" précise Arielle Adda.
  • Imagination débordante
  • Apprentissage autonome de la lecture
  • Grand sens de l'humour
  • Esprit critique très développé
  • Caractère rêveur

A quel âge apparaissent les premiers signes de précocité ?

Les premiers signes de précocité peuvent être observés très tôt, mais c'est généralement à l'entrée à l'école maternelle que le fossé va se creuser avec les autres enfants.

Bébé précoce, quels sont les signes ?

Il est tout à fait possible d'identifier des signes de précocité chez un bébé dès le plus jeune âge, parfois même dès la naissance. Arielle Adda évoque des nourrissons "scrutateurs, avec un regard très intense". Ces bébés doués sont en éveil et en alerte en permanence, ils recherchent le contact visuel et semblent capter d'instinct ce qui se passe autour d'eux.

Tests de QI : quand et avec qui les passer ?

Pour confirmer sa précocité, l'enfant sera orienté vers un psychologue spécialiste afin de réaliser un test de QI. Ce test, qu'on appelle le WISC, va s'intéresser à plusieurs domaines : la compréhension verbale, la représentation mentale de l'espace, la fluidité de raisonnement et la logique, la vitesse de traitement et la mémoire de travail. "Ces enfants peuvent échouer à certains exercices, notamment graphiques, et voir le note dégringoler" souligne Arielle Adda. C'est pour cette raison qu'il est important de faire appel à un praticien formé à ces tests qui saura les comprendre et les interpréter, mais saura également mettre l'enfant à l'aise en l'écoutant et le rassurant. Il existe deux tests, le premier s'adresse aux enfants de 4 à 7 ans, le second aux enfants de 6 à 17 ans. S'il est possible de faire passer des premiers tests dès l'âge de 2 ans et demi, la psychologue recommande toutefois d'attendre 4 ans. On va considérer qu'un enfant est surdoué à partir d'un résultat entre 125 et 130, une valeur qui ne concerne que 2,2% de la population !

Accompagner son enfant surdoué

Arielle Adda insiste sur l'importance de l'écoute de l'enfant surdoué. "Il faut le comprendre et ne pas s'étonner de ses réactions qui sont le fruit d'une imagination et d'une sensibilité exacerbées" explique-t-elle. Il arrive que les enfants doués éprouvent des difficultés à se lier avec leurs camarades, en raison d'un niveau de langage et de centres d'intérêt différents. C'est alors aux parents de leur permettre de rencontrer des enfants qui leur ressemblent. "Ils ont besoin d'être nourris et de se mettre à l'épreuve, qu'on leur propose des activités différentes" insiste la psychologue. La question de l'école est évidemment cruciale et l'une des grandes difficultés à laquelle sont confrontés les enfants précoces est de conserver le sens de l'effort : "Ils ont besoin d'une vraie méthode de travail, sans quoi ils n'y arrivent pas et peuvent être en situation d'échec. Lorsque cela devient difficile, ils ne savent pas comment faire, paniquent et se révoltent." ajoute-t-elle.

Le sommeil de l'enfant surdoué

Il n'est pas rare que les enfants surdoués aient des difficultés à dormir. "Ça galope dans leur tête. Ils se refont le film de la journée sous un angle anxiogène , ce qu'ils ont dit ou pas dit. Leur imagination débordante peut également susciter angoisses et inquiétudes." détaille Arielle Adda. Ces enfants avides de découvertes, qui recherchent le contact des adultes, ont aussi l'impression que la vie de la famille devient plus intéressante lorsqu'ils vont se coucher. Encore une fois, il est alors important d'être à leur écoute et de les rassurer. 

Précocité et hypersensibilité

Précocité intellectuelle et hypersensibilité vont généralement de pair. "Cette hypersensibilité est accrue par l'imagination" explique la psychologue. En outre, ces enfants captent les émotions des gens qui les entourent et perçoivent avec beaucoup d'intensité la méchanceté et les sentiments négatifs. "Ils souffrent pour les autres, ont des qualités d'empathie très développés et supportent très mal l'injustice. Ils sont très blessés par la méchanceté, qu'elle soit dirigée contre eux ou les autres" poursuit Arielle Adda. Il faut l'aider à combattre son émotivité mais aussi, et avant tout, le comprendre pour mieux l'accompagner. 

Comment l'aider à s'épanouir ?

L'art peut être un bon moyen pour votre enfant surdoué de s'épanouir et de trouver un écho à ses envies, ses besoins. "Quand ils ont le courage de persévérer dans leurs efforts, ils se montrent de merveilleux musiciens : au travers de leur instrument, ils peuvent exprimer toute leur âme sans, pour une fois, déchaîner de moqueries ; pour d'autres, ce sera des poèmes lyriques, romantiques ou bien des récits parfois épiques, l'extrême leur va bien" révèle la psychologue Arielle Adda. Très tôt, l'enfant doué sait aussi que l'univers tout entier recèle de merveilles : "il admire profondément les raffinements de la nature : il se passionne volontiers pour quelques domaines de prédilection : les planètes, les pierres, les volcans, certains animaux, qui n'ont ensuite plus de secrets pour lui. Il faut voir avec quel plaisir un enfant parlera de son sujet favori : par exemple, les requins dans tous leurs états font partie de son univers familier, mais cela peut être, de façon plus gênante pour le quotidien des parents, certains insectes attentivement élevés dans la chambre, qu'on ne s'attend pas à voir transformée en laboratoire, en serre, ou en animalerie" explique la spécialiste. Enfin, les bibliothèques peuvent être un formidable terrain de jeux pour les enfants surdoués ! "Les lecteurs passionnés, pléonasme s'agissant des enfants doués, nourrissent leur imaginaire de tous les récits qu'ils dévorent. Ils en considèrent les héros comme des amis, des modèles, des guides, ils palpitent en suivant leurs aventures, glorieuses de préférence, sans se lasser des découvertes que permet une lecture assidue. C'est aussi la porte ouverte à tous les rêves. On ne se sent jamais seul quand on se trouve dans la compagnie d'un bon livre." ajoute la psychologue.

Voir toutes les chroniques d'Arielle Adda, psychologue et spécialiste des enfants doués.

Enfant surdoué ou précoce : quels sont les signes ?
Enfant surdoué ou précoce : quels sont les signes ?

Sommaire Particularités enfant surdoué Différence enfant précoce et surdoué Comment reconnaître un enfant surdoué Les premiers signes Le bébé précoce Les tests de QI Accompagnement enfant surdoué Le sommeil de l'enfant...

Autour du même sujet