Refus de l'échec scolaire : une journée consacrée à l'accompagnement

Le 12e journée du refus de l'échec scolaire, qui a lieu le 25 septembre 2019, sera consacrée à l'accompagnement des élèves.

Refus de l'échec scolaire : une journée consacrée à l'accompagnement
© 123rf_tomwang

Soutenir et aider les écoliers en difficulté dès le plus jeune âge est essentiel pour lutter contre le décrochage scolaire. En effet, les jeunes qui quittent prématurément le système éducatif, sans aucun diplôme, s'exposent au chômage et au sous-emploi en début de vie active, avec une insertion plus difficile dans la vie professionnelle que les autres élèves, précise le ministère de l'Education, qui se mobilise depuis plusieurs années en faisant de la prévention dans les établissements scolaires et en prenant en charge les jeunes étudiants. 

Cette année, la 12e journée du refus de l'échec scolaire, organisée par l'Association de la Fondation Etudiante pour la ville (l'Afev) ce 25 septembre 2019, est consacrée à l'accompagnement des élèves. "S'interroger sur la notion d'accompagnement, c'est poser la question des évolutions des formes de transmission et d'apprentissage, en tenant compte de la part du relationnel et de l'affect", précise l'association. Comme chaque année depuis 2008, cette manifestation permet d'interpeller les pouvoirs publics et de faire de l'éducation un enjeu principal. Pour l'occasion, de nombreuses manifestations sont organisées en France : des rencontres et débats soulèveront les problématiques pour mettre en place des solutions à mettre en oeuvre, les collégiens pourront échanger librement avec des enseignants afin d'aborder, quelques semaines après la rentrée, le climat scolaire, et des événements publics permettront de sensibiliser l'opinion publique sur l'enjeu de l'échec scolaire.

En savoir plus sur www.refusechecscolaire.org

Refus de l'échec scolaire : une journée consacrée à l'accompagnement
Refus de l'échec scolaire : une journée consacrée à l'accompagnement

Soutenir et aider les écoliers en difficulté dès le plus jeune âge est essentiel pour lutter contre le décrochage scolaire . En effet, les jeunes qui quittent prématurément le système éducatif, sans aucun diplôme, s'exposent au chômage et au sous...